Pesticide et pollution agricole

  • 31 mai 2004

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a demandé à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) de lui fournir, pour une deuxième année consécutive, un avis sur la pertinence et la faisabilité de procéder au Québec en 2004 à des applications préventives de larvicides afin de réduire le risque de transmission du virus du Nil occidental (VNO) et ses éventuels impacts sur la santé des Québécois. La notion de « traitements préventifs » fait référence aux applications de larvicides contre des moustiques vecteurs qui sont réalisées en fonction de l’activité virale de la saison précédente. Ces traitements se font sans attendre la confirmation durant l’année en cours de la présence d’activité virale, d’un foyer local de transmission active par les vecteurs...

  • 16 février 2004

    Afin de valider les outils nécessaires à l'élaboration d'une vaste étude de caractérisation de l'exposition des enfants aux pesticides utilisés en milieu résidentiel au Québec, un projet-pilote a été réalisé à l'été 2002. Ainsi, deux groupes de cinq enfants ont fourni trois échantillons d'urine du matin prélevés à des moments variables déterminés sur la base de la présence ou l'absence d'arbres fruitiers traités avec des pesticides près de leur résidence. Pour ce volet du projet, les principaux métabolites des insecticides organophosphorés, les alkylphosphates, ont été mesurés. Un troisième groupe composé de six familles a fourni des échantillons urinaires à l'été 2001 afin qu'on puisse y mesurer les produits-mères des herbicides chlorophenoxys couramment utilisés pour le contrôle des...

  • 26 novembre 2003

    À la fin du mois de février 2003, le mandat suivant était confié par le Directeur de santé publique à l'Institut national de santé publique du Québec :

    • Produire une analyse de risques d'infection par VNO pour la travailleuse enceinte ou qui allaite;
    • Mettre à jour l'analyse de risque humaine au regard de l'épandage de pesticides pour prendre en considération les aspects du risque pour la travailleuse enceinte.

    Ce document veut combler la seconde partie de ce mandat qui est d'une pertinence particulière étant donné la publication récente du Plan d'action gouvernemental de protection de la santé publique contre le virus du Nil occidental.

  • 2 novembre 2003

    En 2002, l'activité du virus du Nil occidental (VNO) aux États-Unis a été marquée par une augmentation du nombre de cas humains et d'animaux infectés, de même que par un élargissement de l'étendue géographique de l'activité du virus.

    Dans le cadre des projets de soutien scientifique au ministère de la Santé et des Services Sociaux (MSSS) relatifs au contrôle et à la prévention de la transmission du virus du Nil occidental, l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a reçu le mandat d'évaluer les conséquences des opérations de pulvérisation d'insecticides à des fins de protection de la santé.

    Depuis la saison 2002, plusieurs organisations municipales et de santé publique se questionnent sur la pertinence et la faisabilité d'appliquer, à partir de l'été 2003...

  • 20 août 2003

    In Quebec, according to current data, sales of domestic pesticides, that is, those used by private individuals, rose by almost 600% between the end of the 1970s and the start of the 1990s, and by 60% between 1992 and 1996. This development, which is the result of a keen interest in landscape maintenance and ornamental horticulture on the part of the public, is also a source of concern for many members of the public, as well as for public health authorities. This memorandum offers a brief overview of current knowledge on the health effects of urban use pesticides and suggests ways to ensure that pesticides are used rationally and safely.

    Some of the health risks associated with urban use pesticides remain poorly understood due to the fact that few studies have focused on urban...

  • 17 avril 2003

    Ce document résume les recommandations de l'Institut au ministère de la Santé et des Services sociaux concernant la pertinence et la faisabilité de procéder à des applications préventives de larvicides au Québec, en 2003. Ces applications auraient pour but de réduire le risque de transmission du virus du Nil occidental de même que ses impacts éventuels sur la santé des Québécois. 

    Nous entendons par « traitements préventifs » les applications de larvicides dès le printemps, avant et sans attendre la confirmation durant l’année en cours de la présence d’activité virale, d’un foyer local de transmission active par les vecteurs ou du diagnostic de cas humains. Les traitements « correctifs » diffèrent des « traitements préventifs » du fait qu’ils seraient effectués localement suite...

  • 23 janvier 2002

    Au Québec, la vente de pesticides domestiques a augmenté de près de 600 % dans les dix dernières années. L'engouement marqué pour l'entretien paysager et l'horticulture ornementale se traduit par une utilisation accrue de pesticides, ce qui ne manque pas d’inquiéter de nombreux citoyens ainsi que les professionnels de santé publique. Le présent mémoire dresse un bilan sommaire des connaissances actuelles sur l’effet sur la santé des pesticides utilisés en milieu résidentiel et énonce des suggestions pour une gestion plus rationnelle et sécuritaire des pesticides.

    Les risques à la santé liés à l'utilisation de ces produits en milieu urbain sont parfois encore mal définis, en raison principalement du peu d'études effectuées en rapport avec ce type d'utilisation. Toutefois, les...

  • 5 octobre 2001

    En avril 1997, le ministère de l’Environnement du Québec (MENV) a publié les «Critères provisoires pour la valorisation des matières résiduelles fertilisantes» (MENV, 1997) qui visent à encadrer la valorisation des MRF au Québec. Lors d’une consultation publique portant sur ces critères, le ministère de la Santé et des Services Sociaux (MSSS) a émis des réserves sur la validité des critères C2 et sur les risques à la santé qui pourraient résulter de leur utilisation, en particulier pour le cadmium et les dioxines/furannes (MSSS et Comité de santé environnementale du Québec, 1998). Le groupe scientifique sur l’évaluation du risque toxicologique de l’Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ) a alors été mandaté par le MENV pour effectuer une évaluation des critères en...

  • 5 octobre 2001

    En avril 1997, le ministère de l’Environnement du Québec (MENV) a publié les «Critères provisoires pour la valorisation des matières résiduelles fertilisantes» (MENV, 1997) qui visent à encadrer la valorisation des MRF au Québec. Lors d’une consultation publique portant sur ces critères, le ministère de la Santé et des Services Sociaux (MSSS) a émis des réserves sur la validité des critères C2 et sur les risques à la santé qui pourraient résulter de leur utilisation, en particulier pour le cadmium et les dioxines/furannes (MSSS et Comité de santé environnementale du Québec, 1998). Le groupe scientifique sur l’évaluation du risque toxicologique de l’Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ) a alors été mandaté par le MENV pour effectuer une évaluation des critères en...

  • 1 septembre 2001

    El presente trabajo pretende establecer un balance entre las informaciones disponibles sobre el Roundup(MD) y su materia activa, el Glifosato, y sentar las bases para un proceso de evaluación de los riesgos para la salud de las poblaciones implicadas.

    En el marco de las actividades cuya finalidad es el control de la producción de cocaína en Colombia, las autoridades respectivas han adoptado una estrategia de destrucción de cultivos que implica la utilización masiva de Glifosato, un herbicida no selectivo usualmente utilizado en los medios agrícolas y forestales en todo el mundo.

    El contexto particular de la utilización de este herbicida para le control de las plantaciones de cocaína despierta inquietudes en cuanto a los riesgos de exposición y de influencia sobre la...

Pages

Souscrire à Pesticide et pollution agricole