Publications

  • 4 décembre 2020

    Le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) en collaboration avec le réseau des laboratoires du Québec et le Ministère de la Santé et des Services sociaux maintient un programme de surveillance des infections gonococciques. L’analyse des données du programme permet d'établir un portrait de l’antibiorésistance chez les souches isolées au Québec avec une emphase sur les résultats obtenus au cours de l'année 2019, particulièrement en ce qui a trait aux souches non sensibles à la céfixime. Les détails méthodologiques sont disponibles dans les rapports antérieurs déposés sur le site web du LSPQ.

  • 19 octobre 2020

    Parallèlement à l’incidence des cas d’infections à Clostridioides (C.) difficile (ICD) qui n’a de cesse de diminuer, le présent sommaire montre qu’en 2019, le profil épidémique le plus prévalent au Québec, le NAP1, est en nette diminution chez les cas acquis en cours d’hospitalisation, avec une fréquence d’environ 60 % de 2005 à 2015 à 20,5 % en 2018 et 14,4 % en 2019.

    Au Canada, une forte diminution de ce taux a été observée au profit des cas acquis dans la communauté. Au Québec, l’inclusion des souches ICD acquises dans la communauté à la surveillance de 2019 a permis de mettre en évidence un ribotype potentiellement hypervirulent, préférentiellement associé à un mode d’acquisition communautaire, soit le ribotype 078. Ce ribotype pourrait participer à l’augmentation...

  • 19 octobre 2020

    Le comité pour la Surveillance des infections nosocomiales (SPIN), en collaboration avec le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ), a initié un programme obligatoire de surveillance des bactériémies à Staphylococcus (S.) aureus en 2006. L’analyse des résultats de cette surveillance suggérait qu’une proportion significative des bactériémies à S. aureus résistant à la méthicilline (SARM) n’était pas d’acquisition nosocomiale (Galarneau et al. 2008). Dès lors, le CINQ a jugé important d’étudier le profil moléculaire des souches de SARM isolées des hémocultures au Québec, quelle que soit la catégorie d’attribution, nosocomiale ou communautaire, de la bactériémie.

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux a confié...

  • 13 octobre 2020

    Ce rapport résume les activités réalisées par le programme de contrôle externe de qualité en pathologie (CEQP) en 2019 et décrit les résultats pour les activités complétées durant cette année. Les essais d'aptitude en 2019 ont obtenu des résultats équivalents à ceux des exercices antérieurs.

  • 22 septembre 2020

    Le pneumocoque (Streptococcus pneumoniae) entraîne un grand nombre d’infections de diverses natures, d’hospitalisations, de prescriptions d’antibiotiques et de décès au niveau mondial ainsi qu’au Canada. Deux types de vaccins ont été développés pour réduire le fardeau des infections à pneumocoque, en visant plus particulièrement les infections invasives à pneumocoque (IIP) et les sérotypes qui sont le plus souvent en cause. Les vaccins pneumococciques conjugués 7-valent (contient 7 sérotypes; VPC-7), 10-valent (VPC-10) et 13-valent (VPC-13) sont principalement destinés aux enfants. Le vaccin pneumococcique polysaccharidique 23-valent (VPP-23) est principalement utilisé chez les personnes de 65 ans et plus.

    Une surveillance étroite de l’épidémiologie des infections à...

  • 28 août 2020

    Considérant que la perniose peut être associée à l’infection au SRAS-CoV-2, quelles sont les implications en ce qui a trait à la gestion des personnes atteintes de ce type de manifestation cutanée (la perniose), et de leurs contacts?

    Cet avis a été rédigé à partir de la réponse rapide produite par l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS,2020) COVID-19 : manifestations cutanées (lésions de type perniose, lésions associées à des dommages vasculaires et autres types de lésions) ainsi que d’une recension complémentaire des écrits scientifiques et des positions des différents groupes d’experts et d’instances de santé publique, réalisée par l’INSPQ. De plus, une extraction de données du fichier de déclaration des cas de COVID-19 (V10) a été...

  • 23 juin 2020

    Dans le cadre du Programme québécois de dépistage du cancer du sein, l’Institut national de santé publique du Québec s’est vu confier le mandat de la certification des équipements de mammographie. C’est le Laboratoire de santé publique du Québec qui réalise les travaux requis à cette fin. La certification est un élément normatif, soit le résultat positif de la rencontre des diverses exigences du contrôle de qualité des installations de mammographie au Québec.

    La mammographie est réputée conduire à une détection précoce d’anomalies de la glande mammaire avec une sensibilité supérieure à la palpation. Pour ce faire, les images mammographiques doivent être de grande qualité. Le propos du présent rapport est exclusif au contrôle de la qualité des installations radiologiques...

  • 1 juin 2020

    La participation à un programme de contrôle externe est inscrite aux bonnes pratiques des laboratoires et est considérée comme indispensable pour l’accréditation aux normes ISO 15189. Dans ce contexte réglementaire et dans le but d’assurer la sécurité du public, le Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a créé un programme provincial qu’il supporte financièrement et qui permet à tous les laboratoires, indépendamment de leur volume et de leur localisation d’y avoir accès, assurant ainsi l’uniformité de la qualité analytique sur tout le territoire.

    C’est le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) qui a été mandaté pour faire la mise en place du programme provincial. Pour répondre à sa mission, le LSPQ a choisi d’établir un partenariat avec la Société...

  • 1 juin 2020

    La mesure de précision des résultats d’analyses est déterminante pour en assurer la qualité. Elle varie en fonction de chaque type de paramètres et est associée aux méthodes sélectionnées dans chaque laboratoire. En biochimie, plus de 300 paramètres répertoriés y font appel, ce qui constitue un haut niveau de surveillance et qui nécessite la participation à un programme de contrôle interne.

    Au Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) offre à tous les laboratoires un programme de contrôle interne provincial qui les assiste dans cette tâche. Il a mandaté le LSPQ pour sa mise en place. Au niveau administratif, ce dernier a choisi un partenariat avec la Société québécoise de biologie clinique (SQBC) qui rend disponible une équipe de support, le BCQ. Au niveau...

  • 23 avril 2020

    En 2018, le programme de surveillance a permis de mettre en évidence les faits suivants :

    • Parmi les 82 laboratoires participants (79 laboratoires du réseau public et 3 laboratoires privés), 52 ont rapporté au moins une souche de N. gonorrhoeae;
    • Parmi les 1847 souches retenues pour analyse (1 souche/personne/14 jours), 1526 avaient été isolées chez des hommes, 308 chez des femmes et 13 chez des personnes dont le sexe n’était pas disponible;
    • Des analyses de sensibilité aux antibiotiques ont été faites pour 1836 souches (1521 hommes, 302 femmes et 13 personnes dont le sexe n’était pas disponible);
    • Parallèlement au programme de surveillance du Laboratoire de santé publique du Québec, selon le fichier des maladies à déclaration obligatoire...