Politiques publiques et santé

  • 9 mai 2013
    • Agriculture continues to dominate the primary industrial sector in Québec, but this field of activity is changing and must adapt to new socioeconomic realities such as pressure from open markets, numerous technological changes, declining farm incomes, farmers' high debt load, an aging farm population, and a shortage of young and beginning farmers. Another issue is the growing use of outside workers and migrant workers in this sector, where union representation is virtually non-existent and only 40% of farms are covered by the Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec (CSST).
    • The farm is a place where people live as well as work. Therefore, among the issues to consider when developing agri-food policies, safety is of vital concern since it is likely to...
  • 14 mars 2013

    The built environment has an influence on lifestyle and body weight

    Physical activity is promoted through:

    • More walkable neighbourhoods
    • The presence of sidewalks, walking paths, and bike paths
    • A substantial presence of recreational and sports infrastructure including parks, pools, playgrounds, and sports clubs.

    Healthy eating is promoted through:

    • Having easy access to food retailers that are located close to homes and that offer healthy foods at affordable prices.

    The environment as the target of healthy public policy

    Several health organizations, including the World Health Organization (WHO), the National Institute for Health and Clinical Excellence (NICE), and...

  • 5 décembre 2012

    Tout usage de substances antimicrobiennes, comme les antibiotiques, peut entraîner la sélection de souches de microorganismes résistants (le plus souvent des bactéries). Les effets de cette résistance chez les humains sont étudiés depuis longtemps, d'où les recommandations d'un usage judicieux en toutes circonstances. En ce qui concerne les usages vétérinaires, ils contribuent aussi au problème de la résistance, situation toutefois moins élucidée. L'usage des substances antimicrobiennes en production animale a une importance cruciale pour la santé des animaux, mais certaines utilisations soulèvent des questionnements, notamment leur emploi à titre de facteurs de croissance (AFC), dont le but est d'améliorer les performances zootechniques.

    Les effets potentiels de l'usage des...

  • 16 novembre 2011

    Il existe plusieurs stimulateurs de croissance, hormonaux ou non, permettant de favoriser le gain de masse musculaire chez certains animaux destinés à la boucherie, surtout chez les bovins adultes (au Canada, les veaux, les porcs et la volaille ne reçoivent pas de tels stimulateurs). Ces substances sont souvent désignées par le vocable d'anabolisants et ils possèdent les mêmes caractéristiques que ceux employés par les humains dans diverses circonstances. Connus depuis longtemps, leur usage en élevage animal s'est développé dans les années 1960. Dès l'amorce des années 1980, la Communauté européenne a proposé de bannir l'usage des stimulateurs de croissance en production animale, sauf dans un contexte de recherche ou thérapeutique. Cette prohibition est entrée en vigueur en 1989 et l'...

  • 7 novembre 2011

    Depuis longtemps, les politiques agroalimentaires de la majorité des pays dits « industrialisés » se sont centrées sur le soutien à la production agricole dans l'objectif de fournir aux consommateurs des denrées en quantité suffisante, de maintenir des prix raisonnables sur le marché et d'assurer aux producteurs agricoles un revenu équitable et stable (Collins 1999). Ces outils se sont d'ailleurs avérés efficaces en permettant une augmentation soutenue de la productivité des fermes et supportant l'abondance de denrées agricoles que l'on retrouve sur les marchés d'aujourd'hui (Lobstein 2002). Dans la majorité des écrits sur le sujet, l'industrie agroalimentaire est souvent montrée du doigt pour avoir contribué à la « surconsommation alimentaire », à l'apparition de la « malbouffe », à...

  • 7 novembre 2011

    L'augmentation de la prévalence de l'obésité est un phénomène préoccupant en raison de ses répercussions sur la santé de la population et des coûts qui y sont associés. Afin de promouvoir des politiques publiques favorables à la santé, cet avis documente l'influence des politiques agroalimentaires à caractère économique qui peuvent avoir un impact sur l'alimentation et le poids de la population. À cette fin, il passe en revue les mesures économiques suivantes : les subventions agricoles, les politiques commerciales, les programmes agricoles de recherche et de développement, les programmes de promotion agricole, les interventions agricoles visant l'approvisionnement institutionnel, comme les programmes de gestion des surplus agricoles et les programmes Farm to School et...

  • 21 octobre 2011

    Le but de cet avis est de produire un état des connaissances sur les traumatismes non intentionnels survenant à la ferme et de formuler des recommandations quant aux moyens à déployer pour améliorer la sécurité des producteurs agricoles et de leurs familles de même que celle des travailleurs. En effet, la ferme constitue à la fois un milieu de travail et un milieu de vie pour les adultes et enfants qui y passent une bonne partie de leur temps. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'avis porte sur les groupes cibles suivants : les enfants, les jeunes travailleurs, les travailleurs en général, les travailleurs âgés ainsi que les travailleurs migrants.

    L'agriculture, secteur industriel en mutation, demeure la plus importante activité du secteur primaire au Québec. L'industrie...

  • 21 octobre 2011
    • L'agriculture demeure la plus importante activité du secteur primaire au Québec, mais ce secteur industriel est en mutation et doit s'adapter à de nouvelles réalités socioéconomiques, comme : les pressions à l'ouverture des marchés, les nombreux changements technologiques, la baisse des revenus agricoles, le taux d'endettement des agriculteurs, le vieillissement de la population agricole et une relève difficile à assurer. Il faut de plus mentionner l'enjeu de l'augmentation du recours à une main-d'œuvre externe et à des travailleurs migrants dans ce secteur où le syndicalisme est à peu près absent et où le taux de couverture par la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) est d'environ 40 %.
    • La ferme étant à la fois un milieu de travail et un milieu de...
  • 2 février 2011

    La présence de pesticides dans les aliments de consommation tels les fruits et les légumes frais ou transformés est une source de préoccupation et un sujet on ne peut plus sensible pour la population. Si l'on considère les effets potentiels de certains de ces produits sur la santé, il apparaît justifié de vouloir documenter les bilans de résidus de pesticides dans les aliments et de proposer, le cas échéant, des moyens pour en diminuer les niveaux de contamination.

    En matière de bilans de résidus de pesticides dans les aliments, il existe deux principales sources de données : le programme de surveillance fédéral de l'Agence canadienne d'inspection des aliments et le programme québécois du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ). Les...

  • 2 février 2011

    Portant sur la relation entre l'agriculture et la qualité de vie des communautés rurales et périurbaines, cet avis est déposé au ministre de la Santé et des Services sociaux dans le cadre de l'application de l'article 54 de la Loi sur la santé publique. Le document s'inscrit dans une collection de six rapports publiés par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) portant sur la politique agricole et agroalimentaire et traitant d'enjeux distincts de santé publique en lien avec le secteur agroalimentaire. À partir d'une synthèse rigoureuse des écrits et avec l'appui d'un comité scientifique multidisciplinaire, cet avis a plus particulièrement pour objectif de permettre aux autorités concernées de connaître les meilleures options permettant de maintenir ou d'améliorer la...

Pages

Souscrire à Politiques publiques et santé