Surveillance des infections du site opératoire : outils et méthodologies pour les milieux de soins

Au Québec, plus de 400 000 chirurgies sont pratiquées chaque année, dont environ 300 000 chirurgies d'un jour. Les ISO représentent aux États-Unis le deuxième type d'infections nosocomiales le plus fréquemment rapporté. Les ISO augmentent de façon importante la mortalité des patients infectés et les coûts économiques directs des ISO sont considérables, doublant le montant d'une hospitalisation par rapport aux patients sans ISO. La surveillance des ISO fait partie d'un ensemble de pratiques exemplaires visant à en diminuer l'incidence. Au Québec, cette surveillance n'est pas obligatoire et les méthodes ne sont pas uniformisées.

Le présent document s'inscrit dans le cadre de l'action 9 du « Plan d'action sur la prévention et le contrôle des infections nosocomiales 2010-2015 » du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et vise à répondre à l'objectif suivant : « Documenter l'incidence de certaines infections et colonisations autres que celles faisant l'objet d'un programme de surveillance provincial selon les particularités des centres hospitaliers de soins généraux et spécialisés et des centres d'hébergement et de soins longue durée. Les établissements pourraient ainsi exercer une surveillance à l'égard des infections de site opératoire ».

Les principes généraux et les concepts méthodologiques énoncés ont pour but de guider les équipes locales quant au choix de leurs activités de surveillance (activités déterminées selon la mission de l'établissement, la clientèle et les services offerts). Les outils et méthodologies proposés devraient être utilisés par les professionnels en prévention et contrôle des infections, les microbiologistes-infectiologues, les chirurgiens, les archivistes et les instances administratives.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-71054-7

Notice Santécom: