La ferme porcine et son impact sur la qualité de vie des populations en milieu rural : revue systématique des écrits

Le dossier des fermes porcines suscite des controverses et des conflits au sein des populations en milieu rural, et ce, en raison de préoccupations reliées à la santé et à l'environnement. D'ailleurs, ces inquiétudes altéreraient la santé des communautés exposées. Les professionnels de santé publique sont donc concernés par les dimensions psychosociales de cette question, tout particulièrement au Québec où ils siègent à titre de personnes-ressources lors des consultations publiques prescrites par l'État avant l'implantation d'une ferme porcine.

La démarche

Cette revue systématique des écrits documente les impacts sur la qualité de vie, dans ses dimensions de bien-être mental et social, des populations en milieu rural lorsque les conditions sont comparables au contexte québécois. La stratégie de recherche se fonde sur la démarche du National Institute for Health and Clinical Excellence du Royaume-Uni (NICE), tout en intégrant d'autres approches reconnues afin de prendre en considération des études de types qualitatif et quantitatif. Un comité scientifique de même qu'un comité consultatif composé d'utilisateurs potentiels de la recension systématique ont accompagné l'équipe de rédaction tout au long de cette démarche.

La stratégie de recherche choisie a permis la consultation de huit bases de données portant sur la littérature scientifique et de trois bases se spécialisant dans la documentation parallèle. Pour compléter la recherche, les bibliographies des articles retenus de même que les membres du comité consultatif ont été consultés. Ces démarches ont mis au jour plus de 27 000 articles à l'aide de mots-clés décrivant l'exposition, la population et les issues psychosociales recherchées. Ces articles ont été rédigés à partir de 1992, en anglais ou en français. Une première sélection en fonction de la pertinence des titres et des résumés a rendu possible la rétention de 36 documents pour une analyse de leur qualité selon les standards du NICE. Ce processus a été complété par une évaluation parallèle que deux membres de l'équipe scientifique ont réalisée. Lors de l'évaluation, 15 documents ont été retranchés : 4 études à visée étiologique, 4 études qualitatives et 7 recensions d'écrits. Des faiblesses méthodologiques, des biais de recrutement ou d'analyse ainsi que des lacunes quant à la validité interne ou externe des études en question expliquent ces retraits. Enfin, ce corpus documentaire a été complété par les suggestions du comité consultatif et des réviseurs scientifiques externes.

Les études retenues

Le corpus des études sélectionnées pour cette revue systématique se compose de vingt-deux documents : une étude expérimentale (groupe 1), trois études à visée étiologique (groupe 2), six études descriptives (groupe 3), trois recherches qualitatives (groupe 4) ainsi que neuf recensions des écrits et rapports de groupes d'experts (groupe 5). La plupart des textes sont des articles publiés dans des revues scientifiques, auxquels se joignent deux thèses de doctorat et deux rapports. De plus, la majorité d'entre eux vérifie issues liées aux dimensions psychologiques et sociales de la qualité de vie.

La synthèse réalisée pour mettre au jour les résultats des 22 études scientifiques retenues se présente sous la forme d'une analyse descriptive du contenu en raison de la diversité des sources de résultats. On doit considérer ces derniers, tout en gardant à l'esprit les limites individuelles et globales des études sélectionnées ainsi que la présence de différences possibles ou documentées entre les variables fines du contexte. Cependant, le corpus de la recension est cohérent quant aux paramètres généraux de contexte, soit dans le fait que la source d'exposition inclut une ferme porcine, que la population exposée soit rurale et avoisinante et que le contexte sociopolitique soit semblable à celui du Québec.

Les résultats

L'analyse des différents résultats de recherche sur les fermes porcines et animales permet de répondre à la question de cette recension systématique des écrits : Quels sont les impacts de la ferme porcine sur la qualité de vie, dans ses dimensions de bien-être mental et social, des populations en milieu rural lorsque les conditions sont comparables au contexte québécois?

La ferme d'élevage animal (incluant la ferme porcine), spécialement celle de type intensif, peut avoir des impacts sur le bien-être social des populations en milieu rural. Il est possible de dégager des effets, même si les données disponibles ne permettent pas de généralisation absolue :

  • La présence ou l'implantation de fermes d'élevage animal de type intensif, dont des porcheries, ont un lien avec la présence de conflits et augmenteraient l'opposition et les tensions sociales. Cette opposition peut polariser les relations et contribuer à l'instauration de sentiments négatifs au sein de la communauté, qui perdurent à travers le temps, alors que les liens de confiance entre agriculteur et citoyens paraissent amoindrir ces sentiments.
  • L'acceptabilité de la ferme porcine dépend de plusieurs facteurs et de leurs interrelations. Les fermes projetées semblent moins bien acceptées que celles déjà implantées. La distance aurait une influence importante, surtout dans le cas porcin. De plus, le rôle du producteur au sein de la communauté ciblée par le développement peut être crucial dans l'acceptabilité sociale des projets.
  • Des citoyens provenant des communautés rurales exposées ont davantage éprouvé un sentiment d'inégalité dans la répartition des inconvénients et des risques, y compris ceux liés à la santé, à l'environnement et à la qualité de vie.
  • De manière générale, la ferme d'élevage animal, lorsqu'elle est imposée aux citoyens, paraît engendrer une diminution de la confiance envers les institutions gouvernementales, et cela, à tous les paliers, de même qu'influencer négativement le respect envers les normes en place.

Donc, la ferme de production animale, y compris la ferme porcine, peut avoir un impact négatif sur la qualité de vie perçue par les populations avoisinantes. Les odeurs sont la source d'exposition la plus notée relativement à cet impact, mais elle n'est pas la seule. La proximité des installations et le fait d'être moins âgé constituent également des facteurs contribuant à la force de cet impact.

Les résultats sont divergents en ce qui concerne des impacts possibles sur les états psychologiques ou sur la santé mentale des personnes exposées aux odeurs provenant de la ferme porcine, ce qui ne permet pas de conclure à ce sujet. Cependant, il demeure important de relativiser les conclusions quant à la dimension mentale. Elles ont nécessairement des liens avec la dimension de bien-être social mise au jour.

Conclusions

Dans le cadre de cette revue systématique des écrits, les études répertoriées suggèrent de nombreuses pistes de recherche. La qualité de vie et les implications sociales liées à la ferme porcine sont les variables à documenter afin d'harmoniser la dyade résidantsproducteur. La recherche doit également mener à une compréhension plus approfondie des impacts liés à la santé humaine et au milieu d'exposition. Cette recherche suggère enfin des pistes d'encadrement par l'entremise des politiques publiques et des choix politiques, et ce, afin d'assurer une meilleure acceptabilité sociale.

Les résultats mis au jour expriment autant des impacts possibles sur la qualité de vie des populations en milieu rural, exposées à une unité de production porcine, que des lacunes dans les connaissances à ce propos. Ces lacunes peuvent avoir un effet considérable sur la lecture des impacts sociaux et psychologiques de la présente recension. Les auteurs souhaitent tout particulièrement que soient mieux documentées les variables sociocommunautaires et géographiques de même que celles reliées aux aspects techno-administratifs des fermes étudiées. De plus, il semble essentiel de définir plus précisément les concepts employés ainsi que leurs variables, notamment le concept de qualité de vie.

Implications pour les pratiques et les politiques

À la lumière des résultats, force est de constater que les fermes de production animale suscitent des conflits, des discussions et des préoccupations au sein des populations étudiées. La qualité de vie réelle ou perçue s'en trouve perturbée. Il paraît donc nécessaire de gérer ces perceptions et ces inquiétudes. Selon les résultats présentés dans cette recension systématique des écrits, il semble que la communication et l'intégration sociale des projets, tout comme les questions de localisation, soient des solutions pertinentes.

De même, il faut davantage prendre en considération l'analyse des impacts sur la qualité de vie, d'abord dans sa dimension sociale, et ce, non seulement dans les projets de recherche, mais également dans les critères et le processus d'implantation des fermes porcines. Il est donc recommandé d'accroître l'intégration sociale des unités de production porcine et animale par la création et le maintien de liens variés entre le producteur et la communauté rurale.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-56533-8

ISBN (imprimé): 

978-2-550-56532-1

Notice Santécom: