Choix des vaccins à utiliser dans le programme de vaccination contre l’influenza au Québec

Dans le contexte de l’avis du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) sur la révision du Programme d’immunisation contre l’influenza au Québec (PIIQ), le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé à l’Institut national de santé publique du Québec un avis sur le choix du ou des vaccins à utiliser pour les clientèles ciblées par le PIIQ.

Des avis sur les formulations des vaccins antigrippaux offerts au Canada ont été produits par le CIQ en 2011 (vaccin contenant l’adjuvant MF59 destiné aux personnes âgées de 65 ans et plus), en 2014 (vaccin quadrivalent contre l’influenza [VQI)], et en 2016 (vaccin à haute dose et vaccin vivant atténué). Ce rapport résume les nouvelles données scientifiques devenues disponibles après la publication de ces avis, ainsi que les informations concernant le vaccin avec l’adjuvant MF59 pédiatrique pour lequel le CIQ ne s’était pas prononcé.

Après considérations des nouveaux éléments scientifiques cités tout au long de ce document, les recommandations du CIQ sont les suivantes :

Pour le vaccin contenant l’adjuvant MF59 (FLUAD) chez les personnes âgées, l’avis du CIQ de 2011 mentionnait qu’il causait plus de manifestations cliniques indésirables (MCI) et qu’il avait un coût plus élevé et des procédures d’entreposage plus complexes que les autres vaccins trivalents inactivés (VTI) utilisés au Canada. En l’absence de preuve de haute qualité d’une efficacité supérieure par rapport aux autres VTI, le CIQ ne pouvait recommander son utilisation préférentielle pour les personnes âgées de 65 ans et plus. Étant donné que les nouvelles études publiées depuis 2011 comportent des limites méthodologiques importantes, le CIQ maintient sa recommandation de 2011. Pour le vaccin avec l’adjuvant MF59 pédiatrique, il pourrait être plus efficace que le vaccin sans adjuvant chez les jeunes enfants, mais sa réactogénicité est augmentée. Le CIQ considère que les données sont insuffisantes à ce jour pour recommander son utilisation préférentielle.

Pour le vaccin vivant atténué contre l’influenza administré par voie intranasale, l’avis de 2016 mentionnait que le programme pouvait utiliser indifféremment ce vaccin ou le vaccin injectable pour la vaccination des jeunes de 2 à 17 ans. Les données scientifiques récentes restent en faveur de cette approche et le CIQ maintient donc cette recommandation.

Pour le VQI, le CIQ concluait dans son avis de 2014 que si le prix du vaccin quadrivalent restait identique au prix du trivalent ou était majoré de 10 % par rapport au VTI, il pourrait recommander son utilisation. Avec la mise à jour des calculs, le VQI offre une protection additionnelle à celle du VTI lors de certaines saisons, mais cette amélioration reste modeste et plus faible que celle estimée dans l’avis du CIQ de 2014. Compte tenu de la faible efficacité vaccinale additionnelle du VQI par rapport au VTI, le coût par cas additionnel évité par le VQI serait beaucoup plus élevé que le coût moyen par cas évité avec le VTI. Cependant, comme l’incidence de l’influenza B est plus élevée chez les enfants que chez les adultes, le bénéfice du VQI est plus intéressant chez les enfants. Dans le contexte actuel, le CIQ recommande donc de continuer à utiliser le VQI chez les enfants et le VTI chez les adultes.

Enfin, le vaccin HD offre une protection légèrement meilleure que celle du vaccin à dose standard lors de la plupart des saisons grippales pour les personnes âgées de 65 ans et plus, mais l’augmentation des coûts liés à ce vaccin est très élevée. Les analyses économiques concernant ce vaccin ne sont pas convaincantes et des preuves scientifiques additionnelles sont nécessaires avant de recommander son utilisation préférentielle dans le cadre du programme public d’immunisation contre l’influenza du Québec.

Choix des vaccins à utiliser dans le programme de vaccination contre l’influenza au Québec

Auteur(s): 

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-83012-2

Notice Santécom: