Pratiques en santé environnementale

 Bulletin d'information en santé environnementale

  • 9 juin 2014

    La conférence 2014 de l’Association canadienne de santé publique, qui s’est tenue du 26 au 29 mai à Toronto, s’est présentée comme « une tribune nationale ouverte au réseautage et à l’échange des connaissances, pour cerner, discuter et diagnostiquer les problèmes de santé publique de l’heure dans un éventail de disciplines et de secteurs ». Deux thèmes du domaine de la santé environnementale ont fait l’objet de sessions thématiques. L’atelier « Pour accorder la priorité aux changements climatiques dans le travail de santé publique » a eu lieu le mercredi 28 mai. Il y a été notamment question des effets actuels et futurs des changements climatiques et des mesures efficaces qui peuvent être prises à divers paliers pour prévenir ou atténuer les effets sanitaires de tels changements. Les...

  • 9 juin 2014

    Le 16 avril 2014, à l’occasion de la 4e réunion sur les transports, la santé et l’environnement, la Déclaration de Paris a été adoptée par les États membres de la Commission économique pour l’Europe de l’Organisation des Nations unies (ONU) et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) (région européenne).

    Cette nouvelle déclaration s’inscrit dans la foulée de la Déclaration d’Amsterdam (2009), dont la vision est axée sur la mobilité et des transports écologiques et sains dans l’optique de modes de subsistance durables pour tous.

    Aux quatre actions prioritaires retenues en 2009 :

    • contribuer à un développement économique viable et stimuler la création d’emplois grâce à l’investissement dans des transports respectueux de l’environnement et de la santé...
  • 9 mai 2012

    Mise en contexte

    L’évaluation des impacts sur l’environnement est un processus relativement récent qui a vu le jour aux États-Unis à la fin des années 1960. Son implantation dans les pays francophones a été plus tardive et des pays tel que le Canada et la France y ont joué un rôle de pionnier. Au Québec, l’évaluation et l’examen des impacts sur l’environnement de projets majeurs sont encadrés par la Loi sur la qualité de l’environnement (L.R.Q., chapitre Q-2). Les conseillers en santé environnementale des différentes directions régionales de santé publique sont souvent appelés à prendre part à ce processus et doivent parfois réagir dans un délai très court.

    Peu de documentation générale portant sur ce type d’évaluation est disponible en français. Pour pallier à...

  • 15 juin 2011

    Le concept de communauté de pratique est souvent évoqué pour décrire des groupes professionnels, notamment quand les apprentissages ou le développement des ressources humaines sont en cause. Dans le cadre récent d’une étude de besoins ciblant certaines compétences des professionnels régionaux en santé environnementale, nous nous sommes interrogées sur l’existence, ou non, d’une communauté de pratique en santé environnementale. La présence d’un tel regroupement pourrait en effet influencer les modalités d’accompagnement et de développement des compétences de ces professionnels.

    Récemment, une enquête auprès de directions régionales de santé publique (DSP) a abordé différentes dimensions du travail de santé environnementale en lien avec les études d’impact et les évaluations...

  • 9 février 2011

     Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), pesticides, plomb dans l’eau potable, risques industriels, pollution atmosphérique, communication du risque, décontamination du mercure, voici quelques-uns des thèmes qui ont été traités depuis près de 20 ans lors de rencontres périodiques d’acteurs du domaine de la santé environnementale, mieux connues sous le nom des « Ateliers de santé environnementale » (ASE).

    Ce court texte dresse dans un premier...

  • 9 février 2011

    Dans le Programme national de santé publique, on aborde l’action intersectorielle comme une stratégie indispensable pour améliorer la santé et le bien-être, notamment au regard de la promotion de la santé et de la prévention de nombreux problèmes qui requièrent l’engagement et la participation des acteurs de plusieurs secteurs d’activités (MSSS, 2008).

    En octobre 2005, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) confiait à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) le mandat de mettre en place un Comité intersectoriel sur la prévention des cancers de la peau. La définition de l’intersectorialité sur...

  • 1 février 2008

    Les problèmes de santé reliés au travail et à l’environnement sont fréquents dans la plupart des pratiques médicales, occupant en fait de 7 à 9 % du temps de pratique1. Pourtant, ils sont peu reconnus par les médecins et lorsqu’ils le sont, leur prise en charge est souvent incomplète. Les problèmes de santé reliés à l’environnement semblent encore plus méconnus que ceux associés au travail. Diverses hypothèses pourraient expliquer ce constat, soit le fait que leurs manifestations ne permettent généralement pas de les distinguer des problèmes de santé vus couramment, que l’environnement ne...

  • 22 avril 2005

    De nombreux cas d’insalubrité résidentielle majeure, concernant le plus souvent des individus éventuellement atteints de ce qui est communément appelé le syndrome de Diogène, ont été signalés ces dernières années, notamment par les services d’inspection municipale ou encore par les CLSC, aux professionnels de santé publique de la région de Québec. D’un point de vue de santé publique, il s’avère souvent difficile de déterminer avec précision les impacts à la santé de telles situations et de fournir un avis éclairé en la matière. De plus, les rôles et mandats respectifs des partenaires impliqués, tels que les municipalités, les CLSC, les organismes communautaires et la direction de santé publique ne sont pas toujours clairement établis. Pour leur part, les professionnels de...

  • 22 avril 2005

    Le programme INTOX IPCS (pour International Programme on Chemical Safety) est une initiative globale de promotion de la sécurité chimique qui se traduit par la mise en place et le renforcement des centres anti-poison ainsi que par l’accès universel à de l’information sur les produits chimiques, les circonstances d’exposition et les outils de gestion disponibles.

    L’histoire du projet INTOX offre un aperçu intéressant du développement d’un programme de collaboration internationale qui se construit peu à peu, à travers l’implication progressive de professionnels en toxicologie médicale et de santé environnementale. En1978 d’abord, une réunion de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de la Fédération mondiale des centres de toxicologie clinique et des centres anti-...

  • 22 décembre 2004

    L’évaluation de l’exposition est une composante importante des études épidémiologiques qui portent sur le rôle de l’environnement dans l’étiologie de la maladie. Dans cet article, nous avons concentré notre attention sur l’évaluation de l’exposition à l’environnement (ÉEE), celui-ci comprenant des facteurs chimiques et physiques qui se retrouvent soit en milieu de travail, soit dans l’environnement général. Les objectifs de l’ÉEE consistent à mieux comprendre les modèles et les processus sous-jacents à cette exposition afin d’en établir l’intensité et la durée, selon une estimation réaliste. Au cours des dernières années, le domaine de l’ÉEE a connu des progrès substantiels grâce au développement d’outils de collecte de données, de méthodes d’attribution de l’exposition, de techniques...

Pages

S'abonner à Pratiques en santé environnementale