Bulletin d'information en santé environnementale

  • Brèves d'actualité

Le texte qui suit ne présente pas la position de l’Institut. Il est le résumé d’articles récents parus dans les médias. L’objectif est de porter à l’attention des lecteurs des éléments récents de l’actualité en santé environnementale.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié, en novembre 2018, un document d’information pour les autorités de santé publique et traitant des déversements de produits chimiques lors d’événements et de désastres naturels. Il prône l’application d’une approche intégrée de gestion des risques de diverses natures, mais porte principalement sur les risques technologiques liés à ces catastrophes naturelles et sur leurs conséquences sur la santé. Il vise à documenter ces risques et à soutenir les activités de gestion associées. Les changements climatiques peuvent accroître la fréquence de survenue d’événements et de désastres naturels, et l’urbanisation et l’industrialisation mondiales favorisent la proximité des populations avec les structures industrielles à risque (décrites plus bas). Les cadres conceptuels utilisés sont ceux de l’évaluation et de la gestion du risque en santé publique ainsi que de la préparation et de la réponse aux urgences selon les quatre dimensions de la sécurité civile (prévention, préparation, intervention, rétablissement).

Les catastrophes naturelles abordées sont, par exemple, un tremblement de terre, un ouragan, une vague de chaleur, des froids extrêmes ou une inondation. Les incidents technologiques peuvent toucher des sites aussi diversifiés que les industries pétrochimiques, les usines de produits chimiques, les laboratoires et les pharmacies, les mines, les chemins de fer, les entrepôts de pesticides, les chaînes de production alimentaire, les sites d’enfouissements de déchets, etc. Ces événements et désastres naturels peuvent entraîner un déversement directement, par des dommages causés aux structures, ou indirectement, par coupure de l’alimentation électrique, par changement de température, de pression et par utilisation de sources d’énergie alternatives (p. ex. : intoxication au monoxyde de carbone à la suite de l’utilisation d’une génératrice à essence). Les auteurs discutent aussi de la détérioration de la qualité des sources d’eau potable à la suite de l’inondation de terres contaminées entraînant le relargage de produits chimiques, de la contamination aux insecticides après le contrôle des vecteurs de maladies et de l’exposition à l’amiante lors du retrait d’anciennes structures détruites qui en contiennent. Le déversement traité peut être d’ampleur variable.

Le rôle des acteurs de la santé sera varié, selon le moment de leur intervention :

  • D’abord, la gestion de ces déversements peut être particulièrement difficile en contexte de désastre naturel où les structures et outils de réponse usuels sont également affectés. Les acteurs du secteur de la santé visés peuvent avoir un rôle de plaidoyer, de leadership ou de collaboration, dépendamment des activités visées.
  • Ensuite, en matière de prévention, le rôle du secteur de la santé peut être d’influencer les autres à adopter des politiques ou des réglementations appropriées en aménagement du territoire ou en construction de bâtiments.
  • En ce qui concerne la préparation, ces acteurs doivent collaborer à répertorier et à localiser les sites et situations à risque et à conduire une évaluation d’impact. La préparation de plans de réponse pour les services et soins de santé est également essentielle.
  • Pour la phase de réponse, une évaluation du risque et les interventions appropriées, y compris les soins de santé et les activités de communication, doivent être faites.
  • Finalement, lors du rétablissement, les effets sur la santé et l’environnement à long terme ainsi que la réorganisation des services sont à considérer.

Trois annexes qui détaillent les risques et les interventions liés aux déversements spécifiquement causés par les tremblements de terre, les inondations et les cyclones sont également disponibles.

Sources :