Herbe à poux

 Bulletin d'information en santé environnementale

  • 3 mars 2014

    Ce rapport présente les principaux résultats d'une étude en trois volets (spatio-temporel, économique et social) portant sur la gestion de l'herbe à poux (Ambrosia artemisiifolia). Elle vise à orienter la prise de décision des organisations concernées tant aux niveaux provincial et régional que municipal, sur des bases scientifiques solides. L'étude s'inscrit dans la continuité de quatre années d'évaluation des effets d'un mode d'intervention intégrée pour le contrôle de l'herbe à poux déployé dans une municipalité de la Montérégie. L'utilisation d'un système d'information géographique (SIG) explore les relations entre les données environnementales et sanitaires en lien avec l'herbe à poux. Le recours aux SIG est peu répandu pour l'analyse des aéroallergènes. Ils présentent une...

  • 20 novembre 2013

    La rhinite allergique est fréquemment présente dans la population québécoise, puisque cette pathologie a une prévalence de 17 %. Les pollens en sont les principaux agents étiologiques. Parmi les végétaux relarguant des aéroallergènes (arbres, graminées et mauvaises herbes), l’herbe à poux produit le pollen ayant un des plus forts potentiels allergéniques, essentiellement dû à la protéine Amb a 1.

    En 2008, à l’échelle provinciale, environ une personne sur dix (9 %) a reçu un diagnostic d’allergie au pollen de l’herbe à poux. Les effets sur la santé de l’herbe à poux se manifestent principalement par des éternuements et des picotements...

  • 20 novembre 2013

    Le Projet d’évaluation de l’efficacité de la mobilisation pour la lutte contre l’herbe à poux sur la qualité de vie des personnes allergiques 2007-2010 a mis en évidence que l’implication soutenue des organisations locales pour le contrôle de la plante a entraîné la diminution de la densité des plants d’herbe à poux et des concentrations de pollen dans la communauté mobilisée. Une réduction statistiquement et cliniquement significative de l’intensité des symptômes nasaux pour une personne allergique sur deux résidant dans le milieu expérimental (mobilisation intensive et intervention concertée pour le contrôle de l’herbe à poux), de même qu’une amélioration de la qualité de vie ont été observées comparativement à un milieu témoin (ville comparable, absence de mobilisation et...

S'abonner à Herbe à poux