Évaluation du service de soutien à l’arrêt tabagique de la ligne j’Arrête en 2014-2015

Il y a plus de 1,4 million de fumeurs au Québec. Pour les soutenir dans leurs efforts à cesser de fumer, la ligne j’Arrête offre un service téléphonique gratuit, bilingue et confidentiel. Elle fournit soutien, informations et références à toute personne désireuse de cesser de fumer ou à toute personne soutenant un fumeur dans sa démarche de cessation. Le présent rapport décrit les résultats de l’évaluation du service de la ligne j’Arrête pour les clients qui ont contacté le service téléphonique de la ligne j’Arrête pour euxmêmes pour une première fois au cours de la période d’octobre 2014 à octobre 2015.

L’évaluation de la ligne j’Arrête en 2014-15 montre que :

  • Au Québec en 2014-2015, la ligne j’Arrête a reçu 16 317 appels et a fourni un service de counseling a 0,09 % des fumeurs actuels. En comparaison, la ligne a fourni un service de counseling à 0,18 % des fumeurs actuels du Québec en 2013-2014 (Stich et Tissot, 2015).
  • Le service a rejoint 0,09 % des fumeurs actuels du Québec entre octobre 2014 et octobre 2015. Comparativement, en 2013-2014 le service a rejoint 0,18 % des fumeurs actuels du Québec. Pour rejoindre un plus grand nombre de fumeurs québécois chaque année, des efforts de promotion continus du service sont nécessaires.
  • Le numéro 1-866-JARRETE affiché sur les paquets de cigarettes (47,2 %) était la principale source de connaissance rapportée des clients de la ligne j’Arrête. Les clients ont été référés à la ligne j’Arrête par fax ou électroniquement par un hôpital, un CSSS, une clinique médicale, un Centre d’abandon du tabagisme (CAT).
  • Comparativement à la population de fumeurs actuels du Québec (ESCC, 2013 -2014), la clientèle de la ligne j’Arrête comprend plus de femmes (56,7 %) que d’hommes. L’âge moyen des clients est de 51 ans et, en comparaison avec les fumeurs actuels du Québec, la clientèle de la ligne compte une proportion moins élevée de jeunes adultes de 18 à 34 ans.
  • Plus de 46 % des clients du service indiquaient avoir un problème de santé physique lié au tabagisme. Les problèmes les plus fréquemment rapportés sont les maladies cardiaques (10,4 %) et l’asthme (7,4 %). Environ 34 % des clients indiquaient avoir un problème de santé psychologique qui pourrait influencer leur démarche de cessation. Les problèmes les plus fréquemment rapportés sont l’anxiété (14,6 %) et la dépression (12,8 %).
  • Les clients de la ligne j’Arrête se disent très satisfaits par les services offerts. La majorité a reçu des documents d’information offerts par la ligne j’Arrête et les ont jugés très ou assez utiles. Une majorité (65,7 %) des clients a été référée vers d’autres services ou moyens de cessation tabagique.
  • Les résultats de l’évaluation indiquent qu’il y a un réel impact de ce service sur l’arrêt tabagique. En effet, après reçu du counseling en arrêt tabagique par un intervenant de la ligne j’Arrête, 26,7 % des clients se sont abstenus de fumer de façon continue pendant 30 jours (abstinence prolongée de 30 jours) et 18,8 % pour 6 mois et plus (abstinence prolongée de 6 mois). Pour soutenir cette démarche, 76,1 % ont utilisé au moins une aide pharmacologique.

Note(s): 

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-79823-1

Notice Santécom: