Évaluation du Plan d’action pour réduire la consommation de boissons sucrées et promouvoir l’eau – Volet 1

Ce rapport présente les résultats du volet 1 de l’évaluation de la mise en œuvre du Plan d’action pour réduire la consommation des boissons sucrées et promouvoir l’eau (PABSE). En raison de la pandémie de la COVID-19, les résultats du volet 2 feront l’objet d’une publication séparée.

Le PABSE était accompagné d’un plan de mise en œuvre des actions de santé publique sur les boissons sucrées et l’eau (PMOBSE) qui comprenait neuf actions. Pour l’évaluation de la mise en œuvre du PABSE, deux actions du PMOBSE ont été retenues. Au total, 36 entrevues ont été réalisées avec 45 participants dans trois régions sociosanitaires du Québec (Côte-Nord; Lanaudière et Montréal). Les entrevues étaient avec des responsables du PABSE au sein des directions de santé publique (DSPublique) et leurs représentants territoriaux, des professionnels des milieux scolaires, municipaux et des services de garde éducatifs à l’enfance (SGÉE).

Le PABSE est généralement bien accepté par les participants des différents milieux et plusieurs actions sont mises en œuvre notamment celles visant la valorisation de la consommation de l’eau.

Le PABSE est une stratégie de promotion de la santé qui mise largement sur des collaborations intersectorielles. Plusieurs des enjeux et facilitants identifiés par cette évaluation ne sont pas uniques au PABSE, mais découlent de la réalité propre aux collaborations intersectorielles. Ainsi, les enjeux à la mise en œuvre du PABSE mis en évidence dans le cadre de cette évaluation sont les suivants :

  • Des positionnements différents dans la façon d’intervenir à l’égard des boissons sucrées et notamment sur les questionnements quant au rôle des municipalités en matière d’environnements favorables à la santé.
  • Des enjeux structurels tels que les découpages administratifs qui peuvent nuire aux collaborations intersectorielles essentielles à la mise en œuvre du PABSE.
  • Des enjeux liés à la gouvernance tels que le rôle de chacun des ministères, la gestion des infrastructures ou bien encore le lobby de l’industrie des boissons sucrées.
  • Des enjeux organisationnels qui incluent le leadership et les ressources humaines.
  • Des enjeux financiers tels que la rentabilité des concessions alimentaires ou le financement des activités nécessaires à la mise en œuvre du PABSE.
  • Des enjeux relationnels qui peuvent être liés au positionnement sur la façon d’intervenir, à des désaccords ou à l’absence d’une vision commune entre les partenaires.
  • Des enjeux liés au bannissement du plastique qui implique le retrait des bouteilles d’eau.
  • Des enjeux environnementaux tels que la présence de plomb dans l’eau des écoles et les problèmes d’accès à l’eau potable, qui nuisent à la promotion de la consommation de l’eau en fontaine.
  • Des enjeux communicationnels en lien avec les moyens pour rejoindre la population.
  • Des enjeux liés à l’existence d’une norme sociale favorable à la consommation de sucre.

Les facilitants les plus importants à la mise en œuvre du PABSE étaient les suivants :

  • L’intégration de certains éléments du PABSE dans des cadres et politiques plus larges tels que la politique-cadre « Pour un virage santé à l’école » et l’approche « École en santé » (milieu scolaire), le cadre de référence « Gazelle et Potiron » (milieu préscolaire) et la démarche Prendre soin de notre monde (milieu municipal).
  • La proposition d’offres de services aux partenaires par les DSPublique.
  • La mise à disposition d’outils clés en main et le partage d’outils entre les partenaires pour favoriser la mise en œuvre d’interventions.
  • La bonne connaissance du milieu permettant de mieux cibler les besoins des populations. Pour cela, plusieurs régions procèdent à la collecte de données sur les habitudes de consommation au niveau régional ou local.

Pour favoriser la mise en œuvre du PABSE et répondre aux différents enjeux soulevés par l’évaluation, plusieurs recommandations sont formulées, les principales étant l’importance de combiner des actions pour favoriser la consommation de l’eau avec des actions visant à diminuer l’offre de boissons sucrées et soutenir financièrement les activités qui visent la mise en œuvre du PABSE.

Évaluation du Plan d’action pour réduire la consommation de boissons sucrées et promouvoir l’eau – Volet 1

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-88717-1

Notice Santécom: