Bulletin d'information en santé environnementale

  • Brèves d'actualité

Le paradoxe de l’air conditionné

De récentes données montrent qu’un nombre croissant de personnes décident d’installer un climatiseur dans leurs habitations pour contrecarrer les effets de la chaleur. Cette tendance, déjà bien ancrée dans les pays industrialisés, s’implante maintenant chez les populations des pays en développement. Selon les prévisions de certains chercheurs, l’utilisation des climatiseurs engendrerait une importante croissance de la demande énergétique, ainsi qu’une augmentation concomitante de la production annuelle de gaz à effet de serre (GES). En effet, l’utilisation grandissante de ces dispositifs pourrait contribuer à accroitre la température planétaire puisque de nombreux pays utilisent des énergies fossiles pour produire l’électricité requise.

Cette situation pour le moins préoccupante a été rapportée dans une étude publiée dans le Proceedings of the National Academy of Science of the United States of America (PNAS). Selon les auteurs de cette étude, l’utilisation généralisée de climatiseurs pourrait engendrer une émission annuelle de 23 millions de tonnes de GES d’ici la fin du siècle. Le recours à la climatisation serait une conséquence de la hausse de la température moyenne, mais également de l’augmentation du revenu moyen de certaines populations établies dans des pays densément peuplés tels que l’Inde, la Chine et le Vietnam. Alors que la proportion de ménages issus de ces pays qui possèdent un climatiseur se chiffre aujourd’hui à 13 %, cette proportion devrait dépasser 70 %, d’ici la fin du siècle. À titre de comparaison, 87 % des ménages des Étatsuniens bénéficient actuellement de la climatisation. Les auteurs de cette étude précisent que chaque hausse de la température journalière au-dessus de 32oC accroit la demande moyenne en électricité de 3,2 %. De plus, dans les pays chauds, chaque tranche additionnelle de 10 000 $ de revenu se manifeste par une augmentation de 27 % du taux de pénétration de la climatisation. [PP]

Source :

La « clim » des riches menace la planète par Isabelle Paré 

www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/444995/la-clim-des-riches-menace-la-planete