Surveillance des maladies chroniques

La collection Surveillance des maladies chroniques consiste en une série de feuillets produits par le Bureau d’information et d’études en santé des populations sous la direction scientifique et la coordination de l’Institut national de santé publique du Québec. Il s’agit d’une initiative de transfert des connaissances visant à diffuser l’information provenant d’activités liées à la surveillance des maladies chroniques afin d’éclairer, en partie, l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies et programmes adaptés de prévention en santé publique.

Chaque feuillet présente l’étendue des données sur une maladie chronique spécifique (par ex. : diabète, maladies cardiovasculaires et respiratoires, maladies ostéo-articulaires, troubles mentaux, maladies neurologiques) ou aborde, dans une perspective intégrée, les concepts de comorbidités, multimorbidités et polypharmacie. L’information contenue dans les feuillets vise essentiellement à décrire l’ampleur et les issues reliées aux maladies chroniques, évaluer l’utilisation des services de santé ainsi que la consommation de médicaments, identifier les groupes à risque et suivre l’évolution des maladies et de leurs facteurs de risque dans le temps.

La collection s’adresse aux professionnels et aux décideurs du réseau de la santé et soutient la diffusion d’information nécessaire à la planification et à l’évaluation des politiques et interventions visant à réduire les maladies chroniques.

  • 26 octobre 2020

    En 2016-2017, 45,0 % des Québécois de plus de 65 ans avaient au moins deux maladies chroniques et 27,8 % en avaient trois et plus. Le traitement des maladies chroniques implique souvent l’usage d’un ou plusieurs médicaments. De ce fait, on constate que de plus en plus d’aînés reçoivent de multiples traitements pharmacologiques concomitants. Cet usage simultané de médicaments est nommé polypharmacie.

    Il n’existe pas de consensus sur la définition de polypharmacie, mais la consommation de cinq ou de dix médicaments sert souvent de seuil pour la caractériser. La polypharmacie peut s’avérer nécessaire pour traiter adéquatement les problèmes de santé de plusieurs aînés. Elle peut également entraîner des problèmes potentiels. En effet, l’usage de plusieurs médicaments augmente le...

  • 16 juin 2020

    Au Québec, la surveillance de l’asthme est réalisée à partir des données du Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ). Ce court feuillet dresse un portrait de la prévalence et de l’incidence de l’asthme dans la population québécoise pour l’année financière 2016-2017. La mortalité des personnes atteintes est également comparée à celle des personnes non atteintes. Finalement, on y présente l’évolution de la prévalence, de l’incidence et de la mortalité entre 2001-2002 et 2016-2017.

  • 25 mai 2020

    Chez certaines personnes, la consommation excessive ou chronique de substances psychoactives peut mener à l’émergence de troubles liés aux substances (TLS). Il est ici question de la consommation d’alcool, de cannabis, des drogues déclarées illicites ou de médicaments ayant un effet sur le système nerveux central.

    La proportion de troubles mentaux en 2016-2017 est environ trois fois plus élevée dans la population ayant un trouble lié aux substances psychoactives (TLS) que dans celle qui n’a jamais été diagnostiquée avec un tel trouble depuis 2001 (31 % contre 11 %).

    Dans le groupe de personnes ayant un TLS, les troubles anxieux constituent la catégorie la plus diagnostiquée (13 %), suivis des troubles dépressifs (8 %) et de la schizophrénie (6 %).

    Parmi les...

  • 3 avril 2020

    Les travaux présentés dans ce feuillet visent à déterminer si la multimorbidité physique et les troubles mentaux agissent en synergie pour augmenter le risque d’admissions fréquentes à l’urgence. Les objectifs spécifiques sont de : 1) estimer la prévalence des troubles mentaux selon le nombre de maladies chroniques physiques; 2) quantifier l’effet des maladies chroniques physiques et des troubles mentaux sur les admissions fréquentes à l’urgence.

    La prévalence des troubles mentaux est de 11,6 % en absence de maladie chronique physique et augmente à 31,4 % en présence de quatre maladies chroniques physiques ou plus.

    La présence de troubles mentaux et la multimorbidité physique sont toutes deux associées à une augmentation des admissions fréquentes à l’urgence.

    ...

  • 25 septembre 2019

    Ce rapport de surveillance trace un premier portrait de l’utilisation des services d’urgence des personnes atteintes de troubles mentaux au Québec à partir du Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ). L’urgence est le premier lieu où les personnes se retrouvent lorsqu’elles sont en état de crise ou évaluent les autres ressources comme inadéquates, et le dernier lieu lorsque les autres ressources ont été épuisées ou sont inaccessibles. L’urgence est aussi un lieu important de coordination des services de santé, permettant ainsi la mesure d’indicateurs clés comme l’accessibilité, la continuité et l’adéquation des soins à répondre aux besoins des patients.

    Principaux constats

    • En 2014-2015, 12 % de la population...
  • 15 août 2019

    La multimorbidité, soit la co-occurrence de plusieurs maladies chroniques chez un même individu, représente l’un des défis les plus importants de santé publique dans les pays industrialisés (Lancet, 2018). Le vieillissement de la population, combiné au progrès du traitement des maladies chroniques, contribue à l’augmentation de la multimorbidité. La multimorbidité est plus qu’une simple addition de conditions chroniques, elle est associée à une diminution de la qualité de vie, une augmentation de l’utilisation des services de santé (hospitalisations, consultations médicales, admissions à l’urgence) ainsi qu’à un excès de mortalité (Marengoni, 2011). De plus, la multimorbidité complexifie la prise en charge des patients atteints et soulève de nombreux défis pour la prévention.

    ...

  • 15 août 2019

    On considère qu’un médicament est inapproprié si les risques sont supérieurs au bénéfice attendu, en particulier lorsque des alternatives thérapeutiques plus sûres existent pour la même indication. L’utilisation de médicaments potentiellement inappropriés est problématique au sein de la population âgée puisqu’elle est associée à la survenue d’effets indésirables et d’interactions médicamenteuses, et à une potentielle augmentation de la morbidité, du recours aux soins et de la mortalité.

    En 2014, près de la moitié (49 %) des aînés québécois présentant des maladies chroniques ou leurs signes précurseurs ont reçu au moins un médicament potentiellement inapproprié. Parmi les utilisateurs de ces médicaments, la proportion de nouveaux utilisateurs est de 16 %. Par conséquent, la...

  • 15 août 2019

    L’ostéoporose est une maladie du squelette se caractérisant par une diminution de la résistance osseuse et une prédisposition aux fractures. La prévalence de cette maladie est supérieure chez les femmes et augmente avec l’âge. Chez les femmes ménopausées, environ 80 % de l’ensemble des fractures sont attribuables à l’ostéoporose. Les fractures ostéoporotiques sont associées à une augmentation de la mortalité chez les personnes âgées, à une augmentation de la morbidité ainsi qu’à une diminution de la qualité de vie. Elles engendrent des coûts substantiels pour le système de santé. Ce fardeau tend à devenir encore plus important étant donné l’augmentation du nombre de personnes âgées.

    Le taux d’incidence de l’ostéoporose a diminué entre 2001-2002 et 2015-2016. La prévalence de l’...

  • 15 août 2019

    L’insuffisance cardiaque, stade final du continuum cardiovasculaire, réfère à l’incapacité du cœur à assumer son rôle de pompe et à propulser le sang vers les organes. C’est une complication tardive associée à l’accumulation de facteurs de risque qui endommagent la structure et le fonctionnement du muscle cardiaque incluant le tabagisme, la sédentarité, la dyslipidémie, l’hypertension artérielle, le diabète, l’obésité, etc.

    Bien que la prévalence, l’incidence et la mortalité ajustées aient diminué entre 2005-2006 et 2015-2016, le fardeau de l’insuffisance cardiaque sur le système de santé augmente en raison de l’accroissement du nombre de cas prévalents et incidents, spécialement dans le groupe d’âge de 80 ans et plus. Soulignons cependant que la prévalence et l’incidence chez...

  • 25 octobre 2018

    Principaux constats :

    • Among individuals aged 65 years and older having suffered a minor fracture, 13.6% were considered frail while 5.2% were robust.
    • This study shows that frail elderly seniors use health care more extensively after experiencing a minor fracture.
    • It is possible to characterize seniors’ frailty status at a population level using an adaptation of a frailty index in the healthcare administrative databases.

Pages

Souscrire à Surveillance des maladies chroniques