Décès attribuables aux intoxications par opioïdes au Québec, 2000 à 2009

Volume 29, Numéro 4

  • Mathieu Gagné
    M. Sc., Agent de recherche, Institut national de santé publique du Québec
  • Pierre-André Dubé
    B. Pharm., Pharm. D., M. Sc., C. Clin. Tox., Pharmacien-toxicologue, Institut national de santé publique du Québec

Dernière modification: 

16 février 2018

Résumé

Les décès attribuables aux intoxications par médicaments opioïdes sont en nette progression au Québec. L’objectif de cet article est de présenter un résumé du rapport récemment publié par l’Institut national de santé publique du Québec.

Article d’intérêt

Alors que la mortalité attribuable aux intoxications liées aux médicaments opioïdes augmente depuis la fin des années 1990 aux États-Unis, un rapport publié par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) révèle une tendance similaire au Québec.(1)

Ainsi, considérant que les prescriptions de médicaments opioïdes ont augmenté au Québec au cours des dernières années, les auteurs de ce rapport ont examiné la tendance temporelle de la mortalité attribuable aux intoxications par opioïdes au Québec entre 2000 et 2009.

Sur la base des données du Fichier des décès du Registre des événements démographiques et du Bureau du coroner du Québec, les auteurs ont constaté que le taux de mortalité attribuable aux intoxications par opioïdes a augmenté de manière importante au Québec entre 2000 et 2009, tant chez les hommes (9,4 % en moyenne par année) que chez les femmes (10,2 % en moyenne par année). Chez les hommes, le taux ajusté de mortalité attribuable aux intoxications par opioïdes est passé de 1,9 à 3,7 décès par 100 000 personnes entre 2000 et 2009. Chez les femmes, ce taux est passé de 1,0 à 2,2 décès par 100 000 personnes au cours de la même période. Le rythme de cette augmentation apparaît plus élevé chez les individus âgés de 50 à 64 ans (20,9 % en moyenne par année chez les hommes et 13,7 % en moyenne par année chez les femmes) et elle semble essentiellement associée aux intoxications par médicaments opioïdes.

Les médicaments opioïdes sont parmi les outils médicaux les plus efficaces pour traiter la douleur chronique, mais peuvent parfois faire l’objet de mésusages. Compte tenu de l’augmentation des décès par intoxication aux médicaments opioïdes rapportée ici, les médecins, les pharmaciens, les infirmières et les autres professionnels œuvrant dans le domaine de la prévention doivent être informés de ces constats.

Le rapport est accessible à : http://www.inspq.qc.ca/publications/1738

Pour toute correspondance

Pierre-André Dubé
Institut national de santé publique du Québec
945, avenue Wolfe, 4e étage, Québec (Québec)  G1V 5B3
Téléphone : 418 650-5115, poste 4647
Télécopieur : 418 654-2148
Courriel : Toxicologie.Clinique@inspq.qc.ca

Référence

  1. Gagné M, Dubé PA, Perron PA, Langlois E, Légaré G, et al. Décès attribuables aux intoxications par opioïdes au Québec, 2000 à 2009. Institut national de santé publique du Québec, 22 novembre 2013. [En ligne] http://www.inspq.qc.ca/publications/1738 (consulté le 2013-11-22).

Gagné M, Dubé PA. Décès attribuables aux intoxications par opioïdes au Québec 2000 à 2009. Bulletin d’information toxicologique 2013;29(4):125-126. [En ligne] https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/deces-attribuables-aux-into...

Le Bulletin d’information toxicologique (BIT) est une publication conjointe de l’équipe de toxicologie clinique de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et du Centre antipoison du Québec (CAPQ). La reproduction est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite. Les articles publiés dans ce bulletin d'information n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs et non celle de l'INSPQ ou du CAPQ.

ISSN : 1927-0801