Le traitement médiatique des tueries de masse

L’importante couverture médiatique lors de tueries de masse peut faire croire que ces événements sont fréquents, alors qu’ils sont en réalité extrêmement rares, surtout au Québec et au Canada.

Le traitement médiatique des tueries de masse constitue un processus délicat, mais nécessaire pour toutes citoyennes et citoyens ayant droit à une information de qualité. Toutefois, force est de reconnaître que la ligne est mince entre le partage de l'information et la médiatisation détaillée, répétée et continue de ces homicides. En effet, les études démontrent que cette médiatisation peut occasionner, entre autres, des conséquences négatives pour la santé des individus et des communautés, y compris celle des journalistes affectés à la couverture de ce genre de nouvelles.

L'INSPQ met de l'avant une trousse qui offre des pistes aux professionnels des médias de l'information, pour la couverture ce de type d'événements, souhaitant ainsi rendre disponible de l'information sur différents aspects des tueries de masse et de leur traitement médiatique : définition du concept, ampleur, mesures préventives existantes et enjeux de santé publique associés à la couverture médiatique de ces crimes, etc.

L'objectif de cet outil est de contrer, ou du moins, atténuer les conséquences négatives liées au traitement des tueries de masse. Le but ultime étant de limiter les risques de contagion et d'imitation, tout en évitant de stigmatiser certains pans de la population et d'attiser les sentiments d'insécurité au sein des communautés.

Cette trousse est accessible en ligne ainsi qu'en format PDF.

Catégories: