La consommation d'alcool et la santé publique au Québec : synthèse

La consommation d’alcool est un enjeu de santé publique parce qu’elle engendre de multiples problèmes sociaux et de santé :

  • La consommation d’alcool est associée à des décès, des maladies chroniques, des cancers, des blessures, de la violence, des problèmes de santé mentale, de la dépendance et des problèmes sociaux.
  • En 2002, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estimait que l’alcool était le troisième facteur de risque de mortalité et de morbidité dans les pays développés, après le tabagisme et l’hypertension artérielle. Ce produit est responsable de 14,2 % du fardeau de la maladie chez les hommes et de 3,4 % chez les femmes en Amérique du Nord. Au Québec, 1,8 % des décès sont attribuables à l’alcool.
  • Le total des coûts des soins de santé attribuables à l’alcool équivaut sensiblement aux bénéfices des ventes d’alcool au Québec; pour 2002, plus de 3 milliards de dollars sont imputables à l’alcool au Québec, soit l’équivalent de 416 $ par habitant. Les coûts des soins de santé représentent 22 % de ce total, soit 651 millions de dollars; ceci est à peu près équivalent au montant des bénéfices nets de l’alcool pour la même année.

Des mesures de prévention des problèmes liés à l’alcool :

  • Taxer l’alcool et fixer des prix élevés
  • Restreindre l’accessibilité de l’alcool
  • Maintenir un monopole d’État
  • Adopter des mesures dissuasives pour contrer l’alcool au volant
  • Offrir des services cliniques aux buveurs à risque et personnes dépendantes

Note(s): 

Le rapport intégral est disponible : La consommation d'alcool et la santé publique au Québec.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-59044-6

ISSN (électronique): 

1919-174X

Notice Santécom: