Le potentiel piétonnier et l’utilisation des modes de transport actif pour aller au travail

L’INSPQ a publié récemment une série de rapports ayant pour objectif de faire état de la situation du potentiel piétonnier et des modes de transport pour aller au travail dans 16 régions du Québec.

Ces rapports suggèrent des actions pouvant encourager le développement d'environnements bâtis plus favorables au transport actif, selon la nature du secteur, qu'il soit en région métropolitaine, hors-métropolitaine ou rurale.

Ils font suite au portrait global qui a été publié en février 2015 et dans lequel deux grands constats étaient dégagés :

  • Le fait d’habiter un quartier à fort potentiel piétonnier est associé à une probabilité significativement plus élevée d’utiliser le transport actif (tous motifs) et de consacrer chaque semaine davantage de temps au transport actif.
  • Le fait d’habiter un quartier à fort potentiel piétonnier est associé significativement à une augmentation du temps alloué quotidiennement et hebdomadairement à l’activité physique.

À chaque région son portrait

En plus de statistiques régionales, des interventions prometteuses pour créer des environnements bâtis favorables au transport actif sont proposées. On y retrouve notamment la mise en place de pistes cyclables ou de trottoirs, l’aménagement d’un noyau municipal plus dense ou encore l’amélioration de l’offre de transport collectif.

Vous pouvez par ailleurs consulter l'outil d'analyse interactif qui a été utilisé pour dégager ces portraits : www.inspq.qc.ca/environnement-bati/accueil.

Pour consulter les rapports par région

Abitibi-Témiscamingue
Bas-Saint-Laurent
Capitale-Nationale
Chaudière-Appalaches
Côte-Nord
Estrie
Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
Lanaudière
Laurentides
Laval
Mauricie et Centre-du-Québec
Montérégie
Montréal
Nord-du-Québec, des Terres-Cries-de-la-Baie-James et du Nunavik
Outaouais
Saguenay-Lac-Saint-Jean

Catégories: