Pour une perspective de santé publique des jeux de hasard et d'argent : estimation des montants misés par joueur selon le jeu

La probabilité de développer un problème avec un jeu, y compris les problèmes financiers, devrait être discernable par un ensemble d’indicateurs spécifiques. Un de ces indicateurs est l’estimation des sommes misées dans les jeux de hasard et d’argent.

Les données disponibles au Québec nous permettent, pour certains jeux, de savoir la proportion de joueurs dans la population en général. Les sommes misées dans les jeux gérés par l’État sont aussi rendues publiques. Nous pouvons donc mettre ces données en relation et obtenir des estimations de la mise moyenne par joueur selon le jeu.

Chaque Québécois qui s’adonne aux jeux de hasard et d’argent dépense, pour le jeu étatique seulement, une moyenne de 1 788 $ annuellement. Il ne s’agit pas ici des joueurs pathologiques, cette moyenne tient aussi compte des joueurs les plus infréquents et les plus dilettantes. Selon les estimés variables de la proportion de joueurs on calcule que les joueurs de bingo dépensent une moyenne annuelle de 500 à 550 $ à ce seul jeu; les joueurs de loterie vident leur gousset de 450 à 600 $ par année; pour les parieurs sur les courses de chevaux ce montant fluctue de 1 050 à 3 150 $; et, finalement, pour les joueurs d’ALV (ceci n’inclut pas les joueurs de machine à sous), les dépenses annuelles sont de l’ordre de 6 200 à plus de 7 500 $.

Les sommes moyennes misées représentent cependant un indicateur parmi d’autres. En soi, la taille des mises prise hors du contexte des sommes discrétionnaires réservées, par les joueurs participant, aux loisirs ne décrit pas totalement la situation. L’indicateur ne réussit pas, non plus, à identifier si les sommes dépensées sont également réparties entre les joueurs ou si, inversement, un nombre plutôt restreint d’entre eux, serait responsable de la plus grande part des mises calculées. De plus, nous ne disposons que d’informations très parcellaires sur les joueurs qui s’adonnent aux différents jeux traités ici. Il serait important que des recherches futures nous fournissent des indications plus précises sur le profil des joueurs pour chacun des jeux ainsi que sur le profil des dépenses de ceux-ci.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (imprimé): 

2-550-38592-6

Notice Santécom: