Calendrier de vaccination avec deux doses de Rotateq pour la prévention des infections graves à rotavirus

Avant l’introduction du vaccin oral contre le rotavirus (RV), ce pathogène était la cause la plus fréquente d’hospitalisation pour gastroentérite aiguë (GEA) chez l’enfant à travers le monde. Au Canada, le RV était la cause majeure d’hospitalisation pour GEA parmi la population pédiatrique : un enfant de moins de 5 ans sur 40 requérait une hospitalisation ou des soins urgents à la suite de cette infection virale. Dans ce contexte, l’introduction de vaccins contre le RV a, sans pour autant éliminer la maladie, eu un impact important sur la morbidité associée.

Deux vaccins oraux contre le RV sont disponibles et sont recommandés par le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) au Canada : Rotarix® (RV1; GlaxoSmithKline), un vaccin monovalent contenant la souche G1P[8] administré en deux doses, et RotaTeq® (RV5; Merck & Co., Inc.), un vaccin pentavalent contenant les souches G1-G4 et P[8], administré en trois doses. Les études effectuées dans les pays industrialisés montrent une efficacité de plus de 70 % à prévenir les hospitalisations et les consultations aux urgences, qui est semblable pour RV1 et RV5.

En novembre 2011, le Québec a mis en œuvre un programme public de vaccination contre le RV, utilisant le RV1, sur la base des analyses coût-avantages. Ce financement public du programme a permis une augmentation significative de la couverture vaccinale. L’efficacité vaccinale du RV1 est estimée à 90 % contre les hospitalisations et les visites aux urgences. Outre l’efficacité prouvée des vaccins contre le RV à prévenir les hospitalisations et consultations aux urgences pour les GEA, la vaccination a également changé la répartition dans le temps de l’infection elle-même, en atténuant significativement ses pics saisonniers tant en intensité qu’en durée. De plus, avec la mise en place du programme de vaccination à RV1, la prévalence des souches vaccinales et homotypiques a diminué, passant de 77 % à 8 % de 2011-12 à 2013-14. La diminution de la circulation des souches de RV homotypiques au vaccin monovalent pourrait entraîner une diminution de l’efficacité vaccinale de ce dernier.

Les études randomisées contrôlées répertoriées ayant évalué l’efficacité vaccinale d’un nombre réduit de doses de RV5 démontrent une efficacité vaccinale élevée et semblable à celle conférée par 3 doses, mais manquent souvent de puissance et ne font un suivi que sur une période limitée (2 mois en moyenne). Les études observationnelles (test-negative design) démontrent, quant à elles, une efficacité vaccinale similaire des calendriers à 1-2 doses de RV5 à celle d’un calendrier complet.

Bien qu’un calendrier à 3 doses de RV5 confère une excellente protection contre les gastroentérites aiguës à RV, un calendrier de vaccination à 2 doses de RV5 semble efficace pour diminuer les GEA sévères à RV, requérant une visite aux urgences ou une hospitalisation. L’implantation de ce calendrier avec un nombre réduit de doses nécessitera toutefois une évaluation de l’impact du programme.

Calendrier de vaccination avec deux doses de Rotateq pour la prévention des infections graves à rotavirus

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-83329-1

Notice Santécom: