Surveillance de l’insuffisance cardiaque au Québec : prévalence, incidence et mortalité de 2005-2006 à 2015-2016

L’insuffisance cardiaque, stade final du continuum cardiovasculaire, réfère à l’incapacité du cœur à assumer son rôle de pompe et à propulser le sang vers les organes. C’est une complication tardive associée à l’accumulation de facteurs de risque qui endommagent la structure et le fonctionnement du muscle cardiaque incluant le tabagisme, la sédentarité, la dyslipidémie, l’hypertension artérielle, le diabète, l’obésité, etc.

Bien que la prévalence, l’incidence et la mortalité ajustées aient diminué entre 2005-2006 et 2015-2016, le fardeau de l’insuffisance cardiaque sur le système de santé augmente en raison de l’accroissement du nombre de cas prévalents et incidents, spécialement dans le groupe d’âge de 80 ans et plus. Soulignons cependant que la prévalence et l’incidence chez les personnes de 60 ans et moins est relativement stable.

En 2015-2016, la prévalence brute de l’insuffisance cardiaque diagnostiqué à l’hôpital ou en ambulatoire est de 3,7 %, soit plus de 160 000 Québécois âgés de 40 ans et plus. Durant la même année, ce sont plus de 22 000 personnes qui ont reçu ce diagnostic pour la première fois, soit une incidence brute de 5,4 ‰. Parallèlement à cela, plus de 18 000 personnes ayant reçu un tel diagnostic sont décédées, ce qui correspond à un taux brut de mortalité de 11,5 %.

Surveillance de l’insuffisance cardiaque au Québec : prévalence, incidence et mortalité de  2005-2006 à 2015-2016

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-84339-9

Notice Santécom: