COVID-19 : Avis sur le port de la visière et du couvre-visage par les travailleurs

Les données épidémiologiques actuelles indiquent que la transmission du SARS-CoV-2 de personne à personne semble se faire principalement lors d’un contact avec les gouttelettes des sécrétions respiratoires d’un cas symptomatique. L’accès aux masques N95 et aux masques de procédure doit être priorisé pour les travailleurs de la santé, étant donné le risque plus élevé d’exposition à ce virus. Pour les travailleurs hors du secteur de la santé, le groupe de travail Santé au travail COVID-19 recommande une approche graduée des mesures de prévention : exclusion des travailleurs symptomatiques ou faisant l’objet d’un isolement, lavage fréquent des mains, application de l’étiquette respiratoire, respect de la distanciation de deux mètres par diverses mesures adaptatives, installation de barrières physiques (ex. : vitre). Lorsqu’il s’avère impossible, par l’application d’autres mesures, de respecter la distance de deux mètres entre les travailleurs, le port d’un masque de procédure avec des lunettes de protection ou une visière est recommandé. Advenant un enjeu réel d’approvisionnement de masques de procédure, est-ce que le port d’un couvre-visage non médical ou d’une visière seule pourrait remplacer le masque de procédure comme mesure de protection individuelle des travailleurs autres que ceux de la santé? L’objectif principal de cet avis est de proposer des recommandations quant à l’utilisation du couvre-visage et de la visière seule comme moyen de protection de la COVID-19 en milieu de travail.

L’avis se divise en quatre volets :

Volet 1 : Revue de littérature couvre-visage au travail

Volet 2 : Revue de littérature visière au travail

Volet 3 : Recension de la littérature grise couvre-visage et visière au travail

Volet 4 : Consultation des experts

Les résultats de ces quatre volets suggèrent qu’il y a peu de données sur l’efficacité de ces deux méthodes pour protéger les travailleurs sur une base individuelle contre la COVID-19. Les auteurs concluent que le port d’un couvre-visage ou d’une visière seule ne peuvent remplacer le port d’un masque de procédure (masque chirurgical). À l’issu des délibérations entre les experts, quatre recommandations ont pu être émises et tiennent compte d’une hiérarchisation des mesures de prévention :

Recommandation 1 : Priorité aux mesures de distanciation physique.

Recommandation 2 : Port du couvre-visage possible lorsque les mesures de distanciation physique sont respectées.

Recommandation 3 : Port du couvre-visage recommandé pour les travailleurs essentiels en cas d’indisponibilité de masque de procédure, lorsqu’il y a impossibilité de respecter les mesures de distanciation physique.

Recommandation 4 : Port d’une visière seule possible, comme solution de tout dernier recours, en cas de risques à la sécurité.

Ainsi, le port d’un couvre-visage n’est pas recommandé à titre de protection individuelle des travailleurs. Cependant, lorsque les mesures de distanciation physique sont appliquées, il peut être envisagé comme mesure supplémentaire dans une perspective de protection collective contre la COVID-19.  Si pour des raisons d’embuage des lunettes de protection ou de la visière, le port d’un masque ou d’un couvre-visage compromet la sécurité des travailleurs, malgré la recherche de solutions techniques pour y remédier (ex. : durée des tâches à risque, ventilation), le port de la visière seule pourrait être envisagé comme solution de tout dernier recours. Les principales limites de cet avis découlent d’une nécessité de le produire en contexte d’urgence sanitaire. Il est recommandé aux lecteurs d’en prendre connaissance.

COVID-19 : Avis sur le port de la visière et du couvre-visage par les travailleurs

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: