Conditions médicales préexistantes et COVID-19

Mise à jour du  , 11 h.

Cette page fournit de l’information sur les cas confirmés et les décès selon les conditions médicales préexistantes dans la population et ce, pour chacune des régions sociosanitaires ou différents groupes d’âge. Les conditions médicales préexistantes, aussi appelées comorbidités, sont des diagnostics médicaux qui étaient présents dans la population avant le diagnostic de COVID-19. Cette page est mise à jour une fois par semaine, soit chaque mardi. 

Les nombres totaux de cas et de décès ventilés selon les conditions médicales préexistantes sont inférieurs aux totaux présentés sur les autres pages car l’information sur les conditions préexistantes n’a pu être jumelée pour tous les cas et décès de COVID-19.

1 - Cas confirmés

1.1 - Nombre de cas confirmés cumulatifs selon la présence d’une condition médicale préexistante par RSS

Le nombre total de cas ne correspond pas toujours à la somme des cas dans les RSS à cause de valeurs inconnues ou de cas hors Québec.


1.2 - Nombre de cas confirmés cumulatifs selon la présence d’une condition médicale préexistante par groupe d’âge

Le nombre total de cas ne correspond pas toujours à la somme des cas dans les groupes d’âge à cause de valeurs inconnues ou de cas hors Québec.

2 - Décès

2.1 - Nombre de décès cumulatifs selon la présence d’une condition médicale préexistante par RSS

n.d. Le nombre de décès et le pourcentage ne sont pas diffusés lorsque le nombre de décès est inférieur à 5 ou lorsqu'il est possible de les déduire.
Le nombre total de décès ne correspond pas toujours à la somme des décès dans les RSS à cause de valeurs inconnues ou de décès hors Québec.


2.2 - Nombre de décès cumulatifs selon la présence d’une condition médicale préexistante par groupe d’âge

n.d. Le nombre de décès et le pourcentage ne sont pas diffusés lorsque le nombre de décès est inférieur à 5 ou lorsqu'il est possible de les déduire.
Le nombre total de décès ne correspond pas toujours à la somme des décès dans les groupes d’âge à cause de valeurs inconnues ou de décès hors Québec.


Précisions méthodologiques

Les 31 conditions médicales préexistantes considérées sont :

  • hypertension;
  • maladies respiratoires (troubles de circulation pulmonaire, asthme et autres maladies pulmonaires chroniques);
  • maladies cardiovasculaires (arythmie cardiaque, troubles vasculaires périphériques, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque, accident cérébrovasculaire, maladies valvulaires);
  • diabète;
  • cancer (avec et sans métastases);
  • troubles neurologiques (démence, Alzheimer et autres troubles neurologiques);
  • maladies du rein;
  • maladies hépatiques;
  • problèmes du système immunitaire (arthrite rhumatoïde, VIH/SIDA);
  • troubles fluides et électrolytes;
  • hypothyroïdie;
  • psychoses;
  • dépression;
  • abus d'alcool;
  • abus de drogue;
  • perte de poids;
  • paralysie;
  • coagulopathie;
  • anémie par carence;
  • anémie hémorragique;
  • ulcère gastrique; et
  • obésité.

Les informations sur la présence de conditions médicales préexistantes proviennent du Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ). Le SISMACQ est issu du jumelage de cinq bases de données médico-administratives sur les soins de santé contenant les informations relatives à la gestion du régime public pour les résidents du Québec.

Pour l’identification de la majorité des conditions médicales préexistantes identifiées plus haut, les informations provenant du fichier des services médicaux de la Régie de l’assurance-maladie du Québec (RAMQ) et du fichier des hospitalisations (MED-ÉCHO) ont été utilisées sur une période rétrospective de 10 ans (1er avril 2010 au 31 mars 2020). Pour certaines conditions médicales préexistantes (cancer avec et sans métastases, dépression, abus d'alcool, abus de drogue), une période rétrospective plus courte a été utilisée (1er avril 2015 au 31 mars 2020). La condition médicale préexistante doit avoir été présente pendant une hospitalisation ou lors de 2 consultations médicales espacées de 30 jours ou plus et ce, à l’intérieur d’une période de 2 ans.

  • Un masquage est appliqué aux données qui sont diffusées pour les catégories de conditions médicales préexistantes qui comptent moins de 5 cas, ou décès, ou lorsqu’il est possible de les déduire.
  • Les individus retenus pour les analyses sur les conditions médicales préexistantes sont ceux identifiés dans la source Trajectoire de santé publique (TSP) et nés avant le 31 mars 2020 ayant été jumelés avec le SISMACQ. Le jumelage a été possible pour environ 93 % des cas et 99 % des décès.
  • Les cas confirmés et les décès selon les conditions médicales préexistantes présentés par région sociosanitaire (RSS) sont ventilés selon la RSS de résidence.

L’information sur les conditions médicales préexistantes provient d’un jumelage de deux sources : le système Trajectoire de santé publique – TSP (ministère de la Santé et des Services sociaux) ainsi que le Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ).

L’extraction des données de TSP se fait chaque lundi à 5 h alors que les données sur les maladies chroniques ont été extraites du SISMACQ le 31 mars 2020. Les données sur les conditions médicales préexistantes sont mises à jour sur le web chaque mardi.

À des fins comparatives, de l’information sur la présence de conditions médicales préexistantes dans la population générale pour l’ensemble du Québec en 2018 est disponible dans le rapport Impact des comorbidités sur les risques de décès et d’hospitalisation chez les cas confirmés de la COVID-19 durant les premiers mois de la pandémie au Québec (voir le tableau 1, p. 8).