Bulletin d'information en santé environnementale

  • Brèves d'actualité

Femmes enceintes et fœtus : attention aux savons, dentifrices et produits cosmétiques

Des chercheurs américains ont évalué l’exposition de femmes enceintes et de leur fœtus au triclosan et au triclocarban, deux antibactériens largement utilisés dans plus de 2 000 produits de consommation courante, incluant les dentifrices, savons, détergents, tapis, peintures, matériel scolaire et jouets. Ils ont présenté leurs travaux en août dernier lors du National Meeting & Exposition de l’American Chemical Society. Le triclosan a été retrouvé dans tous les échantillons d’urine des femmes enceintes testées. Il a également été détecté dans la moitié des échantillons de sang de cordon prélevés, impliquant que le produit est transféré au fœtus. Du triclocarban a aussi été détecté dans un grand nombre de ces échantillons.

Selon les experts, il existe de plus en plus de preuves démontrant que ces substances peuvent causer des problèmes de développement et de reproduction. De plus, des recherches suggèrent que les additifs contenus dans ces substances pourraient contribuer à la résistance aux antibiotiques. Bien que le corps humain soit efficace pour éliminer le triclosan et le triclocarban, l’exposition est potentiellement constante en raison de l’utilisation universelle de ces produits, croient les chercheurs.

Démontrer les effets des antimicrobiens sur la santé humaine est un défi en soi, mais les chercheurs ont découvert un résultat qu’ils qualifient d’intéressant, après qu’une étude ait établi un lien entre des concentrations élevées d’un antimicrobien utilisé dans les cosmétiques (butyle parabène) et la taille des nouveau-nés. Les conséquences à long terme ne sont pas claires, mais si ces résultats sont confirmés par de plus importantes études, cela pourrait signifier que l’exposition répandue à ces substances peut causer un léger changement dans la taille des nouveau-nés, mais un changement à grande échelle.

Le Minnesota est le premier État à bannir l’utilisation de substances antibactériennes dans certains produits, qui sera en vigueur en janvier 2017. La Food and Drug Administration et l’Environmental Protection Agency revoient présentement l’utilisation et les effets de ces substances. [MB]

 

Source :

www.acs.org/content/acs/en/pressroom/newsreleases/2014/august/pregnant-women-and-fetuses-exposed-to-antibacterial-compounds-face-potential-health-risks.html