Pesticide et pollution agricole

  • 14 août 2009

    Le dossier des fermes porcines suscite des controverses et des conflits au sein des populations en milieu rural, et ce, en raison de préoccupations reliées à la santé et à l'environnement. D'ailleurs, ces inquiétudes altéreraient la santé des communautés exposées. Les professionnels de santé publique sont donc concernés par les dimensions psychosociales de cette question, tout particulièrement au Québec où ils siègent à titre de personnes-ressources lors des consultations publiques prescrites par l'État avant l'implantation d'une ferme porcine.

    La démarche

    Cette revue systématique des écrits documente les impacts sur la qualité de vie, dans ses dimensions de bien-être mental et social, des populations en milieu rural lorsque les conditions sont comparables au contexte...

  • 10 juin 2008

    Les prions sont des protéines constituantes naturelles des cellules animales. Pour des raisons encore inconnues, il existe des prions «nbsp;pathogènesnbsp;», formes altérées des prions normaux, qui, lorsqu'ils atteignent le cerveau, forment des lésions entraînant une encéphalopathie. Cette dernière, selon l'espèce animale, se manifeste par une gamme de symptômes neurologiques, locomoteurs, comportementaux et cognitifs. La MCJ (maladie de Creutzfeldt-Jakob) est probablement la maladie à prions la plus connue chez l'humain. Les protéines prions anormales sont très réfractaires aux méthodes habituelles de désinfection, car elles résistent fort bien à la majorité des méthodes courantes d'inactivation chimique et physique (désinfectants et stérilisation) tout en demeurant stables à une...

  • 20 mars 2008

    The Québec Pesticide Risk Indicator, identified by the acronym QPRI, is a diagnostic and decision-making tool designed to optimize pesticide management. It has a health component (QPRI-Health) and an environment component (QPRI-Environment).

    This tool was developed through a comparison of pesticide risk indicators found in scientific literature. The selection and definition of criteria for the indicator are the result of close collaboration among :

    • le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ)
    • le ministère du Développement durable,de l’Environnement et des Parcs (MDDEP)
    • l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)

    Both versions (2001 and 2004) of the approach recommended by the Norwegian...

  • 11 septembre 2007

    L’intensification des productions animales, principalement de la production porcine, a engendré des situations où la quantité de fumier et de lisier produite dépasse les capacités de réception des terres disponibles pour l’épandage. L’objectif de cette étude consistait à évaluer l’association entre l’intensité des productions animales, et particulièrement de la production porcine, et la présence de diarrhée chez des résidants de territoires agricoles. Les données d'une enquête portant sur 8 702 personnes vivant dans 162 municipalités de régions agricoles du Québec ont été analysées. Des informations concernant les symptômes de diarrhée survenus lors de la semaine précédant la consommation d’eau et certains facteurs de risque de diarrhée avaient été recueillies lors d’un entretien...

  • 5 septembre 2007

    Le document de consultation de la Commission sur l'avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire québécois affirme qu'une vision renouvelée du domaine agricole et agroalimentaire devra prendre en compte l'enjeu de la santé. Il soulève du même coup la question du rôle que pourrait jouer le secteur agricole et agroalimentaire dans une optique où la société dans son entier est appelée à agir sur les déterminants de la santé.

    « L’agriculture et l’agroalimentaire sont au coeur de toute stratégie de protection et de promotion de la santé. Bien en amont des soins médicaux, l’adoption de saines habitudes de vie, notamment par la consommation d’aliments sains et variés, est un facteur déterminant de notre santé collective » (p. 4).

    Souscrivant à une telle perspective, l'...

  • 3 juillet 2007

    Les médecins et les dirigeants d’un laboratoire biomédical sont tenus par la Loi sur la santé publique de déclarer au directeur de santé publique de la région sociosanitaire toutes les intoxications, infections et maladies « reconnues comme pouvant constituer une menace à la santé d’une population et nécessitant une vigilance des autorités de santé publique ou la tenue d’une enquête épidémiologique1 ». Une liste des maladies à déclaration obligatoire (MADO) révisée, incluant celles d’origine chimique et physique, a été publiée dans la Gazette officielle du Québec du 5 novembre 2003. Le règlement est en vigueur depuis le 20 novembre 2003.

    Afin de faciliter la tenue des enquêtes épidémiologiques et d’assurer la validité de la saisie d’information de surveillance, des définitions...

  • 14 mars 2007

    L'indicateur de risque des pesticides du Québec, identifié par l'acronyme « IRPeQ », est un outil de diagnostic et d'aide à la décision conçu pour optimiser la gestion des pesticides. Il comprend un volet santé (IRPeQ-santé) et un volet environnement (IRPeQ-environnement).

    Cet outil résulte de la comparaison d'indicateurs de risque des pesticides mentionnés dans la littérature scientifique. La sélection et la définition des critères de l'indicateur sont le fruit d'une collaboration étroite entre :

    • le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ);
    • le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP);
    • l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)....
  • 15 août 2006

    Le Code de gestion des pesticides interdit actuellement l'utilisation du 2,4-D ainsi que certains autres pesticides sur les surfaces gazonnées des espaces verts publics, parapublics et municipaux et il est prévu que la même interdiction s'applique pour les surfaces gazonnés des espaces verts privés et commerciaux dès le mois d’avril 2006. Or, l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) a évalué cet herbicide en 2005 et considère qu’il ne présente pas de danger pour la santé humaine lorsqu’il est utilisé sur les gazons et ce, même si plusieurs incertitudes persistent encore sur l’innocuité de ce produit. Considérant les résultats de cette nouvelle évaluation, le ministère de la santé et des services sociaux du Québec (MSSS) a demandé au Groupe scientifique sur les...

  • 9 mai 2006

    A series of field trials were completed to inter-compare ground deposition from ground and aerial sprays of Fyfanon® ULV adulticide and to compare these results with others predicted by AGDISP. A ground cold-aerosol generator (Clarke GRIZZLY) was used in wind conditions ranging from 3.6 to 12.4 kph. Deposit samples (fiberglass filters) were taken at 10 m intervals to 500 m downwind. Collocated at alternate sites, the spray cloud at 1.4 m height was characterized using rotating 3 mm rods to measure drop density and size within the cloud. Aerial trials using PJ20 high-pressure nozzles were completed in winds of 17-25 kph at spray height (60 m). Ground deposit was measured at 100 m intervals to 5 km while the spray cloud was characterized at 200 m intervals.

  • 7 avril 2006

    Une série d'essais sur le terrain a été complétée, entre le 4 et le 15 octobre 2004, afin de comparer les dépôts de pesticides générés par des applications terrestres et aériennes en mode ultra bas volume (UBV) de l'adulticide malathion (Fyfanon®) et de comparer ces résultats avec les modélisations du modèle de dispersion AGDISP. Pour les applications terrestres, un générateur d'aérosols à froid (Clarke GRIZZLY) a été utilisé dans des conditions de vent se situant entre 3,6 et 12,4 kilomètres à l'heure (km/h). Des échantillonneurs constitués de matière inerte (filtres de fibre de verre) ont été placés à des intervalles de 10 mètres (m) sur une distance de 500 m dans le sens du vent. Des tiges rotatives à impaction d'une largeur de 3 millimètres (mm) ont été placées en...

Pages

Souscrire à Pesticide et pollution agricole