Bulletin d'information en santé environnementale

  • Publication

Évaluation de la performance des avertissements de chaleur extrême émis par le système SUPREME au Québec de 2010 à 2016

Cette étude a pour but d’évaluer la performance des avertissements de chaleur extrême émis par le système de Surveillance et de prévention des impacts sanitaires des évènements météorologiques extrêmes (SUPREME) de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Afin de déterminer si le système prédit les vagues de chaleur en temps opportun, l’indice de dépendance extrême symétrique, la sensibilité et la spécificité ont été calculés pendant les saisons estivales de 2010 à 2016. Du point de vue météorologique, les vagues de chaleur au Québec sont des évènements particulièrement rares. De 2010 à 2016, dans l’ensemble des 52 régions météorologiques étudiées, seulement 98 vagues de chaleur ont été observées. D’après l’indice de dépendance extrême symétrique, la performance globale des avertissements de chaleur extrême du système SUPREME est bonne. Toutefois, le nombre de vagues de chaleur manquées (qui n’ont pas été prévues par les avertissements de chaleur extrême) est relativement élevé. L’évaluation de la performance des avertissements de chaleur extrême est fortement influencée par les incertitudes inhérentes aux prévisions météorologiques d’Environnement et Changement climatique Canada, ce qui expliquerait un nombre aussi important de vagues de chaleur manquées. Les mesures d’évaluation traditionnelles, telles que la sensibilité et la spécificité, ne se sont pas révélées indiquées pour les avertissements de chaleur extrême. [www.inspq.qc.ca/publications/2291]

Auteurs : Ray Bustinza, Germain Lebel et Marjolaine Dubé
Institut national de santé publique du Québec