Interaction significative entre la fluvoxamine et l'alprazolam

Volume 11, Numéro 1

  • Albert J. Nantel
    M.D., M. Sc., ABMT, Institut national de santé publique du Québec

Dernière modification: 

20 février 2018

Il s'agit d'un homme de 39 ans qui souffre de réactions sévères de panique depuis environ cinq ans, suite au décès de son père. Outre ses troubles de panique, il présentait un syndrome dépressif. Il fut traité à l'aide de divers médicaments antidépresseurs et anxiolytiques. Il fut hospitalisé au CHUL en décembre 94 dans le but d'ajuster sa médication et de contröler son état clinique.

Environ deux semaines après son admission, il a commencé à présenter une faiblesse musculaire diffuse et progressive. Il était, par exemple, incapable de sortir seul de son bain. Cette faiblesse affectait également les quatre membres et s'aggravait à l'effort. Une consultation fut demandée au Service de pharmacologie-toxicologie clinique.

À ce moment, il recevait du moclobémide (Manerix®) 150 mg bid et du flurazépam (Dalmane®) 30 mg au coucher. Ses doses d'alprazolam (Xanax®) avaient été augmentées lors d'une hospitalisation quelques semaines auparavant et, de nouveau, au cours de l'hospitalisation actuelle jusqu'à une administration quotidienne de 17 mg. La fluvoxamine (Luvox®) 200 mg par jour avait été débutée au moment de son admission.

À l'examen, on note un léger nystagmus horizontal épuisable. Pas d'ophtalmoplégie. Pupilles réactives. Légers tremblements des doigts. Adiadococinésie. Épreuve doigt-nez imprécise. Réflexes ostéo-tendineux diminués mais égaux. Sensations d'étourdissement mais absence de vertiges francs. Légère ataxie.

Notre impression diagnostique fut celle d'un surdosage médicamenteux, notamment par l'alprazolam. Un dosage sanguin de l'alprazolam a alors montré un taux de 850 nmol/l, les valeurs thérapeutiques se situant entre 23 et 80 nmol/l. Il fut donc recommandé de décroître les doses de ce médicament. Un contröle effectué douze jours plus tard montrait un taux de 668 nmol/l. Il recevait alors 8 mg d'alprazolam par jour. Un mois plus tard, la dystonie musculaire s'est corrigée et les taux sanguins d'alprazolam sont de 48 nmol/l alors que la dose quotidienne administrée est de 5 mg.

Discussion

avérés efficaces, lors d'études contrölées, pour le traitement des troubles de panique. Parmi les benzodiazépines, l'alprazolam est certainement la plus fréquemment prescrite. Par ailleurs, des combinaisons d'antidépresseurs et de benzodiazépines sont fréquemment utilisées à cause d'un état co-morbide ou pour contröler les réactions d'anxiété rencontrées notamment au début du traitement par antidépresseurs.

L'introduction dans l'arsenal thérapeutique des dépressions, de la classe des inhibiteurs de la recaptation de la sérotonine a connu une progression rapide et une popularité sans pareilles. Une revue récente de littérature sur les troubles de panique (Johnson et al., 1995) recommande l'association, dans certains cas, de l'un de ces antidépresseurs avec une benzodiazépine (alprazolam ou clonazépam). Plusieurs études ont été publiées au cours des dernières années faisant état de l'interaction possible entre cette nouvelle classe d'antidépresseurs et d'autres médicaments: nortriptyline, imipramine, désipramine, doxépine, carbamazépine, acide valproique et certaines benzodiazépines (diazépam et alprazolam). (Ciraulo, 1990; Sovner, 1991; Aranow, 1989; Bell, 1988; Downs, 1989; Lemberger, 1988; Lasher, 1994; Preskorn, 1990; Bergstrom, 1992; Greenblatt, 1992; Wright, 1992). C'est l'effet inhibiteur des enzymes microsomales de la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline et la fluvoxamine ou de leurs métabolites qui affecte l'élimination de certaines benzodiazépines. Récemment, Fleishaker et Hulst (1994) mettaient en évidence une augmentation de 100% de la demi-vie apparente de l'alprazolam lorsqu'administré en association avec la fluvoxamine.

Il ne fait aucun doute que de nouvelles données sur les interactions possibles entre ces deux classes de médicaments feront leur apparition dans la littérature au cours des prochains mois ou des prochaines années. Il sera important pour le clinicien d'être à l'affüt de ces informations afin d'être en mesure d'ajuster la médication en conséquence et d'éviter des effets secondaires inutiles ou des échecs thérapeutiques.

Références

Aranow RB, Judson JI, Pope HG et al. (1989) Elevated antidepressant levels after addition of fluoxetine, Am J Psychiatry 146:911-913.

Bell IR, Cole JO (1988) Fluoxetine induces elevation of desipramine level and exacerbation of geriatric nonpsychotic depression, J Clin Psychopharmacol 8:447-448.

Bergstrom RF, Peyton AL, Lemberger L (1992) Quantification and mechanism of the fluoxetine and tricyclic antidepressant interaction, Clin Pharmacol Ther 51:239-248.

Ciraulo DA, Shader RI (1990) Fluoxetine drug-drug interactions, J Clin Psychopharmacol 10:48-50, 213-217.

Downs JM, Downs AD, Rosenthal TL et al. (1989) Increased plasma tricyclic antidepressant concentrations in two patients concurrently treated with fluoxetine, J Clin Psychiatry 50:226-227.

Fleishaker JC, Hulst LK (1994) A pharmacokinetic and pharmacodynamic evaluation of the combined administration of alprazolam and fluvoxamine, Eur J Clin Pharmacol 46(1):35-39.

Greenblatt DJ, Preskorn SH, Cotreau MM, Horst WD, Harmatz JS (1992) Fluoxetine impairs clearance of alprazolam but not of clonazepam, Clin Pharmacol Ther 52(5):479-486.

Johnson MR, Lydiard RB, Ballenger JC (1995) Panic disorder, pathology and drug treatment, Drugs 49(3):328-344.

Lasher TA, Fleishaker JC, Steenwyk RC, Antal EJ (1991) Pharmacokinetic pharmacodynamic evaluation of the combined administration of alprazolam and fluoxetine, Psychopharmacology (Berl) 104:323-327.

Lemberger L, Rowe H, Bosomworth JC, Tenbarge JB, Bergstrom RF (1988) The effect of fluoxetine on the pharmacokinetics and psychomotor responses of diazepam, Clin Pharmacol Ther 43:412-419.

Sovner R, Davis JM (1991) A potential drug interaction between fluoxetine and valproic acid, J Clin Psychopharmacol, 11:389.

Preskorn SH, Beber JH, Faul JC, Hirschfeld RMA (1990) Serious adverse effects of combining fluoxetine and tricyclic antidepressants, Am J Psychiatry 147:532.

Wright CE, Lasher-Sisson TA, Steenwyk RC, Swanson CN (1992) A pharmacokinetic evaluation of the combined administration of triazolam and fluoxetine, Pharmacotherapy 12(2): 103-106.

Le Bulletin d’information toxicologique (BIT) est une publication conjointe de l’équipe de toxicologie clinique de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et du Centre antipoison du Québec (CAPQ). La reproduction est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite. Les articles publiés dans ce bulletin d'information n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs et non celle de l'INSPQ ou du CAPQ.

ISSN : 1927-0801