Immunization

  • February-14-19

    À la suite de différentes demandes reçues et pour répondre à la question du MSSS du 24 janvier 2018 qui en découle, à savoir si d’autres groupes devraient être visés par une vaccination gratuite contre les virus du papillome humain (VPH), les données disponibles ont été revues et le présent document a fait l’objet d’une révision par les membres du CIQ à l’automne 2018.

    Le Programme québécois gratuit de vaccination contre les VPH est parmi les plus étendus répertoriés.

    Depuis le début du programme en 2008, les femmes maintenant âgées de 27 ans et moins ont été admissibles à la vaccination gratuite au Québec.

    Plusieurs groupes de personnes, dont ceux considérés les plus à risque de développer des complications associées aux VPH, ont déjà accès à la vaccination...

  • February-12-19

    Avant l’introduction du vaccin oral contre le rotavirus (RV), ce pathogène était la cause la plus fréquente d’hospitalisation pour gastroentérite aiguë (GEA) chez l’enfant à travers le monde. Au Canada, le RV était la cause majeure d’hospitalisation pour GEA parmi la population pédiatrique : un enfant de moins de 5 ans sur 40 requérait une hospitalisation ou des soins urgents à la suite de cette infection virale. Dans ce contexte, l’introduction de vaccins contre le RV a, sans pour autant éliminer la maladie, eu un impact important sur la morbidité associée.

    Deux vaccins oraux contre le RV sont disponibles et sont recommandés par le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) au Canada : Rotarix® (RV1; GlaxoSmithKline), un vaccin monovalent contenant la...

  • January-17-19
    • Au Québec, le programme public de vaccination contre les VPH a été introduit en 2008. Ce programme, qui s’adressait aux jeunes filles de la 4e année du primaire, a été élargi en 2016 pour inclure les garçons du même âge.
    • En 2013, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) publiait un premier portrait des cancers associés aux VPH au Québec, pour la période prévaccination de 1984 à 2007.
    • Le présent rapport fait une mise à jour de l’incidence des cancers associés aux VPH ainsi que de la mortalité attribuable à ces cancers, pour évaluer le fardeau de la maladie et celui potentiellement évitable par la vaccination. Bien que l’effet de la vaccination sur les cancers ne sera visible que dans les années futures, l’évolution temporelle de l’...
  • January-17-19

    Au Québec, une augmentation de l’incidence des infections invasives à méningocoque de sérogroupe B (IIM-B) a été constatée à partir de 2003 et a été causée par l’émergence d’une souche virulente appartenant au complexe clonal 269. Après une période d’incidence augmentée s’étendant de 2006 à 2013, la fréquence de ces infections a diminué progressivement à partir de la seconde moitié de l’année 2013 pour revenir à sa valeur de base. La région du Saguenay–Lac-Saint-Jean (SLSJ ou RSS02) a été particulièrement touchée avec un taux d’incidence des IIM de sérogroupe B de l’ordre de 3,4 pour 100 000 personnes-années durant les années 2006-2014, contre 0,6/100 000 dans les autres régions.

    En mai 2014, une campagne de vaccination de masse visant les personnes âgées 20 ans et moins qui...

  • December-14-18

    Le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) a reçu une question du Groupe sur l’acte vaccinal (GAV) concernant la définition de plaie à risque accru pour le tétanos. Il était notamment demandé si une plaie chronique (ex. plaie de pression, ulcère des membres inférieurs, ulcère du pied diabétique) était à risque accru de tétanos. Le GAV s’interrogeait aussi sur l’inclusion ou non des piqûres ou morsures d’insectes de même que des chirurgies intestinales dans la définition des plaies à risque accru. Dans l’affirmative, cela impliquerait de considérer une prophylaxie antitétanique postexposition (PAPE) lorsque ces types de plaies sont rencontrées.

    La récente recommandation du CIQ d’administrer un rappel unique de vaccin contre le tétanos chez l’adulte (à l’âge de 50 ans) soulève...

  • December-14-18

    La complexité grandissante du calendrier vaccinal de l’enfant s’accompagne d’un grand nombre de visites et d’injections par visite. Cela entraîne parfois les parents et les vaccinateurs à vouloir retarder certaines doses et peut causer des retards vaccinaux. À la suite d’une demande du directeur national de santé publique, le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) a évalué la possibilité de simplifier le calendrier vaccinal des enfants tout en leur offrant une protection optimale. Le document actuel décrit les avantages et inconvénients des différentes options permettant d’optimiser le calendrier vaccinal. À la lumière des données disponibles, le CIQ recommande :

    1. D’adopter le calendrier 2 + 1 pour la vaccination contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, la...
  • November-20-18

    La recommandation de vacciner contre la grippe les personnes vivant dans les communautés éloignées et isolées a été ajoutée pour la première fois aux recommandations sur les groupes à vacciner en priorité durant la pandémie de grippe en 2009. Ce groupe a été inclus dans les indications de vaccination du Protocole d’immunisation du Québec (PIQ) à l’automne 2010, considéré depuis comme étant « à risque élevé de complications ». Au Canada, en dehors du contexte de pandémie, ce groupe n’est pas inclus parmi les personnes à vacciner annuellement contre la grippe. On considère plutôt que le risque est accru dans les populations autochtones pour qui la vaccination est recommandée par le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI). Le rationnel pour l’inclusion des populations...

  • November-20-18

    The last report issued by the Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) concerning the Programme d’immunisation contre l’influenza du Québec (PIIQ) [Québec’s Influenza Immunization program] was published in 2007. An update became necessary, given the many scientific advances that have occurred in this field.

    The primary objective of the PIIQ must be to reduce influenza-associated hospitalizations and deaths.

    To attain this objective, the CIQ recommends maintaining a targeted vaccination strategy for individuals at high risk for hospitalization and death and giving priority to achieving vaccine uptake of at least 80% in these groups.

    It is recommended to withdraw healthy children aged 6–23 months and healthy adults aged 60–74 years from the list of...

  • October-02-18

    A lot of new data on the immunogenicity, efficacy and effectiveness of fewer than three doses of HPV vaccine have become available since the publication of the CIQ report on the 2012 knowledge update. The two-dose schedule has become a standard that is widely accepted around the world. Such schedules are currently in use in more than half (48/82) of the countries offering HPV vaccination programs. The same schedule has been approved and recommended by the World Health Organization (W HO) and the Global Alliance for Vaccines and Immunization (GAVI).

    A number of clinical and ecological studies have even come up with some interesting and promising results in terms of the immunogenicity and efficacy of single-dose HPV vaccination. Immunogenicity studies have shown that sero-...

  • September-10-18
    • Cet avis du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) a pour objectif de proposer une stratégie de vaccination contre le tétanos, principalement au regard des doses de rappel à l’âge adulte.
      Il repose sur les données relatives à l’épidémiologie du tétanos au Québec et dans le monde, à l’efficacité et à l’immunogénicité des différents calendriers de vaccination ainsi qu’à la durée de la protection conférée par le vaccin.
    • Actuellement, il est recommandé d’administrer une dose de rappel de vaccin contre le tétanos tous les 10 ans chez les adultes.
    • Le CIQ recommande que la stratégie future de vaccination comprenne une dose de rappel unique chez l’adulte à l’âge de 50 ans. Cette recommandation s’appuie principalement sur les arguments suivants :
    • Les...

Pages

Subscribe to Immunization