Document intérimaire

Utilisé pour des documents qui seront mis à jour.

  • 25 janvier 2021

    Cette fiche présente les recommandations de prévention et contrôle des infections (PCI) à appliquer pendant la pandémie de COVID-19 pour l’évaluation et la prise en charge des usagers dialysés spécifiquement dans les unités ambulatoires d’hémodialyse et ce, peu importe leur provenance. L’étape de l’évaluation est très importante, car certains écrits semblent démontrer que les usagers hémodialysés peuvent être peu symptomatiques. Le contexte spécifique de l’hémodialyse ne permet pas de modifier le plan de traitement comme pour d’autres activités hospitalières (report de visite, télémédecine, etc.). Pour certaines installations, la modification des horaires de traitement peut s’avérer impossible.

    Les mesures recommandées dans ce document sont formulées à la lumière des données...

  • 25 janvier 2021
    Pour éviter une détérioration de la santé physique, mentale et de la fonction cognitive qui pourrait nuire à l’autonomie et à l’indépendance des personnes de 65 ans et plus, il est important qu’elles adoptent un mode de vie physiquement actif.
    Pour mitiger l’impact des mesures sanitaires sur la pratique d’activités physiques, plusieurs stratégies complémentaires sont proposées au réseau de santé publique, à ses partenaires et aux municipalités.
    • Pour le réseau de santé publique et ses partenaires :
      • Sensibiliser à l’importance d’être actif à la maison et promouvoir la pratique d’activités physiques régulière pour le bien-être, la qualité de vie, rester indépendant (1–7) et aussi, pour conserver une bonne santé mentale (8) (ex. :...
  • 25 janvier 2021

    Ces recommandations s’appliquent lors des interventions médicales générant des aérosols (IMGA) réalisées chez les usagers confirmés ou suspectés pour la COVID-19. En situation de transmission communautaire soutenue, une évaluation du risque doit être effectuée pour déterminer si elles peuvent également s’appliquer lors des IMGA réalisées chez des personnes non connues ou asymptomatiques pour la COVID-19. Aussi, un résultat négatif au PCR effectué dans les 24-48 heures pré-IMGA chez un usager asymptomatique pour la COVID-19, et sans contact significatif, pourrait amener à des pratiques de base pour effectuer l’IMGA, à moins d’une autre maladie infectieuse contagieuse soupçonnée (ex. : tuberculose) ou que la suspicion de COVID-19 demeure plausible. Un tableau synthèse des recommandations...

  • 22 janvier 2021

    Dans le cadre de la mise à jour de ce document, le G.T. Vigie/Surveillance COVID-SAT considère désormais deux niveaux de vigie en milieu de travail, plutôt que trois, pour identifier et suivre les éclosions. Ces niveaux s’appuient sur des définitions légèrement différentes. Le niveau 1 est celui retenu pour la vigie provinciale régulière des situations d’éclosions. Le niveau 2 peut être mis en place selon les besoins régionaux ou de futurs besoins provinciaux. Ces définitions d’éclosion s’appliquent pour tous les milieux, sauf ceux des soins aigus et d’hébergement de longue durée, de garde et scolaires.

  • 22 janvier 2021

    Depuis le début de la pandémie, les mesures mises en place pour limiter la propagation du virus de la CODIV-19 ont entraîné plusieurs bouleversements qui ont affecté les jeunes adultes. La fermeture des établissements d’enseignement, l’enseignement à distance, les mises à pied massives dans les secteurs d’activités employant majoritairement de jeunes travailleurs, la réduction de l’accès à certains lieux de socialisation habituellement fréquentés par les jeunes adultes, la modification de l’offre de soutien formel à la parentalité pour les jeunes parents, une réduction de l’accès à la mobilité sont des facteurs qui ont généré, dans bien des cas, de l’incertitude, du stress, de la détresse, de l’anxiété, de l’isolement ainsi qu’un sentiment de solitude chez les jeunes adultes.

  • 22 janvier 2021

    Cette fiche présente les recommandations intermédiaires concernant les pompiers (incluant pompiers volontaires et pompiers forestiers) afin de protéger la santé des employés et de ceux qui fréquentent le milieu de travail. Ces mesures s’appliquent lorsque la transmission communautaire est confirmée par les autorités de santé publique. Selon les connaissances actuelles, il est connu que le virus peut être transmis par des personnes présymptomatiques, symptomatiques et asymptomatiques, porteuses de la maladie. Par conséquent, des mesures préventives sont recommandées en tout temps.

    Les mesures de prévention recommandées par le gouvernement pour la population générale et les recommandations de base...

  • 20 janvier 2021

    Récemment, diverses stratégies ont été recommandées dans certaines juridictions en ce qui concerne l’intervalle de temps entre les deux doses des vaccins contre la COVID-19. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé au Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) d’expliquer sur quelles bases ces différents intervalles étaient fondés. Le MSSS voulait également savoir si le CIQ maintenait ses recommandations formulées dans un avis scientifique récent, notamment d’offrir une 1re dose de vaccin au plus grand nombre de personnes appartenant aux six premiers groupes prioritaires avant d’entreprendre l’administration des 2es doses de vaccin.

  • 18 janvier 2021

    Afin de protéger la santé des employés et de ceux qui fréquentent le milieu de travail, il est demandé aux employeurs et aux travailleurs de :

    1. Favoriser, avec des mesures d’aménagement du mode et du temps de travail, le respect des consignes données aux employés qui sont en isolement obligatoire (télétravail), et à ceux qui ont d’autres types de contraintes (horaires flexibles, télétravail).

    2. Aviser les travailleurs de ne pas se présenter au travail s’ils présentent des symptômes suggestifs de la COVID-19 (fièvre, toux, difficultés respiratoires ou autres symptômes qui pourraient s’ajouter selon le site suivant : (https://www....

  • 15 janvier 2021

    The number of cases, hospitalizations, and deaths due to COVID-19 have been increasing in Quebec since August 2020. In addition to the suffering of those infected and their friends and family, caring for patients and their contacts creates a significant burden for healthcare workers, who are frequently infected, threatening the integrity of our healthcare system. The way the pandemic develops in the coming months will depend on the population’s compliance with the recommendations to minimize contacts, maintain physical distancing, wear a mask, and wash hands. It will also depend on the general measures enacted by the government. Unless there is dramatic improvement in the population’s compliance or there are much stricter measures implemented, we cannot expect a swift decline in the...

  • 15 janvier 2021

    Ce document remplace la matrice intitulée « Évaluation du risque pour le retrait des travailleurs de la santé lors de soins à un cas confirmé COVID-19 » précédemment diffusée et qui présentait un tableau d’évaluation du risque de transmission en fonction de l'équipement de protection individuelle (ÉPI) porté par le travailleur de la santé (TdeS) au moment de l’exposition. L’algorithme présenté à la section 1 remplace donc le tableau précédent.

    Ce document vise à préciser les facteurs à prendre en compte lors d’une exposition à un cas de COVID-19 survenue en milieu de soins, pour la gestion des personnes exposées. Il doit être utilisé comme un guide pour aider à la décision sur les mesures à recommander (surveillance des symptômes, retrait du travail et retour...

Pages

Souscrire à Document intérimaire