Bulletin d'information en santé environnementale

  • Brèves d'actualité

Le texte qui suit ne présente pas la position de l’Institut. Il est le résumé d’articles récents parus dans les médias. L’objectif est de porter à l’attention des lecteurs des éléments récents de l’actualité en santé environnementale.

Novembre : le mois du radon!

À la fin du mois d’octobre, plusieurs articles incitant la population du Québec à effectuer une mesure de radon dans leur domicile ont été publiés dans différents journaux et quotidiens du pays. Ces publications rappellent notamment que le radon, un gaz radioactif d’origine naturelle incolore, inodore et insipide, est la principale cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs. Bien que l’exposition à ce gaz serait responsable de 3 200 décès annuellement au Canada, seulement 6 % des Canadiens auraient effectué un test de dépistage dans leur domicile. Au Québec, 1 résidence sur 10 pourrait présenter des concentrations de radon excédant la ligne directrice fédérale de 200 Bq/m3.

Cette année, l’Association canadienne des scientifiques et technologues en radon (CARST) et ses nombreux partenaires mènent la campagne Occupe-toi du radon afin d’informer la population du risque à la santé associé à celui-ci. L’objectif de la campagne est de mobiliser les Canadiens quant à l’importance de mesurer la concentration de ce gaz cancérigène dans leur résidence. Les intervenants concernés souhaitent que le test de dépistage devienne aussi ancré dans les habitudes des nouveaux propriétaires de résidences que le remplacement des piles dans les détecteurs de fumée lorsque l’on retourne à l’heure normale de l’Est en saison automnale.

Le radon ne peut être détecté qu’à l’aide d’un appareil de mesure prévu à cet effet qui peut être acheté en ligne ou en personne auprès d’organisations reconnues (p. ex. : www.occupetoiduradon.ca). Celui-ci doit être installé au plus bas niveau du logis, puisque le gaz provient généralement du sol et qu’il s’infiltre par le biais d’interstices présents dans les fondations des bâtiments. Une fois la période de mesures de 3 mois complétée, le détecteur est envoyé dans un laboratoire certifié à des fins d’analyse. Si des concentrations de radon excédant la ligne directrice fédérale sont mesurées, il existe des façons simples de corriger les problèmes de radon avec l’assistance d’un entrepreneur certifié.

Sources :

Références complémentaires :