Santé des enfants

  • 30 avril 2010

    Ce document novateur constitue une synthèse de recommandations internationales et nationales sur les pratiques de promotion et de prévention les plus efficaces pour favoriser la réussite éducative, la santé et le bien-être des jeunes en contexte scolaire primaire et secondaire. Cette synthèse a été réalisée avec le souci d'adapter les recommandations au contexte scolaire québécois tout en assurant leur cohérence entre les thématiques abordées.

    La synthèse réunit l'ensemble des recommandations provenant à la fois des sciences de l'éducation, des sciences sociales et des sciences de la santé portant sur les niveaux d'intervention (école, jeune, famille, communauté) pour 11 thématiques qui trouvent écho dans le contexte scolaire : 1- Collaboration école-famille-communauté; 2-...

  • 19 avril 2010

    L'immunisation constitue l'une des plus grandes réussites en matière de santé publique. Elle est en effet reconnue comme une des mesures les plus efficaces pour prévenir la mortalité, la morbidité et les complications des maladies infectieuses chez les enfants. Les succès dans ce domaine ne sont toutefois pas acquis et il faut exercer une vigilance à cet égard sans quoi les risques de résurgence de ces maladies évitables sont bien réels. Il est donc essentiel de monitorer la couverture vaccinale de façon continue afin de maintenir à un niveau optimal la protection de la population, particulièrement des enfants, contre les maladies évitables par la vaccination. La couverture vaccinale correspond à la proportion de la population visée qui a reçu toutes les doses requises d'un vaccin...

  • 11 décembre 2009

    Cet avis fait le point sur l'administration d'une 2e dose du vaccin avec adjuvant (ArepanrixMC H1N1) aux enfants âgés de 6 mois à 9 ans.

  • 11 décembre 2009

    En septembre 2009, le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) a formulé l'Avis sur la vaccination contre le virus pandémique influenza A (H1N1) 2009 (INSPQ, 2009), dans un contexte de données très limitées à ce jour, concernant la sécurité et l'immunogénicité des vaccins A (H1N1)p avec ou sans adjuvant pour les jeunes enfants. À ce moment, le CIQ recommandait de façon préférentielle l'utilisation de deux doses du vaccin sans adjuvant chez les enfants. L'argumentaire était qu'il n'existait aucune donnée permettant d'affirmer qu'un vaccin pandémique A (H1N1) sans adjuvant pourrait être moins immunogène qu'un vaccin avec adjuvant chez les enfants, mais qu'à priori, un vaccin contenant un adjuvant pourrait être plus réactogène.

    Depuis ce moment, le vaccin contre le virus...

  • 15 juin 2009

    Selon les premiers résultats de la dernière Enquête sur le tabagisme chez les jeunes (ETJ) la proportion de jeunes Canadiens ayant déjà essayé un produit du tabac a cessé de diminuer. En effet, la version 2006-2007 de l'enquête indique que 21 % des jeunes de la 5e année primaire à Secondaire 3 (5e à 9e année pour les autres provinces), généralement âgés de 10 à 14 ans, ont déjà essayé un produit du tabac. Ce résultat est comparable à celui de l'enquête 2004-2005, mettant fin à la suite de diminutions observées pendant les dix années précédentes. La première ETJ, menée en 1994, rapportait que 52 % des jeunes de ce groupe d'âge avaient déjà essayé un produit du tabac.

    L'ETJ de 2006-2007 a inclus pour la première fois les élèves de Secondaire 4 et 5 généralement âgés de 15 à 17...

  • 15 juin 2009

    Le tabagisme chez les jeunes constitue un problème majeur de santé publique, d’autant plus qu’il est reconnu que la grande majorité des fumeurs développe cette habitude néfaste avant l’âge de 18 ans (Lalonde et coll., 2004). Bien que certains pays européens comme la France ou la Suède connaissent une baisse de la prévalence du tabagisme chez les jeunes, la situation n’est pas la même partout (Hibell et coll., 2004). En 2006, selon le Global Youth Tobacco Survey (GYTS) on estime qu’environ 18 % des jeunes de 13 à 15 ans fument la cigarette dans les pays d’Amérique et d’Europe (Centers for Disease Control and Prevention, 2006). Au Canada, les taux de tabagisme ont diminué depuis 1994 dans toutes les provinces, les plus fortes baisses ayant été constatées en Ontario, puis en...

  • 1 juin 2009

    Dans le cadre des activités de surveillance de l'état de santé de la population à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), ce rapport dresse d'une part un portrait récent du statut corporel des Québécois âgés de 2 à 17 ans. D'autre part, il examine l'évolution de la prévalence de l'embonpoint et de l'obésité chez les jeunes de différents groupes d'âge, et dans une moindre mesure, celle de l'insuffisance de poids chez les adolescents, en comparant les prévalences mesurées ou autodéclarées depuis 1978.

    Selon les données anthropométriques de 2004, soit les plus récentes mesurées à ce jour pour l'ensemble des enfants et adolescents québécois âgés de 2 à 17 ans, plus d'un jeune sur cinq présente un surplus de poids1. Plus spécifiquement,...

  • 20 mai 2009

    Au Québec, durant la période 2000 à 2005, les traumatismes ont été responsables en moyenne chaque année du décès de 207 enfants et jeunes âgés de 18 ans et moins, ce qui en fait la première cause de mortalité chez ceux âgés de 1 à 18 ans, avec 60 % des décès pour ce groupe. Les traumatismes ont également occasionné 7 688 hospitalisations en moyenne chaque année chez les enfants et les jeunes âgés de 18 ans et moins, ce qui en fait la troisième cause d'hospitalisation (11 %) en importance. Chez ceux âgés de 10 à 14 ans et de 15 à 18 ans, ils constituent cependant la première cause d'hospitalisation. La plupart des traumatismes sont d'origine non intentionnelle. Près des deux tiers (65 %) de ces décès, ainsi que neuf hospitalisations sur dix y sont attribuables. Les traumatismes non...

  • 20 avril 2009

    En 2003, la Direction de la lutte contre le cancer du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a mandaté l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) pour définir et mesurer des indicateurs qui permettent de suivre la dispensation des soins palliatifs de fin de vie chez les adultes et les enfants du Québec, à partir des grands fichiers populationnels. Les résultats concernant la population adulte ont été publiés en 2006 et le présent rapport décrit les résultats du volet pédiatrique de ce mandat (population de moins de 20 ans).

    Les huit indicateurs retenus sont fortement inspirés de ceux que l'on retrouve dans le rapport portant sur la population adulte et concernent principalement le dernier mois de vie. Les indicateurs ciblent les lieux de...

  • 12 décembre 2008

    Au cours des dernières décennies, le Québec a assisté à une augmentation inquiétante de la prévalence de l'obésité chez les jeunes, et par le fait même, des risques de maladies chroniques au sein de sa population. Dans ce contexte, la mise en oeuvre de mesures favorisant la promotion des saines habitudes de vie chez les jeunes d'âge scolaire apparaît de plus en plus comme une nécessité de santé publique pour les autorités gouvernementales. L'approche École en santé (AÉS), offerte conjointement par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) depuis 2004, représente une avenue prometteuse et novatrice pouvant contribuer à la promotion des saines habitudes de vie en milieu scolaire. Bien que ce type...

Pages

S'abonner à Santé des enfants