Les activités de vaccination doivent-elles être maintenues dans le contexte de la pandémie?

Les personnes qui seront touchées par ces mesures devront être vaccinées le plus rapidement possible lorsque la situation permettra d’administrer les doses de vaccins manquantes, en particulier les jeunes enfants.

Si les ressources en personnel de la santé sont disponibles et que des mesures de distanciation physique peuvent être appliquées pour la clientèle, la vaccination des jeunes enfants pourrait être maintenue. Les visites de vaccination prévues à 2, 4 et 12 mois, de même que les vaccinations lors d’une hospitalisation ou d’un suivi en ambulatoire qui n’implique pas de visites additionnelles dans un établissement de soins seraient à prioriser.

Le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) considère toutefois qu’il est acceptable, dans ce contexte exceptionnel, de reporter l’ensemble des visites de vaccination, jusqu’à ce que la situation épidémiologique ou le contexte organisationnel le permette. Les personnes qui seront touchées par ces mesures devront être vaccinées le plus rapidement possible lorsque la situation permettra d’administrer les doses de vaccins manquantes, en particulier les jeunes enfants.

Le CIQ réévaluera périodiquement ces recommandations à la lumière des nouvelles données et de l’évolution de la pandémie de COVID-19.

Le CIQ recommande également :

  • de cesser toutes les activités reliées à la vaccination contre la grippe pour la saison 2019-2020.
  • de reporter la vaccination des personnes ayant des symptômes d’infections respiratoires aiguës, indépendamment du niveau de risque d’exposition de ces personnes à la COVID-2019.

Pour plus de détails, consultez l’avis court sur les Activités de vaccination en période de pandémie de Coronavirus COVID-2019.

Catégories: