Pour une perspective de santé publique des jeux de hasard et d'argent : les appareils électroniques de jeu : données empiriques

Les appareils électroniques de jeu (AÉJ) disponibles au Québec incluent les appareils de loterie vidéo (ALV) et les machines à sous (certaines machines d’amusement pourraient appartenir à cette famille de jeu).

L’exploitation des AÉJ nécessite une licence. Les licences pour les ALV ne peuvent être émises qu’à des détenteurs de permis de vente d’alcool. Les machines à sous ne sont disponibles que dans les casinos. L’accès des AÉJ est réservé aux personnes âgées d’au moins 18 ans.

Essentiellement quatre types de jeux sont offerts aux Québécois sur les AÉJ.

  1. Les jeux de lignes où il faut obtenir certains alignements d’objets – des cloches, des cerises, des « 7 », des animaux ou autres selon le thème de la machine.
  2. Les jeux de poker où il s’agit de constituer des mains gagnantes et où le joueur peut conserver ses cartes ou demander à en remplacer.
  3. Les jeux de blackjack – principe idem au poker.
  4. Les jeux de keno où le joueur choisi des numéros et ensuite la machine est programmée pour procéder à un tirage (les gains sont conséquents au nombre de numéros tirés par la machine identiques aux numéros sélectionnés par le joueur).

Les ALV offrent de 7 à 11 jeux différents. Selon les modèles, les jeux offerts incluent au moins des jeux de ligne et des jeux de poker. Généralement, les machines à sous sont dédiées à un seul jeu.

Le taux de retour moyen des machines est de 92 %. Et les mécanismes de renforcement incluent aussi la fréquence des gains, des renforcements auditifs et visuels ainsi que les "near misses". Les gains sur les machines à sous peuvent être encaissés au fur et à mesure; des pièces chutent alors dans un réceptacle de métal (ce qui représente un mécanisme de renforcement supplémentaire indisponible sur les ALV). Les machines à sous peuvent aussi être mises en réseau local ou national, elles offrent alors des lots progressifs constituant un mécanisme supplémentaire de renforcement.

Au-delà de 20 000 appareils au Québec sont disponibles dans plus de 4 000 emplacements (sans compter les appareils d’amusement similaires).

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (imprimé): 

2-550-38625-6

Notice Santécom: