COVID-19 : Recommandations pour la levée des mesures d’isolement des travailleurs de la santé

Catégories Tous les travailleurs de la santé en général Travailleurs de la santé « critiques »
c.-à-d. requis pour éviter un bris de services
1) Cas confirmé COVID-19 (symptomatique ou asymptomatique1)

Travailleur de la santé non immunosupprimé2, 12 :

  • Isolement à la maison pour 10 jours après le début des symptômes et
  • Absence de fièvre depuis 48 heures (sans prise d’antipyrétique) et
  • Résolution des symptômes aigus depuis 24 heures (excluant toux, anosmie ou agueusie résiduelle) et
  • Si possible au retour, affecter le travailleur aux soins des cas de COVID-19.

Travailleur de la santé immunosupprimé2, 3, 12 :

2) Voyageurs

Asymptomatique

  • Isolement préventif à la maison jusqu’à 14 jours après le retour de voyage (loi de la quarantaine).

Symptomatique : effectuer test COVID-194

  • Positif = appliquer les recommandations d’un cas.
  • Négatif = maintenir l’isolement préventif à la maison jusqu’à 14 jours après le retour de voyage (loi de la quarantaine).
3) Contacts d’un cas5 en milieu de soins ET selon le niveau d’exposition6

Asymptomatique (avec retrait6)

  • Isolement préventif à la maison jusqu’à 14 jours après l’exposition.

Symptomatique : effectuer test COVID-194

  • Positif = appliquer les recommandations d’un cas.
  • Négatif = maintenir l’isolement préventif à la maison jusqu’à 14 jours après l’exposition.

Asymptomatique (avec retrait6)

  • Isolement préventif jusqu’à 7 jours après la dernière exposition, puis retour au travail avec respect des mesures7. En cas de rupture sévère de service, il est possible de retourner au travail avant en respectant les mesures7.

Symptomatique : effectuer test COVID-194

  • Positif = appliquer les recommandations d’un cas.
  • Négatif = isolement préventif jusqu’à 7 jours après la dernière exposition, puis si absence de symptômes8, retour au travail avec respect des mesures7. Advenant un risque imminent de rupture de service et si résolution des symptômes8 avant la fin de la période d’isolement préventif de 7 jours, retour au travail avec respect des mesures7.
4) Contact domiciliaire d’un cas9

Asymptomatique

  • Isolement préventif à la maison jusqu’à 14 jours après la dernière exposition.

Symptomatique : effectuer test COVID-194

  • Positif = appliquer les recommandations d’un cas.
  • Négatif = maintenir l’isolement préventif à la maison jusqu’à 14 jours après la dernière exposition.

Asymptomatique

  • Isolement préventif jusqu’à 7 jours après la dernière exposition, puis retour au travail avec respect des mesures7.

Symptomatique : effectuer test COVID-194

  • Positif = appliquer les recommandations d’un cas
  • Négatif = isolement préventif jusqu’à 7 jours après la dernière exposition, puis si absence de symptômes8, retour au travail avec respect des mesures7.
5) Autres types de contact

Asymptomatique

  • Contact d’un contact asymptomatique : peut rentrer au travail sans mesures supplémentaires à celles en place dans le milieu de travail.
  • Contact d’un voyageur asymptomatique : peut rentrer au travail sans mesures supplémentaires à celles en place dans le milieu de travail.
  • Contact d’une personne sous investigation (en attente du résultat) : peut rentrer au travail sans mesures supplémentaires à celles en place dans le milieu de travail.
6) Aucune exposition identifiée et transmission communautaire

Asymptomatique : aucune mesure

Symptomatique : effectuer test COVID-194 (isolement à la maison en attendant les résultats)

  • Positif = appliquer les recommandations d’un cas.
  • Négatif = lors de l’appel pour donner le résultat du test, vérifier les symptômes :
    • si amélioration des symptômes : retour au travail avec masque pour la durée des symptômes (étiquette respiratoire).
    • si augmentation des symptômes, répéter le test 24 heures post dernier test et poursuivre isolement à la maison en attendant les résultats.
7) Déplacement d’un travailleur de la santé dépanneur ou contrat en région visée par l’arrêté ministériel Limiter les travailleurs de la santé qui se déplacent d’une région à l’autre (sauf si cela occasionne un bris de services).

À adapter selon le niveau d’exposition du travailleur de la santé, l’épidémiologie de la région de provenance et les décisions locales ou régionales.

Asymptomatique

  • Rentrer au travail avec respect strict des mesures10.
  • Maintenir une distanciation physique et sociale.
  • Rentrer à son lieu d’hébergement dès la fin du quart de travail et éviter la circulation dans la communauté.

Symptomatique

  • Suivre les consignes selon la catégorie de contact (sections 1 à 6).
8) Cas confirmé COVID-19 rétabli11 avec test COVID-19 positif subséquent

Cas rétabli11 depuis ≤ 3 mois

  • N’aurait pas dû être retesté. Peut rentrer au travail sans mesures supplémentaires à celles en place dans le milieu de travail.

Cas rétabli11  depuis > 3mois

  • Asymptomatique : Répéter le test 48-72 heures post dernier test et poursuivre isolement à la maison en attendant les résultats et investigation par une autorité compétente pour valider si réinfection. Référer à l’algorithme spécifique11 pour la conduite à tenir. Si réinfection : référer à la section 1, Cas confirmé COVID-19.
  • Symptomatique : isolement à la maison en attendant investigation par une autorité compétente pour valider si réinfection ou diagnostic alternatif. Référer à l’algorithme spécifique11 pour la conduite à tenir :
    • Réinfection : référer à la section 1, Cas confirmé COVID-19.
  • Diagnostic alternatif : isolement selon l’agent infectieux identifié.
9) Cas confirmé COVID-19 rétabli11 ET contact (sections 2 à 7)

Cas rétabli11 depuis ≤ 3 mois

  • Peut rentrer au travail sans mesures supplémentaires à celles en place dans le milieu de travail.

Cas rétabli11 depuis > 3 mois

  • Référer aux sections 2 à 7 selon le contact.

 

 


Notes explicatives

  1. Advenant que le cas asymptomatique développe des symptômes après la date du test positif, le décompte du 10 jours débute à partir de la date de début des symptômes. Un suivi et une évaluation doivent être effectués pour validation selon les modalités locales (p. ex. service de santé).
  2. Les données récentes internationales et les données provinciales non publiées sur la durée de la contagiosité, ont permis de cesser la réalisation des tests PCR pour la levée des mesures d’isolement chez le TdeS. Il n’est pas requis d’effectuer ou de tenir compte des résultats de PCR de contrôle pour lever les mesures d’isolement chez les TdeS qui rencontrent les critères cliniques énumérés. Par contre, les mesures d’isolement pourraient être cessées chez un TdeS immunosupprimé pour lequel on aurait obtenu 2 résultats de PCR négatifs entre le jour 21 et 28 si les critères cliniques sont rencontrés. Si le TdeS est hospitalisé, appliquer les recommandations pour les usagers hospitalisés.
  3. La définition du travailleur de la santé immunosupprimé de l’INESSS, référer à : COVID-19 et personnes immunosupprimés. Pour les consignes de retour au travail, référer à : Covid-19 : Recommandations intérimaires pour la protection des travailleurs immunosupprimés.
  4. Le test COVID-19 doit être effectué selon les recommandations du LSPQ.
  5. Référer à : Définition de cas de COVID-19 – Québec
  6. Référer à : COVID-19 - Prise en charge des travailleurs de la santé dans les milieux de soins.
  7. Mesures : port du masque de procédure, hygiène des mains stricte, autosurveillance des symptômes avec prise de température deux fois par jour, distanciation physique (p. ex. lors des pauses, heure de repas), pour compléter le14 jours après la dernière exposition.
  8. Résolution des symptômes aigus depuis 24 heures (excluant toux, anosmie ou agueusie résiduelle) et 48 heures sans fièvre (sans prise d’antipyrétique).
  9. Référer à : Définition de cas de COVID-19 – Québec et COVID-19 : Mesures pour la gestion des cas et des contacts dans la communauté.
  10. Mesures : port du masque de procédure, hygiène des mains stricte et autosurveillance des symptômes avec prise de température deux fois par jour, distanciation physique (p. ex. lors des pauses, heure de repas), pour compléter le 14 jours après le départ de la région d’origine.
  11. Le cas rétabli réfère aux critères de rétablissement de la section 1. Le délai de 3 mois se calcule à partir de la date de début des symptômes (pour l’asymptomatique la date du test positif est utilisée). Référer à : COVID-19 : Prise en charge des personnes considérées rétablies et présentant à nouveau un test positif pour le SRAS-CoV-2.
  12. Le développement des connaissances sur la transmission et la durée de contagiosité de la COVID-19 apportent des modifications à nos recommandations. Le PCR n’est pas un bon indicateur de contagiosité afin de lever les mesures. De plus, la durée de l’isolement de 10 jours a été retenue pour un cas non immunosupprimé. Ces articles soutiennent ces recommandations :
  • La probabilité de retrouver du virus vivant ou réplicable diminue après l'apparition des symptômes et celui-ci n'a pas été retrouvé chez les patients avec une maladie légère ou modérée après 10 jours suivant l'apparition des symptômes. (Wolfel, 2020; Arons, 2020; Bullard, 2020; Lu, 2020; CDC, 2020).
  • Une étude qui présente le suivi des contacts des 100 premiers cas de COVID-19 confirmés à Taiwan n'a démontré aucun cas secondaire parmi les 852 contacts exposés six jours et plus après l'apparition des symptômes chez les cas index (Cheng et al., 2020).
  • Malgré que l’ARN du SRAS-CoV-2 demeure présent dans les voies respiratoires pour plusieurs semaines, les études montrent que le virus n’a pas pu être répliqué en culture au-delà de 10 jours (Wolfel, 2020; Li et al., 2020; Xiao et al., 2020; CDC, 2020).
  • La détection de virus vivant a été documentée entre 10 et 20 jours après l'apparition des symptômes chez les patients avec une maladie sévère et dans certains cas, chez des immunosupprimés. (van Kampen et al.).

Références

COVID-19 : Recommandations pour la levée des mesures d’isolement des travailleurs de la santé

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

Notice Santécom: