Document d'appui à la définition nosologique : atteinte de systèmes consécutive à une exposition aux insecticides organophosphorés ou carbamates

Les médecins et les dirigeants d’un laboratoire biomédical sont tenus par la Loi sur la santé publique de déclarer au directeur de santé publique de la région sociosanitaire toutes les intoxications, infections et maladies « reconnues comme pouvant constituer une menace à la santé d’une population et nécessitant une vigilance des autorités de santé publique ou la tenue d’une enquête épidémiologique1 ». Une liste des maladies à déclaration obligatoire (MADO) révisée, incluant celles d’origine chimique et physique, a été publiée dans la Gazette officielle du Québec du 5 novembre 2003. Le règlement est en vigueur depuis le 20 novembre 2003.

Afin de faciliter la tenue des enquêtes épidémiologiques et d’assurer la validité de la saisie d’information de surveillance, des définitions nosologiques doivent être établies et des stratégies d’intervention efficaces proposées aux ressources de santé publique.

Ce document d’appui présente les fondements de la définition nosologique atteinte des systèmes cardiaque, digestif, hématopoïétique, rénal, pulmonaire, ou neurologique consécutive à une exposition chimique d’origine environnementale ou professionnelle aux insecticides organophosphorés ou carbamates. Cette définition, établie à des fins de surveillance épidémiologique, a été acceptée officiellement par le ministère de la Santé et des Services sociaux dans une lettre du directeur national de santé publique adressée aux directeurs de santé publique.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-49988-6

ISBN (imprimé): 

978-2-550-49989-3

Notice Santécom: