Éric Pelletier

  • 1 février 2018
    • Selon les données provisoires pour l’année 2015, le taux ajusté de suicide était de 13,2 par 100 000 personnes au Québec (n = 1 128 suicides). Le taux ajusté de suicide des hommes était de 19,6 par 100 000 (n = 833 suicides) et celui des femmes de 6,9 par 100 000 (n = 295 suicides).
    • Chez les hommes, le taux de suicide a augmenté jusqu’à 35,8 par 100 000 en 1999. Ensuite, ce taux a constamment diminué pour atteindre 20,2 par 100 000 en 2014. Chez les femmes, le taux de suicide est nettement inférieur, mais la tendance dans le temps ressemble à celle observée chez les hommes.
    • L’évolution des suicides est marquée depuis la fin des années 1990 par une importante diminution chez les hommes âgés de 15 à 24 ans et de 25 à 44 ans, alors qu’un plateau semble avoir été...
  • 30 octobre 2017

    Ce rapport présente la prévalence et le taux d’incidence du trouble du spectre de l’autisme (TSA). Il démontre également la capacité du Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ) à identifier les comorbidités associées au TSA et le profil d’utilisation des services médicaux. Les estimations ont été obtenues à partir d’un suivi longitudinal allant du 1er avril 2000 au 31 mars 2015 pour toutes personnes admissibles à la couverture du régime de santé âgées de 1 à 24 ans. Pour être considéré comme ayant le TSA, l’individu devra avoir eu au moins une visite médicale ou une hospitalisation avec un diagnostic principal de TSA.

    • Les résultats montrent un accroissement constant du TSA dans le temps. En 2014-15, il y avait au Québec près de...
  • 8 juin 2017

    Cette étude vise à contribuer à apprécier l’utilité potentielle de la mise en place d’un programme de dépistage néonatal de la fibrose kystique au Québec d’un point de vue populationnel. Elle a pour but de dresser un portrait de la distribution de l’âge lors du diagnostic des enfants québécois atteints de fibrose kystique et de décrire leur état clinique au moment du diagnostic ainsi que leur évolution clinique au cours des deux années subséquentes. Il est généralement admis que les enfants avec une forme classique de fibrose kystique chez qui le diagnostic est posé tardivement sont ceux pour qui un dépistage néonatal serait le plus susceptible d’être bénéfique.

    L’étude des dossiers médicaux des enfants chez qui un diagnostic de fibrose kystique a été posé entre avril 2008 et...

  • 14 juin 2016

    L’électroconvulsivothérapie (ECT) est une intervention médicale de derniers recours utilisée pour certains troubles mentaux sévères qui résistent aux traitements par médicaments tels que la dépression majeure, la schizophrénie, la manie et plus rarement pour quelques conditions médicales graves. Elle consiste à induire une convulsion dans le cerveau, à l’aide d’un courant électrique.

    Cette étude portant sur le suivi de l’ECT dresse un portrait détaillé de l’utilisation de cette thérapie au Québec de 1996 à 2013. Pendant cette période, 8 149 personnes ont reçu de l’ECT, dont 804 personnes traitées en moyenne par année.

    Au Québec, l’ECT est encore un traitement d’exception dont l’utilisation est conforme aux normes de pratiques cliniques énoncées dans les lignes...

  • 6 janvier 2016

    The aim of this report is to describe the use of administrative databases to estimate the prevalence of diagnosed group B personality disorders, along with service utilization and mortality. This group will be compared to personality disorders outside of group B and to serious or common psychiatric conditions (schizophrenia, anxio-depressive disorders) concerning which the INSPQ has already published.

    Group B personality disorders represent a common psychiatric condition. Their mortality rate classifies them among chronic disorders, both psychiatric and physical, with very high case fatality (Lesage et al., 2012; Lesage et al., 2015). Moreover, and notably, the excess mortality associated with this psychopathology does not take into account the psychological suffering...

  • 27 mai 2015

    L'objectif principal de ce document est de développer un algorithme d'identification des patients québécois diagnostiqués d'un trouble de la personnalité et d'en mesurer la prévalence, la mortalité et le profil d'utilisation des services à partir de l'analyse des banques de données médico-administratives.

    Les résultats montrent que la prévalence de l'ensemble des troubles de la personnalité au Québec se situe à 25 pour mille habitants. Comparativement aux non atteints, il est observé, chez les personnes diagnostiquées d'un trouble de la personnalité, une surmortalité pour toutes les causes de décès. De plus, le suicide est la cause la plus importante de décès. À l'image des personnes qui ont reçu un diagnostic de schizophrénie, celles avec un trouble de la personnalité ont un...

  • 14 août 2014

    Depuis 2006-2007, les centres de dépistage du Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) passent graduellement, comme partout dans le monde, d'appareils de mammographie Film (F) à une technologie ayant des détecteurs de type numérique, soit le type CR (pour « computed radiography ») ou le type DR (pour « direct radiography »). Une particularité cependant au Québec est que, dans les premières années de conversions à la technologie numérique, une grande majorité des centres ont opté pour la technologie CR.

    Les résultats d'une récente étude ontarienne montre que la conversion à la technologie numérique, et particulièrement de type CR, aurait nui à la performance d'un programme de dépistage du cancer du sein.

    Nos analyses des données du...

  • 2 décembre 2013

    L'Institut national de santé publique du Québec a reçu le mandat d'élaborer un document synthèse sur les indicateurs pour l'évaluation du Programme québécois de dépistage du cancer colorectal (PQDCCR). Les indicateurs développés se classent en sept grandes catégories : 1) la participation, 2) les performances du test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles (RSOSi), 3) la coloscopie de suivi, 4) la détection des lésions colorectales, 5) la VPP du test de RSOSi, 6) la sensibilité et 7) la spécificité.

    Un canevas a été créé pour chacun des indicateurs afin d'y inclure toutes les informations clés permettant une compréhension adéquate. Ce canevas inclut sept sections : contexte, définition et calcul, cibles recensées, sous-groupes à analyser, autres analyses,...

  • 23 mai 2013

    Le principal objectif de la mise en place d'un programme de dépistage en cancer du sein est la diminution de la mortalité liée à cette maladie, tout en tentant d'en minimiser les effets indésirables. L'analyse d'indicateurs de performance est utilisée par les gestionnaires de programmes de dépistage afin d'estimer si les objectifs initiaux sont atteints. Par exemple, un taux de détection élevé associé à un faible taux de cancer d'intervalle ainsi que des proportions élevées de cancers infiltrants de petite taille et de cancers infiltrants sans envahissement ganglionnaire sont associés à une bonne performance du programme et possiblement à une diminution de la mortalité par cancer du sein.

    L'objectif de ce feuillet est de présenter les nouvelles définitions, concernant les...

  • 18 mars 2013

    Le développement d'outils visant à informer les femmes qui doivent décider si elles participeront ou non au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) a comme objectif l'obtention d'un consentement éclairé à la participation. La meilleure méthode pour illustrer de façon quantitative les avantages et inconvénients potentiels du dépistage est la simulation de cohortes exposées aux conditions que nous avons connues au Québec au cours des dernières années. Une première cohorte de 1 000 femmes soumises à une mammographie de dépistage aux deux ans de l'âge de 50 à 69 ans, soit 10 dépistages en 20 ans, peut ainsi être comparée à une deuxième cohorte de 1 000 femmes qui ne participent pas au programme de dépistage durant cette même période. La différence entre les résultats de...

Pages

S'abonner à Éric Pelletier