Germain Lebel

  • 25 septembre 2017

    Cette étude a pour but d’évaluer la performance des avertissements de chaleur extrême émis par le système de Surveillance et de prévention des impacts sanitaires des évènements météorologiques extrêmes (SUPREME) de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Afin de déterminer si le système prédit les vagues de chaleur en temps opportun, l’indice de dépendance extrême symétrique, la sensibilité et la spécificité ont été calculés pendant les saisons estivales de 2010 à 2016.

    • Du point de vue météorologique, les vagues de chaleur au Québec sont des évènements particulièrement rares. De 2010 à 2016, dans l’ensemble des 52 régions météorologiques étudiées, seulement 98 vagues de chaleur ont été observées. Ainsi, il survient en moyenne une vague de chaleur par...
  • 6 avril 2017

    Dans le contexte des changements climatiques, il est possible que le nombre de vagues de chaleur au Québec et leur sévérité soient à la hausse. Depuis 2010, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) prépare annuellement des bilans qui ont pour objectif d’estimer les impacts des vagues régionales de chaleur extrême sur la santé au Québec.

  • 27 février 2017

    Une vague régionale de chaleur extrême est définie comme une période d’au minimum 3 jours consécutifs, pendant lesquels les moyennes mobiles des températures maximales et minimales, observées aux stations météorologiques de référence par région sociosanitaire, atteignent les seuils de chaleur extrême définis. Aux fins d’analyse statistique, la période d’analyse est définie comme la période de vague de chaleur extrême, à laquelle sont ajoutés 3 jours consécutifs.

    Les impacts des vagues régionales de chaleur sur la santé sont principalement estimés en utilisant les données des décès, toutes causes confondues. Les données d’hospitalisations, de transports ambulanciers et d’admissions à l’urgence sont aussi utilisées.

    Pour estimer l’impact des vagues régionales de chaleur...

  • 16 mai 2016

    Dans le contexte des changements climatiques, il est probable que le nombre et l’amplitude des vagues de chaleur soient à la hausse dans les prochaines années. L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a développé, à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), un système de surveillance et de prévention des impacts sanitaires des événements climatiques extrêmes (SUPREME). Ce système constitue un outil d’aide à la décision pour les mesures d’urgence et la prévention des problèmes de santé liés aux événements climatiques extrêmes.

    Depuis 2010, l’équipe de surveillance en santé environnementale de l’INSPQ, en collaboration avec l’équipe des changements climatiques, réalise annuellement le bilan des impacts sanitaires des vagues de chaleur...

  • 9 mars 2016

    Les éclosions de maladies d’origine hydrique ne sont pas très fréquentes au Québec. Respectivement, 5 et 13 éclosions ont été recensées en 2013 et 2014. Ces fréquences varient d’une année à l’autre, mais aucune tendance ne peut être dégagée depuis 2005. Les éclosions sont majoritairement de nature infectieuse, et le plus souvent associées à un usage récréatif de l’eau. Au total, 144 personnes ont été impliquées dans une éclosion d’origine hydrique en 2013 et 2014, ce qui correspond à un nombre moyen de 8 personnes par éclosion. Cependant, une seule éclosion, dans un spa, a affecté 45 personnes en 2014. Les données de 2005 à 2014 indiquent que les éclosions dans un spa sont fréquentes. Ainsi, une campagne de sensibilisation pour l’entretien des spas publics pourrait être envisagée.

  • 19 juin 2015

    Le Centre antipoison du Québec (CAPQ) répond à la population et aux professionnels de la santé confrontés à une situation urgente d’intoxication ou d’empoisonnement. Il offre un service téléphonique d’urgence, sans frais, 24 heures par jour durant toute l’année. Une équipe d’infirmières et de médecins spécialisés dans la prise en charge de telles situations répond aux appels concernant :

    • Les empoisonnements aigus, réels ou suspectés;
      Un empoisonnement aigu désigne une exposition, unique ou répétée, dans un court intervalle de temps impliquant un enfant ou un adulte qui :
      • avale un produit dangereux, soit : des produits chimiques, une mauvaise dose de médicament, des...
  • 29 mai 2015

    A new government intervention plan was adopted in early 2013 to protect public health against West Nile virus (WNV) infection, since WNV infection epidemiological activity had resumed in Québec in 2011 and 2012. This new plan establishes the strategy to be pursued for the years 2013 to 2015. The primary objective of the strategy adopted by public health authorities is to prevent the complications and human mortality related to WNV infection.

    Interventions are planned to combat the WNV vector, namely mosquitoes. The intervention plan also includes communication activities aimed at the general public and health care and social services network professionals. An integrated surveillance program was set up in 2013 to continue monitoring the situation. This program allows us to...

  • 14 avril 2015

    En 2014, la période de veille saisonnière estivale (15 mai au 30 septembre) a été marquée par des vagues de chaleur extrême dans trois régions sociosanitaires (RSS) (Tableau 1).

    Tableau 1 - Vagues de chaleur extrême 2014

    Une vague de chaleur extrême a été définie comme « les jours où les moyennes mobiles sur trois jours de la...

  • 7 avril 2015

    Depuis la saison estivale 2010, l'Institut national de santé publique du Québec produit annuellement un bilan de surveillance des impacts des vagues de chaleur extrême sur la santé de la population, en utilisant le Fichier hebdomadaire des décès de l'Institut de la statistique du Québec. Le but principal de cette étude est de vérifier la validité de cette source de données. L'étude vise également à mesurer l'impact de l'âge, de la défavorisation matérielle, ainsi que de la présence d'îlots de chaleur urbains sur la fréquence des décès pendant les vagues de chaleur extrême.

    Un outil de surveillance utile :

    • La validité des données du Fichier hebdomadaire des décès a été évaluée en comparant les impacts des vagues de chaleur de 2010 et de 2011, avec...
  • 25 mars 2015

    In 2013, integrated surveillance of West Nile virus (WNV) in Québec included epidemiological surveillance of human cases, entomological surveillance of mosquitoes and surveillance of animals, including wild birds and domestic animals (agricultural).

    During this season, 30 human cases of WNV infection were acquired in Québec, including 29 confirmed cases and one probable case. Of these, 23 (77%) were classed as WNV neuroinvasive cases and 22 were hospitalized, including eight people who were admitted to intensive care and one person who died of meningitis caused by WNV.

    The average age of cases was 59 years and two thirds of the cases were men (20/30). More than 70% of the human cases occurred in the Montérégie, Montréal and Laval regions. Of the reported animals that...

Pages

S'abonner à Germain Lebel