Jeu de hasard

  • 21 mai 2014

    En 2002, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et ses partenaires reconnaissaient les personnes aînées comme étant un groupe à risque de développer des problèmes de jeu (MSSS, 2002). Le MSSS initiait en 2008 avec le Fonds de recherche du Québec – Société et culture et plusieurs partenaires, un programme de recherche portant sur les aînés et les jeux de hasard et d'argent (JHA). Le projet de recherche intitulé « L'offre organisée de jeux de hasard et d'argent aux aînés : responsabilité sociale, gouvernance et prévention » a été réalisé dans le cadre de ce programme.

    Le présent rapport correspond à l'un des volets de ce projet de recherche qui visait à explorer les caractéristiques des joueurs aînés reçus en traitement et la prévention s'adressant aux aînés. Le...

  • 19 mars 2014

    Le tabagisme, la consommation d'alcool et la pratique des jeux de hasard et d'argent chez les jeunes sont des questions de santé publique importantes. Alors que le tabagisme est la première cause de maladies et de décès dans les pays occidentaux, l'initiation au tabac survient surtout à l'adolescence, un stage du développement caractérisé par le désir d'expérimentation. La consommation d'alcool, pour sa part, est en cause dans une soixantaine de problèmes sociaux et de santé, aigus ou chroniques. Chez les jeunes, la consommation précoce d'alcool augmente le risque de problèmes dus à la consommation et même le risque d'alcoolisme. Quant à la pratique des jeux de hasard et d'argent, elle peut occasionner des problèmes sociaux et économiques importants et l'exposition précoce a une...

  • 6 décembre 2011

    Au Québec, on estime que près de 70 % des adultes jouent au moins une fois par année à un jeu de hasard et d’argent (Kairouz & Nadeau, 2010). La loterie est de loin le jeu auquel s’adonne le plus grand nombre de personnes (65,2 %) suivi des machines à sous (10,1 %), du poker (4,7 %) et des appareils de loterie vidéo (4,6 %) (Kairouz & Nadeau, 2010). Les loteries comprennent les loteries instantanées (« gratteux »), la loterie traditionnelle de type tirage (tirage quotidien, hebdomadaire ou occasionnel, par ex. : 6/49, Lotto-Max, etc.) et la loterie sportive (pari sportif). Environ quatre millions de personnes achètent des loteries pour une fréquence moyenne de 43 fois par année et une dépense moyenne de 306 $ (Kairouz & Nadeau, 2010).

    Cette étude ayant observé la...

  • 5 mai 2010

    This report presents an overview of the data on gambling habits and problems in First Nations and Inuit communities of Québec. We will look at international research data on gambling and aboriginal populations, explore gambling opportunities available to First Nations and Inuit communities of Québec, and lastly examine prevalence data specific to Québec.

  • 5 mai 2010

    Le présent rapport propose un survol des données relatives aux habitudes et aux problèmes de jeu dans les communautés des Premières Nations et les villages inuits du Québec. Nous présentons d'abord quelques données issues de la recherche internationale sur le jeu et les populations autochtones, un portrait de l'offre de jeu spécifique aux Premières Nations et aux communautés inuites du Québec et, finalement, les données de prévalence spécifiquement québécoises.

  • 1 avril 2010

    Contexte

    Dans les années 80 et 90, la mondialisation et les développements technologiques de jeux de plus en plus dynamiques et accessibles ont permis une expansion mondiale de l'industrie du jeu, principalement les casinos et les appareils électroniques de jeu. Les États sont devenus nombreux à recourir aux jeux de hasard et d'argent pour alimenter les finances publiques. Les problèmes de jeu ont commencé à soulever l'attention des chercheurs et des agents de santé publique au tournant des années 90.

    Les facteurs identifiés pour expliquer la présence de problèmes de jeu, plus marqués pour les appareils électroniques de jeu, sont reliés à une interaction complexe entre des déterminants individuels et des aspects environnementaux comme l'...

  • 9 février 2010

    La société d'État a annoncé en novembre son intention d'élargir le champ de ses activités commerciales aux jeux d'argent sur Internet (JAI). Les connaissances actuelles définissent les JAI comme une modalité de jeu dont la dangerosité pourrait dépasser celle des AÉJ (appareils électroniques de jeu). Selon une perspective de santé publique, il est vraisemblable d'anticiper une augmentation du jeu problématique dans la population et chez les adeptes du jeu en ligne.

    Les raisons généralement évoquées en faveur de l'étatisation concernent la lutte à la fraude et au crime organisé, les coûts sociaux pour l'État – sans le bénéfice des revenus tirés du jeu, la nécessité de l'encadrement des JAI à des fins de protection de la population. On évoque aussi la difficulté d'interdire les...

  • 21 août 2008

    The survey was conducted during the summer of 2003 using a representative sample of residents aged 12 and older from the nine communities in Iiyiyiu Aschii: Chisasibi, Eastmain, Mistissini, Nemaska, Oujé- Bougoumou, Waskaganish, Waswanipi, Wemindji, and Whapmagoostui.

    Alcohol consumption

    • Somewhat more than half (54%) of Iiyiyiu Aschii residents are current drinkers.
    • Among these drinkers there are mostly men (61%) and young adults from 18 to 29 years of age (80%).
    • A majority of separated, divorced, or widowed persons fall into the current drinkers group (64%), while persons in traditional or common-law marriages as well as those who have never been married are almost evenly divided between current drinkers and former drinkers.
    • Between...
  • 21 août 2008

    Cette enquête a été effectuée au cours de l’été 2003 auprès d’un échantillon représentatif des résidents de 12 ans et plus des neuf communautés d’Iiyiyiu Aschii : Chisasibi, Eastmain, Mistissini, Nemiscau, Oujé- Bougoumou, Waskaganish, Waswanipi, Wemindji, Whapmagoostui.

    La consommation d'alcool

    • Un peu plus de la moitié (54 %) des résidents d’Iiyiyiu Aschii sont des buveurs actuels.
    • Parmi ces buveurs, on compte surtout des hommes (61 %) et des jeunes adultes de 18 à 29 ans (80 %).
    • Les personnes séparées, divorcées ou veuves se retrouvent majoritairement du côté des buveurs actuels (64 %), alors que les personnes mariées ou conjoints de fait de même que les célibataires et les personnes jamais mariées se répartissent presque équitablement entre...
  • 9 janvier 2008

    Consommation d’alcool et de drogues

    L’Enquête de santé auprès des Inuits du Nunavik, menée à l’automne 2004 dans les 14 communautés de la région, dresse le portrait de l’utilisation de l’alcool et des autres drogues au sein de la population de 15 ans et plus, et identifie les caractéristiques sociodémographiques associées à ces pratiques.

    Au Nunavik en 2004, la proportion de personnes ayant consommé de l’alcool au cours de l’année précédant l’enquête était de 77 %, un pourcentage moins élevé que celui observé dans le reste du Canada et du Québec. Ce pourcentage représente toutefois une augmentation de près de 17 % comparativement à 1992 pour le Nunavik. De façon générale, la proportion de buveurs était plus élevée chez les participants de moins de 45...

Pages

S'abonner à Jeu de hasard