Usines de traitement des eaux usées ou potables : mesures de prévention de la COVID-19 en milieu de travail

La transmission du COVID-19 se fait via les gouttelettes des sécrétions respiratoires des personnes malades et aussi avec un contact physique personne à personne. Toutefois, des particules virales peuvent se retrouver dans les selles des malades atteints de la COVID-19 et vont donc se retrouver dans les eaux usées. Les procédés utilisés pour traiter les eaux usées sont variables, mais ils peuvent occasionner pour les travailleurs un contact direct avec les eaux usées ou par voie indirecte en manipulant les équipements (canalisations, pompes, etc.) contaminés par les eaux usées. Cela dit, il n’y a pas de preuves scientifiques que les eaux usées peuvent transmettre la COVID-19. Les procédés de traitement des eaux usées exposent les travailleurs à de nombreux virus et bactéries, autres que le virus de la COVID-19, qui peuvent causer de graves problèmes de santé aux travailleurs. Il est donc important que les travailleurs utilisent les équipements de protection individuels et respectent les méthodes de travail prescrites selon la tâche. Si ces équipements sont bien utilisés, ils seront tout à fait adéquats pour protéger les travailleurs des risques de la COVID-19 qui pourraient être présents dans l’eau. Les informations sur les équipements de protection adéquats et les méthodes de travail sont disponibles sur le site de l’APSAM.