La violence et ses impacts sur la santé au Québec

Québec, le 22 mai 2018 – Dans son Rapport québécois sur la violence et la santé, l'Institut national de santé publique du Québec offre un portrait actuel de la violence, vécue à différents moments de la vie et dans différents milieux. Il a rassemblé pour sa réalisation des experts provenant du monde de la recherche et des réseaux institutionnels, ce qui en fait un ouvrage de référence incontournable en santé publique.

Les thématiques abordées dans ce rapport sont : la violence et la maltraitance envers les enfants, les agressions sexuelles, la violence dans les relations amoureuses des jeunes, la violence conjugale, la maltraitance envers les personnes aînées, la violence en milieu scolaire (incluant l'intimidation et la cyberintimidation), la violence envers les athlètes dans un contexte sportif, la violence en milieu de travail, la violence vécue en milieu autochtone et le suicide et les tentatives de suicide.

Ces manifestations de la violence sont préoccupantes en raison de leur fréquence et des souffrances humaines qu'elles provoquent chez les victimes : blessures physiques, problèmes de santé mentale et de santé reproductive, handicaps, décès prématurés; de même qu'en raison des répercussions qu'elles peuvent avoir sur les familles et sur les communautés. Les expériences de violence entravent le développement des personnes et des collectivités et ses conséquences se répercutent tout au long de la vie.

« La violence n'est pas une fatalité », estime la coordonnatrice de ce rapport, Julie Laforest. « Il est tout à fait possible de réduire son ampleur et ses conséquences, que ce soit à l'échelle de la société, des communautés, des milieux de vie, des familles ou des individus. Ainsi, en agissant tôt, les programmes qui favorisent un développement harmonieux des enfants et qui améliorent les conditions de vie des familles comportent un potentiel de prévention qui se répercute tout au cours de la vie. »

En bref, le Rapport québécois sur la violence et la santé renferme :

  • des données récentes permettant de caractériser l'ampleur de la violence au Québec, ses manifestations et les conséquences immédiates et à long terme sur la santé;
  • des concepts et définitions endossés par les organisations œuvrant dans le domaine de la violence;
  • une description des facteurs de risque associés aux différents types de violence;
  • des initiatives documentées de prévention de la violence menées au Québec;
  • des stratégies de prévention reconnues efficaces et adaptées à la réalité du Québec.

Le Rapport québécois sur la violence et la santé sera officiellement lancé le 24 mai prochain, dans le cadre du Colloque Violences interpersonnelles qui accueillera de nombreux experts d'ici et d'ailleurs sur la question de la violence.

Il est possible de consulter le rapport complet en format HTML, Epub ou PDF : https://www.inspq.qc.ca/rapport-quebecois-sur-la-violence-et-la-sante

Colloque Violences interpersonnelles : https://www.cripcas.ca/index.php/fr/evenements/colloque-2018

Pour information :
Nathalie Labonté, conseillère en communication
Institut national de santé publique du Québec
Tél. : 514 864-5185
[email protected]