Anne-Marie Lowe

  • 7 septembre 2017

    Au Québec comme dans le monde, les maladies transmises entre les animaux et les humains (zoonoses), qui représentent environ 60 % des maladies transmissibles à l’humain, sont en émergence. La dynamique complexe des zoonoses peut être influencée par les changements climatiques. Pour répondre à cette complexité, l’Observatoire multipartite québécois sur les zoonoses et l’adaptation aux changements climatiques a initié en 2015 une démarche de priorisation des zoonoses dans le contexte des changements climatiques. Cette démarche a permis de dresser un portrait des zoonoses qui servira de base pour documenter l’évolution de leur situation au Québec, dans un effort de voir venir les problématiques. La documentation des zoonoses a permis également de mieux identifier les enjeux et les manques...

  • 4 juillet 2017
    • Zika virus emerged in the Americas in 2015 and has since expanded its geographical range significantly. Currently, the virus is transmitted locally in 35 countries of the Caribbean, Central America and South America.

    • Zika virus infection is benign: 70 to 80% of patients have no symptoms, whereas 20% have a fever and rash accompanied by arthralgia and myalgia, conjunctivitis, headache, retro-orbital pain and fatigue.

    • Zika virus infection can cause neurological complications, including Guillain-Barré syndrome.

    • Zika virus infection during pregnancy causes congenital defects, including newborn microcephaly.

    • Zika virus infection is transmitted by mosquitoes of the genus Aedes: in America...

  • 29 juin 2016
    • Le virus Zika a émergé dans les Amériques en 2015 et connaît une expansion géographique importante. Actuellement, le virus se transmet localement dans 35 pays des Caraïbes, de l’Amérique centrale et du Sud.
    • L’infection à virus Zika est bénigne : 70 à 80 % des cas ne présentent aucun symptôme, 20 % présentent de la fièvre et des éruptions cutanées accompagnées d’arthralgie et de myalgie, de conjonctivite, de céphalées, de douleurs rétro-orbitaires et de fatigue.
    • L’infection à virus Zika peut engendrer des complications neurologiques, notamment le syndrome de Guillain-Barré.
    • L’infection à virus Zika occasionne des anomalies congénitales chez la femme enceinte, qui se manifestent notamment par des microcéphalies chez les nouveau-nés.
    • L’...
  • 29 mai 2015

    A new government intervention plan was adopted in early 2013 to protect public health against West Nile virus (WNV) infection, since WNV infection epidemiological activity had resumed in Québec in 2011 and 2012. This new plan establishes the strategy to be pursued for the years 2013 to 2015. The primary objective of the strategy adopted by public health authorities is to prevent the complications and human mortality related to WNV infection.

    Interventions are planned to combat the WNV vector, namely mosquitoes. The intervention plan also includes communication activities aimed at the general public and health care and social services network professionals. An integrated surveillance program was set up in 2013 to continue monitoring the situation. This program allows us to...

  • 25 mars 2015

    In 2013, integrated surveillance of West Nile virus (WNV) in Québec included epidemiological surveillance of human cases, entomological surveillance of mosquitoes and surveillance of animals, including wild birds and domestic animals (agricultural).

    During this season, 30 human cases of WNV infection were acquired in Québec, including 29 confirmed cases and one probable case. Of these, 23 (77%) were classed as WNV neuroinvasive cases and 22 were hospitalized, including eight people who were admitted to intensive care and one person who died of meningitis caused by WNV.

    The average age of cases was 59 years and two thirds of the cases were men (20/30). More than 70% of the human cases occurred in the Montérégie, Montréal and Laval regions. Of the reported animals that...

  • 15 décembre 2014

    Un nouveau plan d'intervention gouvernemental pour la protection de la santé de la population contre le virus du Nil occidental (VNO) a été développé au printemps 2013, étant donné la reprise de l'activité épidémiologique de l'infection par le VNO au Québec au cours des saisons 2011 et 2012. Ce plan précise la stratégie à privilégier pour les années 2013 à 2015. L'objectif fondamental de la stratégie retenue par les autorités de santé publique est de prévenir les complications et les mortalités humaines liées à l'infection par le VNO.

    Des interventions sont prévues pour contrer le vecteur du VNO, soit les moustiques. Le plan d'intervention prévoit également des activités de communication qui visent la population et les professionnels du réseau de la santé et des services...

  • 19 novembre 2014

    Au cours de la saison 2013, la surveillance intégrée du virus du Nil occidental (VNO) au Québec a inclus la surveillance épidémiologique des cas humains, la surveillance entomologique des moustiques et la surveillance des animaux, incluant les oiseaux sauvages et les animaux domestiques (d'élevage).

    Au cours de cette saison, 30 cas humains d'infection par le VNO ont été acquis au Québec, dont 29 cas confirmés et 1 cas probable. Parmi ces cas, 23 (77 %) ont manifesté une atteinte neurologique, dont 22 ont été hospitalisés, avec 8 personnes admises en soins intensifs et une personne est décédée des suites d'une méningite causée par le VNO.

    L'âge moyen des cas était de 59 ans et les deux tiers des cas étaient des hommes (20/30). Plus de 70 % des cas humains sont survenus...

  • 5 septembre 2014

    L'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) estime qu'il est essentiel d'évaluer les risques reliés aux impacts des changements climatiques sur les zoonoses. Un programme de recherche et de développement de méthodologies a été mis en place via un protocole d'accord entre l'INSPQ et l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC), notamment pour répondre à cet objectif.

    Le troisième volet de ce protocole d'accord porte sur l'évaluation de l'impact possible des changements climatiques sur les risques de zoonoses dans le Nord. Deux projets y ont été prévus et le présent rapport porte sur le deuxième projet qui vise à développer les connaissances de base au sujet des zoonoses déjà présentes au Nunavik et d'autres plus rares ou ayant un potentiel d'émergence. Cela dans le...

  • 25 juillet 2014

    À la lumière des nouvelles connaissances disponibles depuis la publication de l'avis scientifique original (mai 2013) et des résultats obtenus grâce à la mise en place d'un plan d'intervention gouvernemental de protection de la population contre le VNO en 2013, l'INSPQ soumet au MSSS des recommandations pour éclairer la prise de décision sur la gestion du risque de transmission du VNO pour 2014.

    Tel qu'indiqué dans l'avis scientifique original, il est important de prendre note que le présent addenda ne traite pas des risques et des interventions pour la transfusion de sang et la transplantation de tissus et d'organes. De même, les risques et les interventions pour des sous-groupes spécifiques (ex. les femmes enceintes ou qui allaitent et les travailleurs des secteurs forestiers...

  • 22 juillet 2014

    Au Québec, plus de 400 000 chirurgies sont pratiquées chaque année, dont environ 300 000 chirurgies d'un jour. Les ISO représentent aux États-Unis le deuxième type d'infections nosocomiales le plus fréquemment rapporté. Les ISO augmentent de façon importante la mortalité des patients infectés et les coûts économiques directs des ISO sont considérables, doublant le montant d'une hospitalisation par rapport aux patients sans ISO. La surveillance des ISO fait partie d'un ensemble de pratiques exemplaires visant à en diminuer l'incidence. Au Québec, cette surveillance n'est pas obligatoire et les méthodes ne sont pas uniformisées.

    Le présent document s'inscrit dans le cadre de l'action 9 du « Plan d'action sur la prévention et le contrôle des infections nosocomiales 2010-2015 » du...

Pages

S'abonner à Anne-Marie Lowe