Bulletin d'information en santé environnementale

  • Brèves d'actualité

Catastrophes humanitaires liées à l’environnement

Exode environnemental, écoréfugiés, migrants environnementaux ou réfugiés de l’environnement, tous ces termes désignent les flux migratoires de populations occasionnés par des aléas climatiques, des typhons, des cyclones ou des inondations. Les statistiques sur les effets des catastrophes naturelles rapportés dans l’édition du quotidien français Le Monde chiffrent les déplacements à 19,3 millions de personnes pour l’année 2014. L’article Des migrations environnementales croissantes et difficiles à identifier mentionne que par rapport aux années 1970, les probabilités que des personnes subissent un tel déplacement ont augmenté de 60 %. De plus, l’Organisation internationale pour les migrations, citée dans l’article, estime entre 200 millions et 1 milliard le nombre d’individus à déplacer d’ici 2050 en raison des conditions climatiques.

Tous les pays seront touchés à des degrés divers, mais l’Asie, avec 60 % de la population mondiale, sera le continent le plus frappé par le phénomène. Outre les aléas climatiques extrêmes et les situations d’urgence, certains changements de l’environnement plus lents, par exemple la dégradation des sols, l’érosion côtière et les sécheresses prolongées, seront aussi la cause de telles migrations. [CL]

Source :

Le Monde, 13 mai 2015