Mesures de prévention et de contrôle des virus respiratoires, incluant l’influenza, dans les milieux de soins : cas sporadiques

Durant toute l’année, mais particulièrement pendant la période hivernale au Québec, le virus de l’influenza ainsi que d’autres virus respiratoires circulent dans la communauté et les milieux de soins. Certains de ces virus respiratoires peuvent avoir un impact important dans les milieux de soins.

À l’automne 2018, 7 fiches ayant pour thème Mesures de prévention et de contrôle des virus respiratoires, incluant l’influenza, dans les milieux de soins ont été publiées par l’INSPQ. Suite à l’application de ces nouvelles recommandations au cours de l’hiver 2018-2019 et dans l’optique d’un processus d’amélioration continue, une mise à jour de ces fiches a été effectuée à l’automne 2019.

Les différentes recommandations contenues dans ces fiches s’adressent à tous les acteurs impliqués dans la prévention et le contrôle des virus respiratoires en milieu de soins. Ainsi, certaines recommandations s’adressent aux laboratoires, au service d’hygiène et salubrité, aux soins infirmiers, à l’équipe de prévention et contrôle des infections (PCI), aux différentes directions concernées, etc. Un travail de collaboration entre tous les intervenants est un élément clé de réussite pour la prévention de la transmission de virus respiratoires.

Les différentes fiches disponibles sont :

  1. Caractéristiques des agents infectieux
  2. Définition des termes
  3. Analyses de laboratoire
  4. Préparation à la saison d’activité des virus respiratoires
  5. Cas sporadiques
  6. En situation d’éclosion
  7. Outils

Principales modifications des fiches : Mesures de prévention et de contrôle des virus respiratoires, incluant l’influenza, dans les milieux de soins – Mise à jour de décembre 2019

Documents Modifications/Ajouts

Précisions concernant l’ensemble des fiches

Ajout d’une notification afin de préciser que les recommandations inscrites dans ces fiches s’adressent à tous les acteurs impliqués dans la prévention et le contrôle des virus respiratoires en milieu de soins  et que l’attribution des différentes tâches est à déterminer par l’établissement

Les périodes d’incubation des virus indiquées dans les fiches correspondent aux périodes d’incubation retenues à des fins d’intervention

Document 1 : Caractéristiques
des agents infectieux

Retrait de la section Généralités communes à tous les virus respiratoires

Uniformisation de la présentation visuelle de chaque virus

Bonification de la fiche prévue au cours de l’année 2020

Document 2 :
Définition des termes

Ajout d’un élément à la définition de cas nosocomial :

  • Usager présentant un tableau clinique d’une infection respiratoire survenant à la suite d’une hospitalisation et à l’intérieur de la période d’incubation du virus retenue à des fins d’intervention

Ajout d’un élément à la définition d’éclosion nosocomiale d’une infection respiratoire :

  • Les cas survenant entre la date de début et la date de fin de l’éclosion sont considérés comme faisant partie de l’éclosion, à moins d’avoir la preuve du contraire

Ajout de définitions :

  • Hygiène et étiquette respiratoires
  • Immunodéprimé

Reformulation de la définition de syndrome d’allure grippale (SAG) :

  • Ajout d’une précision pour la toux : la toux n’est pas un marqueur fiable si évaluée isolément. Elle demande une évaluation complémentaire afin de la dissocier d’une autre maladie
  • Précision que la définition d’un cas qui est basé uniquement sur le tableau clinique doit tenir compte de l’épidémiologie
  • La définition clinique retenue, la plus spécifique, comprendrait les symptômes suivants :
  • Apparition soudaine de fièvre;
  • ET toux (nouvelle ou aggravée);
  • ET au moins un des symptômes suivants : mal de gorge, arthralgies, myalgies, prostration ou fatigue extrême
  • Durant la saison des virus respiratoires, en particulier durant une éclosion
  • OU toux (nouvelle ou aggravée)

Modification à la définition d’éclosion nosocomiale majeure :

  • S’applique seulement pour l’influenza

Document 3 : Analyses de laboratoire

Chronologie des tests diagnostiques à utiliser :

  • Reformulation des indications
  • Ajout de référer aux documents élaborés par l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESS)

Ajouts des informations suivantes :

  • Un prélèvement de la gorge est acceptable si impossibilité de faire un prélèvement nasopharyngé
  • Précisions sur le nombre de prélèvements à effectuer
  • Tests EIA acceptables dans le cadre d’une surveillance locale ou pour orienter la mise en place des mesures requises
  • L’établissement doit déterminer qui sera responsable d’élaborer et donner la formation aux travailleurs de la santé sur la technique de prélèvement et le cheminement adéquat des prélèvements 

Document 4 : Préparation à la saison d’activité des virus respiratoires

--

Document 5 : Cas sporadiques

Ajouts pour les informations concernant les précautions additionnelles :

  • Application des précautions additionnelles contre la transmission par gouttelettes/contact si aucun agent pathogène identifié ou aucun test diagnostique n’a été fait
  • Reformulation des indications pour l’entérovirus et le rhinovirus
  • Possibilité pour des fins opérationnelles, d’efficacité et d’uniformité, il est possible d’appliquer les précautions additionnelles contre la transmission par gouttelettes/contact pour l’ensemble des virus respiratoires
  • Reformulation des indications de traitement pour les travailleurs de la santé

Document 6 : En situation d’éclosion

Ajout de la possibilité d’appliquer seulement les précautions additionnelles de type gouttelettes pour les contacts étroits suite à une décision locale

Précisions concernant la prophylaxie pour les travailleurs de la santé

Éclosion nosocomiale majeure, comme déjà mentionné dans la fiche Définitions des termes, ce termes’applique seulement lors d’éclosion majeure d’influenza

Ajout aux indications pour les activités sociales ou thérapeutiques, qu’il est possible de ne pas suspendre ces dernières si les bénéfices de leur réalisation sont supérieurs aux risques encourus, tels qu’évalués par l’équipe de PCI. Pour cette évaluation, prendre en considération l’agent pathogène, l’ampleur de l’éclosion, le respect des précautions additionnelles, la formation offerte, l’aménagement de l’unité, la dispersion des cas, etc.

Lors d’une éclosion majeure d’influenza, si les activités pour les bénévoles ne sont pas suspendues suite à l’évaluation de la situation par l’équipe PCI, ceux-ci doivent être formés et doivent appliquer rigoureusement les précautions additionnelles requises

Ajout d’une indication pour déterminer la fin d’une éclosion si en présence de plus d’un virus respiratoire lors de l’éclosion

Document 7 : Outils

Regroupement des informations pour les travailleurs de la santé dans l’aide-mémoire

 

 

Mesures de prévention et de contrôle des virus respiratoires, incluant l’influenza, dans les milieux de soins : cas sporadiques

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-85714-3

Notice Santécom: