Pertinence d'un programme préventif de réduction du risque de transmission du virus du Nil occidental avec des larvicides : mise à jour 2005

Afin de protéger la santé de la population québécoise, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a établi pour la première fois en 2002, et par la suite mis à jour en 2003 et 2004, un plan d'intervention pour lutter contre le virus du Nil occidental (VNO), un agent infectieux apparu en Amérique du Nord en 1999 et transmissible par la piqûre de certaines espèces de moustiques.

À ce jour, le plan d'intervention prévoit la mise en place d'un programme de surveillance des cas humains, des moustiques vecteurs et des oiseaux infectés par le VNO de même que l'adoption de mesures de protection personnelle, domestique, communautaire et municipale qui permettent de protéger la population. Sur les recommandations de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), des programmes de réduction du risque de transmission du VNO avec des larvicides ont également été mis en application en 2003 et 2004. Ces programmes, établis en fonction de l'activité virale de l'année précédente, prévoyaient l'application de larvicides pour lutter contre des moustiques susceptibles de contribuer à l'amplification du cycle de transmission ou de transmettre le virus à l'être humain.

En vue de procéder à l'actualisation du plan d'intervention gouvernemental pour la saison 2005, le MSSS a adressé à l'INSPQ une demande d'avis concernant la pertinence de mettre sur pied, pour une troisième année consécutive, un programme préventif visant à réduire le risque de transmission du VNO au Québec avec des larvicides.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

2-550-46465-6

ISBN (imprimé): 

2-550-46464-8

Notice Santécom: