La science en mouvement

 Bulletin d'information en santé environnementale

  • 20 décembre 2018

    Cette journée thématique avait pour objectif d’outiller les intervenants du réseau québécois de santé environnementale en leur présentant les principaux éléments à considérer lors d’interventions impliquant l’exposition de la population à une source de radioactivité.

    La journée a débuté avec un exposé de M. Mathieu Brossard, spécialiste régional en rayonnement à Santé Canada, qui a rappelé que parmi les principales sources de radiations ionisantes jugées délétères pour la santé humaine, le radon domiciliaire arrive au premier rang. Le radon serait responsable entre 38 % et 60 % de l’exposition radiologique totale (en moyenne 2,6 mSv/an) et contribuerait à environ 16 % des cancers du poumon au Canada. La gestion du radon en milieu intérieur est un enjeu de santé publique de...

  • 20 décembre 2018

    Les signalements de cas de légionellose, soit sporadiques ou lors d’éclosions, sont de plus en plus courants au Québec. Les directions de santé publique (DSPublique) sont donc ainsi appelées à intervenir rapidement et plus fréquemment sur cette problématique. En soutien à l’évaluation et à la gestion du risque à la santé, et face aux multiples enjeux identifiés lors de tels événements, une session thématique sur la légionellose s’est tenue afin de partager et faire le point sur les nouvelles connaissances et expériences dans le domaine. Les objectifs de l’atelier visaient principalement à mieux comprendre le risque infectieux et les différents enjeux de santé publique liés à la bactérie Legionella; interpréter adéquatement les analyses de laboratoire en situation d’...

  • 15 octobre 2018

    L’été 2018 a été l’une des saisons estivales les plus chaudes jamais connues au Québec (1). Lors de telles chaleurs, la population peut profiter des divers lieux de baignade à leur disposition pour se rafraichir, comme les plages. C’est d’ailleurs l’une des mesures d’adaptation suggérées afin de prévenir les effets sur la santé associés à la chaleur (2). 

  • 4 juin 2018

    L’étude qui fait l’objet de ce résumé revêt un intérêt à plusieurs égards. Bien que la tenue d’enquêtes concernant la perception du risque en lien avec des contaminants environnementaux soit relativement courante chez des populations d’adultes (1-2), peu d’entre elles portent sur les jeunes. L’article Urban youth knowledge and attitudes regarding lead poisoning  aborde cette question pour ce groupe d’âge.

  • 17 mai 2018

    Au cours des dernières décennies, les concentrations de polluants dans l’air ambiant ont, en général, diminuées au Canada. Il n’en demeure pas moins que l’exposition à la pollution de l’air, à court et à long terme, engendre des effets néfastes sur la santé de la population. La grande majorité des études épidémiologiques indique de façon cohérente que l’augmentation journalière de la pollution de l’air est associée à une augmentation des effets sanitaires, particulièrement de nature cardiovasculaire et respiratoire, se répercutant par une augmentation des visites à l’urgence, des hospitalisations et de la mortalité non accidentelle (1-3).

  • 17 mai 2018

    La saison de soccer battra bientôt son plein et plusieurs des parties à venir seront disputées sur des terrains synthétiques. Ceux-ci sont généralement composés d’une couche de polypropylène, de polyuréthane ou de latex sur laquelle est fixé du gazon artificiel (voir figure 1). De plus, les interstices entre les brins sont remplis de sable ou de caoutchouc granulaire, ce qui rend la surface plus molle. Le caoutchouc utilisé dans la fabrication de ces granules provient du recyclage de pneus d’automobiles ou de camions légers (1). 

  • 12 avril 2018

    Pour la période 2015-2016, 17 éclosions de maladies d’origine hydrique ont été déclarées au Québec. Elles étaient réparties dans 8 régions sociosanitaires. Dix (10) de ces éclosions étaient de nature infectieuse, tandis que les 7 autres étaient de nature chimique. Neuf (9) éclosions étaient associées à l’eau récréative, et 8 à l’eau de consommation. Les puits individuels ou autres systèmes d’approvisionnement individuel étaient le plus souvent mis en cause lors d’éclosions impliquant de l’eau de consommation, tandis que les piscines et pataugeoires étaient le plus souvent associées aux éclosions survenues en eau récréative. Bien que le nombre d’éclosions rapportées soit probablement sous-estimé, la surveillance des éclosions d’origine hydrique demeure un incontournable. Des suggestions...

  • 14 mars 2018

    Les politiques sur le transport et l’utilisation du territoire influencent non seulement le développement du milieu bâti, mais peuvent également augmenter les opportunités de transport actif (vélo, marche). Les organisations locales ou régionales de santé publique sont encouragées à participer à l’élaboration de telles politiques en collaboration avec les aménagistes et les professionnels œuvrant dans le domaine du transport et des travaux publics, et ce, même si cela ne fait pas partie de leur expertise traditionnelle. Bien que les barrières et les facteurs facilitants de cette collaboration aient déjà été étudiés dans la littérature, les contributions potentielles du secteur de la santé publique n’ont pas été documentées, d’où le présent article.

  • 14 février 2018

    Verrender et al. (1) ont publié les premiers résultats d’une nouvelle approche, soit l’utilisation d’un devis de type étude de cas, pour l’étude du lien entre l’exposition aux champs électromagnétiques (CEM) et les symptômes des personnes se disant atteintes d’hypersensibilité aux champs électromagnétiques.

  • 9 février 2018

    Alors que les effets associés à l’inhalation directe du cannabis sont de mieux en mieux documentés (p. ex. : effets sur le développement cérébral des adolescents et de jeunes adultes), les effets sanitaires potentiellement engendrés par l’exposition indirecte (ou passive) au cannabis doivent être mieux définis et communiqués aux instances concernées. À l’heure actuelle, les effets associés à l’exposition à la fumée secondaire des produits du tabac (p. ex. : anomalies fœtales, maladies respiratoires et cardiovasculaires, cancer) ont fait l’objet de plusieurs études. Bien que plus récentes, les études qui s’intéressent à la fumée tertiaire ont également permis de mettre en lumière certains effets tributaires de l’exposition aux substances qu’elle contient (p. ex. : augmentation du taux...

Pages