Développement d'algorithmes permettant d'identifier les interventions et les délais liés à l'investigation diagnostique suite à une mammographie de dépistage anormale : Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS)

L'évaluation de la performance du Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) exige la connaissance de la date de diagnostic et du profil d'investigation suite à une mammographie de dépistage anormale. Que les participantes soient investiguées dans les établissements désignés par le programme ou non, l'information sur leur investigation n'est que partiellement saisie au système d'information du PQDCS (SI-PQDCS).

Cette étude a pour premier objectif de développer et de valider deux algorithmes permettant d'identifier la date de diagnostic posée suite à une mammographie de dépistage anormale en combinant l'information provenant du SI-PQDCS, de la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) et de MedÉcho. Un algorithme s'appliquera aux femmes avec un diagnostic «nbsp;normal ou béninnbsp;» (faux positif) et l'autre aux femmes avec un diagnostic de cancer du sein (vrai positif). Un deuxième objectif est d'utiliser ces algorithmes pour mesurer les délais liés à l'investigation des femmes ainsi que certains indicateurs de performance définis dans le cadre de référence du PQDCS.

L'algorithme chez les femmes avec un diagnostic «nbsp;normal ou béninnbsp;» a été basé uniquement sur le fichier de la RAMQ en se fondant sur la définition du diagnostic publiée par Santé Canada. La validité de cet algorithme a été jugée sur la base de la cohérence des résultats observés au Québec avec ceux des autres programmes de dépistage canadiens tels que publiés par Santé Canada. La validité de l'algorithme pour les femmes ayant eu un cancer du sein a été évaluée en comparant la date du diagnostic selon le rapport du clinicien du SI-PQDCS à celle estimée par l'algorithme, qui a été basé sur le fichier de la RAMQ et le fichier MedÉcho. Le développement de l'algorithme déterminant la date de l'acte diagnostique pour les femmes ayant eu un résultat normal ou bénin s'est appuyé sur les données des 27 092 femmes ayant eu un examen de dépistage anormal entre janvier 1999 et décembre 2000, tandis que l'algorithme déterminant la date de l'acte diagnostique pour les femmes ayant eu un cancer du sein a été construit à partir d'une cohorte de 20 697 femmes ayant passé leur mammographie de dépistage entre mai 1998, soit le début du programme, et décembre 1999.

À l'aide de ces algorithmes, plusieurs indicateurs de performance peuvent être calculés. Par exemple, il est maintenant possible de calculer le délai entre la mammographie de dépistage anormale et le diagnostic. Ce délai peut être analysé séparément pour les femmes ayant eu un diagnostic normal ou bénin détecté uniquement par imagerie, pour celles ayant eu un diagnostic normal ou bénin découvert par ponction à l'aiguille fine ou par biopsie guidée, pour celles avec un diagnostic normal ou bénin ayant eu une biopsie chirurgicale au cours de l'investigation ou encore pour les femmes avec un diagnostic de cancer du sein. Il est également possible de décrire le profil des actes reçus en investigation, ou de calculer d'autres indicateurs de performance comme le taux de biopsie ouverte bénigne ou le ratio bénin : malin à la biopsie ouverte.

Conclusions

Grâce à l'utilisation combinée des fichiers du SI-PQDCS, de la RAMQ et de MedÉcho, il est possible d'estimer la date de diagnostic pour les femmes avec mammographie anormale. L'estimé de la date de diagnostic des femmes ayant eu un diagnostic de cancer a été validé. L'estimé de la date de diagnostic pour les femmes ayant eu une anomalie bénigne donne des résultats cohérents quant aux délais entre la mammographie de dépistage et le diagnostic, mais la validité de cet estimé devra éventuellement être évaluée. Le profil d'investigation des femmes peut être déterminé à partir de ces dates de diagnostic. Il est déterminé uniquement à partir du fichier de la RAMQ. Il existe cependant des incertitudes sur l'exhaustivité de quelques actes à la RAMQ, entre autres, par rapport aux actes non couverts en clinique privée tels que l'échographie ou par rapport à un mode de rémunération des médecins (rémunération mixte). Afin de palier à ce manque d'exhaustivité concernant quelques actes de la RAMQ, l'ajout du rapport de confirmation diagnostique du SI-PQDCS pourrait être considéré. Toutefois, il faudra d'abord vérifier l'exhaustivité et la validité des données du rapport de confirmation diagnostique. En conclusion, ayant les estimés des dates de diagnostic, il est possible de mesurer les indicateurs de performance du PQDCS qui s'y rapporte et de comparer la performance du programme québécois aux cibles définies dans le cadre de référence du PQDCS et aux résultats des autres programmes de dépistage du cancer du sein.

Auteur(s): 

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

2-550-45282-8

ISBN (imprimé): 

2-550-45281-X

Notice Santécom: