Publication

 Bulletin d'information en santé environnementale

  • 1 juin 2016

    Ce cadre de référence propose un processus systématique qui accompagne le jugement professionnel des intervenants lorsqu’ils évaluent ou gèrent des risques variés en santé environnementale, santé au travail ou maladies infectieuses. La communication et la réflexion éthique sont intégrées dans ce processus. Les concepts clés qui sont présentés dans ce cadre de référence favorisent le développement d’une compréhension commune de la gestion des risques en santé publique au Québec. Un aide-mémoire est disponible pour faciliter l’application du cadre de référence à la pratique professionnelle en santé publique. [...

  • 1 juin 2016

    Cette revue de la littérature recense les effets psychologiques et sociaux ainsi que les nuisances à la qualité de vie chez des individus et des communautés, notamment autochtones, vivant à proximité de lieux où ont cours des activités d’exploration, d’exploitation et de transport des hydrocarbures pétroliers et gaziers. La littérature retenue a également contribué à recenser des effets sociaux et psychologiques associés aux déversements accidentels d’hydrocarbures. Les résultats permettent aux acteurs de santé publique d’être au fait des dernières connaissances afin de comprendre et de prévenir les impacts potentiels de l’industrie des hydrocarbures sur la santé et la qualité de vie des populations. [www.inspq.qc.ca/...

  • 1 juin 2016

    Les éclosions de maladies d’origine hydrique ne sont pas fréquentes au Québec. L’analyse des déclarations de 2013 et 2014 révèle que 18 éclosions, principalement de nature infectieuse, ont été recensées au Québec, et le plus souvent, qu’elles étaient associées à un usage récréatif. En 2014, une éclosion dans un spa a affecté 45 personnes. Les données rétrospectives de 2005 à 2014 indiquent que les éclosions dans un spa sont assez fréquentes au Québec. Ainsi, une campagne de sensibilisation pour l’entretien des spas publics serait à envisager. [www.inspq.qc.ca/publications/2101]

  • 1 juin 2016

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux a demandé à l’Institut national de santé publique du Québec d’effectuer une évaluation du risque associée à l’ingestion de tritium par le biais de l’eau potable. Cette demande d’évaluation a été initiée à la suite d’une demande du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Afin de soutenir les ministères concernés, une estimation des cas de cancer attribuables au tritium dans l’eau de consommation, c’est-à-dire en surplus du nombre de cas normalement attendu dans la population, a été effectuée à partir de deux modèles reconnus. [www.inspq.qc.ca/publications/1941]

  • 1 juin 2016

    Ce cours en ligne est maintenant disponible pour les professionnels qui souhaitent acquérir les connaissances suffisantes afin de comprendre et de participer au processus d’évaluation des impacts sur l’environnement et sur la santé (ÉIS). Il est composé de 11 modules portant sur les aspects fondamentaux de l’ÉIS et d’un dernier module d’évaluation des connaissances. La matière porte principalement sur les principes de base et les grandes étapes de réalisation d’une évaluation des impacts sur la santé pour un projet minier. Développé par le Centre collaborateur OMS-OPS pour l’évaluation et la surveillance des impacts sur la santé de l’environnement et du milieu de travail du Centre hospitalier universitaire de Québec et l’Institut national de santé publique du Québec, ce cours en...

  • 1 juin 2016

    Cette synthèse présente les principales recommandations de quatre rapports publiés ces dernières années sur les relations entre diverses familles de médicaments pouvant augmenter le risque sanitaire lors de canicule. Elle permet de différencier quels sont les médicaments réellement à risque de ceux qui ne le sont que théoriquement, réduisant ainsi la liste de personnes à risque durant une canicule. Nous espérons ainsi favoriser une meilleure surveillance des impacts de santé liés à la consommation de ces médicaments dans un tel contexte. Les familles de médicaments incluent ceux des systèmes neurologiques, cardiovasculaires, rénaux, gastro-intestinaux, urinaires, musculo-squelettique et immunitaires. [www.inspq.qc.ca/publications/2036...

  • 1 juin 2016

    À la suite d’incidents portés à l’attention de quelques directions de santé publique à propos de bâtiments contaminés par le champignon lignivore Serpula lacrymans (mérule pleureuse, champignon de la pourriture sèche), cet avis a été produit. On y traite des risques pour les humains et pour les bâtiments. [www.inspq.qc.ca/publications/2043]

  • 1 juin 2016

    Les objectifs de cette étude étaient d’évaluer l’impact de la ventilation sur la qualité de l’air intérieur et la fréquence des symptômes respiratoire chez les enfants asthmatiques d’habitations unifamiliales. Réalisée en collaboration avec le Conseil national de recherches du Canada et le Centre mère-enfant du Centre hospitalier universitaire de Québec, l’étude démontre que l’augmentation du taux de ventilation constitue une mesure efficace pour diminuer, durant l’automne/hiver, les concentrations de plusieurs contaminants présentant des propriétés irritantes pour les voies respiratoires. Elle peut également réduire le risque d’épisodes de sifflement respiratoire chez les enfants asthmatiques. [www.inspq.qc.ca/publications/2039...

  • 1 juin 2016

    Cette revue de la littérature porte sur les analyses toxicologiques pouvant établir un lien entre la consommation de cannabis et la conduite automobile. En 2012, 2 376 personnes sont décédées ou ont été blessées grièvement dans un accident de la route. Chez près du tiers des personnes décédées, on a dépisté la présence de drogues. Quoique l’incidence de la consommation de cannabis chez ces victimes d’accidents de la route ne soit pas disponible, le cannabis est la deuxième substance la plus détectée mondialement après l’éthanol chez les victimes d’accidents de la route. L’enjeu de la légalisation du cannabis à des fins récréatives, son usage thérapeutique médical et sa consommation répandue, particulièrement chez les jeunes qui sont souvent moins expérimentés en conduite automobile,...

  • 1 juin 2016

    Le plomb est un métal lourd ayant de nombreux effets néfastes sur la santé. Or, les projectiles contenant du plomb sont utilisés pour la chasse au gros gibier. À la demande du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, l’Institut national de santé publique du Québec a réalisé une étude sur les risques à la santé humaine relative à la consommation de viande de gros gibiers abattus avec des projectiles contenant du plomb. Les résultats de cette recherche suggèrent que les personnes vulnérables (femmes enceintes, fœtus et jeunes enfants) et les consommateurs fréquents (au moins un repas par semaine) pourraient être exposés à une dose de plomb suffisante pour causer des effets subtils sur leur santé. Cette étude a permis de formuler des recommandations pour limiter l’exposition au...

Pages

Souscrire à Publication