Jeu de hasard

  • 30 septembre 2003

    En novembre 2000, l'Institut recevait du ministère de la Santé et des Services sociaux le mandat d'évaluer plusieurs aspects du Programme expérimental sur le jeu pathologique. Il dévoilait hier, lors d'une journée consacrée au jeu pathologique, les sept premiers rapports d'évaluation de ce programme :

    • Rapport 1 : Présentation générale de l'évaluation du Programme expérimental sur le jeu pathologique
    • Rapport 3 : Revue critique de la littérature portant sur les évaluations d'interventions préventives
    • Rapport 4 : Cadre théorique de la participation aux jeux de hasard et d'argent et du développement de problème de jeu - Rapport préliminaire
    • Rapport 6 : Monitorage évaluatif – Entrevues initiales auprès des décideurs et des coordonnateurs
    • ...
  • 30 septembre 2003

    En novembre 2000, l'Institut recevait du ministère de la Santé et des Services sociaux le mandat d'évaluer plusieurs aspects du Programme expérimental sur le jeu pathologique. Il dévoilait hier, lors d'une journée consacrée au jeu pathologique, les sept premiers rapports d'évaluation de ce programme :

    • Rapport 1 : Présentation générale de l'évaluation du Programme expérimental sur le jeu pathologique
    • Rapport 3 : Revue critique de la littérature portant sur les évaluations d'interventions préventives
    • Rapport 4 : Cadre théorique de la participation aux jeux de hasard et d'argent et du développement de problème de jeu - Rapport préliminaire
    • Rapport 6 : Monitorage évaluatif – Entrevues initiales auprès des décideurs et des coordonnateurs
    • ...
  • 30 septembre 2003

    En novembre 2000, l'Institut recevait du ministère de la Santé et des Services sociaux le mandat d'évaluer plusieurs aspects du Programme expérimental sur le jeu pathologique. Il dévoilait hier, lors d'une journée consacrée au jeu pathologique, les sept premiers rapports d'évaluation de ce programme :

    • Rapport 1 : Présentation générale de l'évaluation du Programme expérimental sur le jeu pathologique
    • Rapport 3 : Revue critique de la littérature portant sur les évaluations d'interventions préventives
    • Rapport 4 : Cadre théorique de la participation aux jeux de hasard et d'argent et du développement de problème de jeu - Rapport préliminaire
    • Rapport 6 : Monitorage évaluatif – Entrevues initiales auprès des décideurs et des coordonnateurs
    • ...
  • 30 septembre 2003

    En novembre 2000, l'Institut recevait du ministère de la Santé et des Services sociaux le mandat d'évaluer plusieurs aspects du Programme expérimental sur le jeu pathologique. Il dévoilait hier, lors d'une journée consacrée au jeu pathologique, les sept premiers rapports d'évaluation de ce programme :

    • Rapport 1 : Présentation générale de l'évaluation du Programme expérimental sur le jeu pathologique
    • Rapport 3 : Revue critique de la littérature portant sur les évaluations d'interventions préventives
    • Rapport 4 : Cadre théorique de la participation aux jeux de hasard et d'argent et du développement de problème de jeu - Rapport préliminaire
    • Rapport 6 : Monitorage évaluatif – Entrevues initiales auprès des décideurs et des coordonnateurs
    • ...
  • 30 septembre 2003

    Depuis la légalisation des jeux de hasard et d'argent au début des années 1970, l'encadrement de ce secteur d'activité par l'État a grandement évolué. Au fil des ans, stimulé par des raisons économiques, l'État a accrû l'offre du jeu et diversifié ses produits, lui permettant ainsi d'augmenter considérablement ses revenus. Cette recherche constante de profit a eu pour conséquence que l'État a omis de simultanément mettre en place des mesures efficaces pour palier aux conséquences négatives reliées à l'offre du jeu, c'est-àdire le jeu pathologique, dont le taux de prévalence atteint le seuil des 2 %.

    Ce constat, qui s'établit à partir de l'analyse des politiques publiques, démontre que l'État a trop longtemps privilégié les aspects économiques au détriment de ceux reliés à une...

  • 30 septembre 2003

    En novembre 2000, l'Institut recevait du ministère de la Santé et des Services sociaux le mandat d'évaluer plusieurs aspects du Programme expérimental sur le jeu pathologique. Il dévoilait hier, lors d'une journée consacrée au jeu pathologique, les sept premiers rapports d'évaluation de ce programme :

    • Rapport 1 : Présentation générale de l'évaluation du Programme expérimental sur le jeu pathologique
    • Rapport 3 : Revue critique de la littérature portant sur les évaluations d'interventions préventives
    • Rapport 4 : Cadre théorique de la participation aux jeux de hasard et d'argent et du développement de problème de jeu - Rapport préliminaire
    • Rapport 6 : Monitorage évaluatif – Entrevues initiales auprès des décideurs et des coordonnateurs
    • ...
  • 30 septembre 2003

    En novembre 2000, l'Institut recevait du ministère de la Santé et des Services sociaux le mandat d'évaluer plusieurs aspects du Programme expérimental sur le jeu pathologique. Il dévoilait hier, lors d'une journée consacrée au jeu pathologique, les sept premiers rapports d'évaluation de ce programme :

    • Rapport 1 : Présentation générale de l'évaluation du Programme expérimental sur le jeu pathologique
    • Rapport 3 : Revue critique de la littérature portant sur les évaluations d'interventions préventives
    • Rapport 4 : Cadre théorique de la participation aux jeux de hasard et d'argent et du développement de problème de jeu - Rapport préliminaire
    • Rapport 6 : Monitorage évaluatif – Entrevues initiales auprès des décideurs et des coordonnateurs
    • ...
  • 30 janvier 2002

    Les appareils électroniques de jeu (AÉJ) disponibles au Québec incluent les appareils de loterie vidéo (ALV) et les machines à sous (certaines machines d’amusement pourraient appartenir à cette famille de jeu).

    L’exploitation des AÉJ nécessite une licence. Les licences pour les ALV ne peuvent être émises qu’à des détenteurs de permis de vente d’alcool. Les machines à sous ne sont disponibles que dans les casinos. L’accès des AÉJ est réservé aux personnes âgées d’au moins 18 ans.

    Essentiellement quatre types de jeux sont offerts aux Québécois sur les AÉJ.

    1. Les jeux de lignes où il faut obtenir certains alignements d’objets – des cloches, des cerises, des « 7 », des animaux ou autres selon le thème de la machine.
    2. Les jeux de poker où il s’agit de...
  • 18 décembre 2001

    La probabilité de développer un problème avec un jeu, y compris les problèmes financiers, devrait être discernable par un ensemble d’indicateurs spécifiques. Un de ces indicateurs est l’estimation des sommes misées dans les jeux de hasard et d’argent.

    Les données disponibles au Québec nous permettent, pour certains jeux, de savoir la proportion de joueurs dans la population en général. Les sommes misées dans les jeux gérés par l’État sont aussi rendues publiques. Nous pouvons donc mettre ces données en relation et obtenir des estimations de la mise moyenne par joueur selon le jeu.

    Chaque Québécois qui s’adonne aux jeux de hasard et d’argent dépense, pour le jeu étatique seulement, une moyenne de 1 788 $ annuellement. Il ne s’agit pas ici des joueurs pathologiques, cette...

  • 8 novembre 2001

    Les jeux de hasard et d’argent sont depuis quelques temps à l’avant-plan de l’actualité mais, dans l’histoire de l’humanité, ils ont toujours existé et toujours été controversés. Les jeux de hasard et d’argent sont devenus, ce dernier quart de siècle, beaucoup plus accessibles dans l’ensemble du monde occidental. Les États légalisent et gèrent ou encadrent une large portion de ces jeux. Se pose alors la question des conséquences sociales et sanitaires de ce type d’activité : les jeux de hasard et d’argent peuvent induire des problèmes conduisant au jeu pathologique.

    Nous proposons ici une réflexion portant sur les jeux de hasard et d’argent, ces jeux représentant une habitude de vie fort répandue. Habitude qui, par sa dimension ludique et son effet sur l’économie, possède un...

Pages

S'abonner à Jeu de hasard