Comité sur les infections nosocomiales du Québec

  • 18 juin 2009

    Au moment où un patient consulte en milieu de soins avec un syndrome d'allure grippale (SAG) plus ou moins sévère, l'identité de l'agent étiologique n'est pas connue. Pour cette raison, le présent document regroupe les recommandations qui visent à réduire les risques de transmission des maladies respiratoires sévères infectieuses (MRSI), incluant l'influenza aviaire A(H5N1), et la grippe A(H1N1) d'origine porcine dans les milieux de soins, afin de faciliter l'intégration et l'application des mesures. Celles-ci sont fondées sur les données scientifiques actuellement disponibles sur ces infections et sur l'avis d'experts en ce domaine.

    Ces recommandations s'adressent aux centres hospitaliers de soins généraux et spécialisés (CHSGS), aux centres hospitaliers de soins de longue...

  • 12 février 2009

    Suite à un décès survenu en octobre 2004 par intoxication médicamenteuse secondaire à l’administration accidentelle d’un bolus d’une perfusion péridurale d’analgésique, le coroner, André-H. Dandavino recommanda que tous les centres hospitaliers révisent leur procédure d’utilisation d’analgésiques périduraux pour s’assurer de leur sécurité. Il recommandait, entre autre, que cette procédure d’utilisation soit revue par l’Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux (AQESSS). Faisant suite à cette recommandation, l’AQESSS émettait, le 12 février 2007, diverses recommandations, dont la suivante, concernant la prévention des infections :

    « La procédure d’utilisation d’analgésiques périduraux doit prévoir les éléments suivants : […] L’utilisation de l’...

  • 13 février 2008

    En octobre 2006, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) publiaient une mise à jour des recommandations émises en novembre 2005 en vue de prévenir et contrôler la transmission de l'influenza pandémique. Le nouveau document, intitulé Interim Guidance on Planning for the use of Surgical Masks and Respirators in Health Care Settings during an Influenza Pandemic , a été rédigé en réponse aux nombreux commentaires et questions adressés aux CDC, notamment en ce qui a trait à l'indication du port de l'équipement de protection respiratoire de type N-95. Puisque le HHS Pandemic Influenza Plan – Part 2 avait été l'une des principales références ayant servi à la rédaction des Mesures de prévention et contrôle de l'influenza pandémique pour les établissements de soins et les sites de...

  • 27 juillet 2006

    Une augmentation des diarrhées associées au Clostridium difficile (DACD) a été observée dans plusieurs centres hospitaliers (CH) des régions de Montréal, Laval, Montérégie et Estrie depuis le début de l’année 2003. Cette augmentation était associée à une sévérité et une létalité accrues de la maladie [1-3]. À la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux, une surveillance provinciale des DACD a été mise en place en août 2004 par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et le groupe de travail de la Surveillance Provinciale des Infections Nosocomiales (SPIN), en collaboration avec l'Association des médecins microbiologistes-infectiologues du Québec (AMMIQ).

    Une prédominance importante de la souche clonale NAP1/027 a été identifiée dans les...

  • 18 juillet 2006

    Dans le contexte actuel de pandémie appréhendée et suite à la situation épidémiologique récente du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), les intervenants de la santé publique, des centres hospitaliers ou des milieux cliniques doivent continuer à maintenir leurs efforts afin de :

    • Détecter précocement toute situation pouvant mener à l'émergence d'une pandémie.
    • Mettre en place de façon concertée les mesures appropriées de prévention et de contrôle.

    Ce document fait état des recommandations proposées par le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) au regard des mesures de prévention et de contrôle des infections à mettre en place lors de la préparation et la gestion d'une pandémie éventuelle.

    Les principales stratégies de...

  • 12 juin 2006

    Les infections nosocomiales sont des complications infectieuses bien reconnues survenant suite à la prestation de soins de santé. Le Staphylococcus aureus domine la liste des microorganismes responsables des infections nosocomiales. Au contact des antibiotiques, cette bactérie a acquis progressivement des résistances multiples aux antibiotiques, dont celle à la méthicilline et ce, sans perdre de sa virulence. Le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM) s'est disséminé progressivement dans la majorité des établissements de soins à l'échelle mondiale incluant le Québec, d'où la première parution en 2000 de lignes directrices pour différents établissements et types de soins sur les mesures de contrôle et prévention des infections à SARM au Québec. Depuis 2000, la situation...

  • 20 février 2006

    L’acquisition de Burkholderia cepacia peut avoir des conséquences sérieuses chez les patients atteints de fibrose kystique du pancréas (FKP). Ce microorganisme vit habituellement dans l’eau, le sol et la végétation. Il peut survivre pendant des mois dans un environnement humide mais résiste mal à la sécheresse. B. cepacia présente une résistance naturelle à de nombreuses classes d’antibiotiques. Son pouvoir pathogène est généralement très limité; les patients à risque de s’infecter avec ce microorganisme sont les immunosupprimés, les nouveau-nés, les patients hospitalisés gravement malades et les patients atteints de FKP. Des bactériémies nosocomiales dont des éclosions associées à des solutions intraveineuses contaminées, des infections urinaires et des infections de...

  • 14 février 2006

    Des cas de gastro-entérite aiguë peuvent être causés par une variété d’agents infectieux dont plusieurs sont responsables d’éclosions nosocomiales. Des bactéries (Salmonella, Shigella, Campylobacter, Escherichia coli O157 :H7, Clostridium difficile), des virus (Caliciviridae, Rotavirus, Adénovirus entériques, Astrovirus, Coronavirus, Torovirus) et des protozoaires (Giardia, Cryptosporidium et Entamoeba histolytica) sont une cause commune d’infection entérique aiguë chez des enfants et adultes des pays développés. Les éclosions de gastro‑entérite infectieuse sont des problèmes relativement fréquents dans les établissements de soins. Même si les virus sont plus souvent impliqués, certains agents pathogènes...

  • 18 mars 2005
    • Les visiteurs doivent se présenter au poste des infirmières avant d'entrer dans la chambre. 
    • Le patient doit demeurer dans la chambre.
    • Porter des gants en tout temps dans la chambre.
    • Revêtir une blouse à manches longues en tout temps dans la chambre. L'enlever avant de quitter la chambre.
    • Procéder au lavage antiseptique des mains avant de quitter la chambre.
    • Réserver l'équipement de soins à l'usage exclusif du patient ou le désinfecter s'il est utilisé pour plusieurs patients.
  • 18 mars 2005
    • Visitors must show up at the nursing station prior to enter the room. 
    • The patient must stay in the room.
    • Always wear gloves when in the room. Throw them in the garbage before leaving the room.
    • Always wear a long-sleeved gown when in the room. Take it off before leaving the room.
    • Proceed to antiseptic handwashing when leaving the room.
    • Reserve the medical equipment for the patient’s exclusive use, or disinfect it if it is being used for several patients.

Pages

Souscrire à Comité sur les infections nosocomiales du Québec