Bulletin d'information en santé environnementale

  • Brèves d'actualité

Préoccupations à l’égard du contrôle des pesticides

Un document interne de Santé Canada, obtenu par la CBC, rapporte que le ministère fédéral ne possède actuellement pas de mécanismes de vérification appropriés pour détecter la présence de pesticides dans les produits de consommation vendus au Canada. En vertu de la Loi sur l'accès à l'information, les journalistes de la CBC apprenaient que « les produits de consommation, comme les vêtements, la peinture et les articles en plastique, peuvent être traités avec un pesticide antimicrobien afin de prolonger la durabilité, la durée de conservation ou les soi-disant bienfaits de l'article pour la santé publique ». Santé Canada affirmait détenir au moins quatre rapports portant sur des produits de consommation traités avec des pesticides, par exemple un canapé traité au fumarate de diméthyle (DMF), un agent antifongique pouvant occasionner des lésions cutanées. Le même produit aurait été retrouvé dans des chaussures pour enfants importées d'Australie. Soulignons qu’en 2009, l'Union européenne (UE) a interdit toute importation de produits contenant du DMF.

La note de service de Santé Canada précisait que la Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation exclut les pesticides de son champ d'application. La réglementation des pesticides est plutôt confiée à l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire du Ministère, qui se penche davantage sur l’utilisation des pesticides dans le traitement des aliments et des végétaux. Dorénavant, le ministère mettra l'accent sur les pesticides utilisés dans les textiles, qui présentent le « plus grand risque potentiel d'exposition », en discutant des exigences réglementaires avec l'industrie, les importateurs et les détaillants. Le ministère soulignait également qu’il collabore avec les États-Unis et l'Union européenne (UE), par l'entremise de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), à l'élaboration d'approches réglementaires pour les produits traités importés. À l’heure actuelle, seule l'UE exige des étiquettes sur les produits déclarant l'utilisation de pesticides, alors que les États-Unis et le Canada n’imposent pas de telles exigences en matière d'étiquetage.

Sources :

Radio-Canada (19 décembre 2017) : Plusieurs biens traités avec des pesticides passent sous l'écran radar de Santé Canada