Les garçons vaccinés contre le VPH au Québec

À compter de septembre 2016, dans le cadre de la vaccination en milieu scolaire, le vaccin contre le VPH sera offert gratuitement sur une base volontaire aux garçons de 4e année du primaire, tout comme c’est déjà le cas pour les filles, depuis 2008.

En effet, à la suite d’un avis scientifique du Comité sur l’immunisation du Québec de l’INSPQ, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a décidé d’offrir également le vaccin contre le VPH aux garçons dans le programme de vaccination du Québec.

Le VPH est l'une des infections transmises sexuellement les plus courantes. Il peut notamment causer le cancer du col de l'utérus, qui est le deuxième cancer le plus répandu chez les jeunes femmes. Chez les hommes, le VPH peut amener aussi son lot de complications telles que le cancer de l'anus, du pénis, de la gorge, ou des condylomes.

Chaque année, 450 cancers peuvent être associés au VPH chez les femmes et plus de 250 chez les hommes. Les infections liées au VPH sont aussi fréquentes chez les hommes que chez les femmes, rappelle Dre Sauvageau médecin-conseil à l’INSPQ. « Dans 80 à 90 % des cas, le corps est bon pour s’en débarrasser si on attend deux ans. Mais chez les hommes, comme chez les femmes, les infections peuvent persister et mener à des cancers ».

Évidemment, le vaccin contre le VPH peut être recommandé aux femmes de 18 à 45 ans et aux hommes de 9 à 26 ans qui ne sont pas inclus dans le programme de gratuité et qui désirent assumer les coûts du vaccin.

Pour en savoir plus, consultez cette page « Questions/réponses pour soutenir une décision éclairée ».

Catégories: